3 Commentaires

Abdelkader Dehbi: QUE SE CACHE-T-IL DERRIERE CES PROVOCATIONS CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN ?


genevieve-de-fontenay-11256182zxtll_1713QUE SE CACHE-T-IL DERRIERE CES PROVOCATIONS
CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN ?

Qui aurait imaginé l’Algérie ballotée entre les insultes d’une vieille rombière parisienne comme la Geneviève de Fontenay et celles d’un demi-sel de la délinquance politique française, comme le Gérard Longuet ? Et pourtant !

 

QUE SE CACHE-T-IL DERRIERE CES PROVOCATIONS
CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN ?

Abdelkader Dehbi

Alger le 6/9/2014

Qui aurait imaginé l’Algérie ballotée entre les insultes d’une vieille rombière parisienne comme la Geneviève de Fontenay et celles d’un demi-sel de la délinquance politique française, comme le Gérard Longuet ? Et pourtant !

Dans la foulée de la prétendue « gaffe » de la dame Géneviève de Fontenay, lançant depuis la scène de l’élection de « miss Algérie », son désormais tristement célèbre « Algérie française », les algériens ont eu droit aux « conseils avisés » de M. Gérard Longuet, ancien ministre dans plusieurs gouvernements français de droite et lui-même transfuge de l’extrême droite durant ses jeunes années, puisqu’il fut l’un des fondateurs d’Ordre Nouveau, groupuscule violent, d’Extrême Droite, puis rédacteur assumé, du programme économique du Front National… Excusez du peu.

Or, que dit M. Longuet aux algériens ? Rien moins que d’adopter comme langue, la langue française, parce que, a-t-il dit, « elle est plus moderne et plus scientifique que la langue arabe »… faisant preuve d’une ignorance crasse, sur la contribution historique de la langue arabe, précisément dans les différents domaines de la Science. Et surtout d’une ignorance encore plus crasse, sur la réalité de l’Ecole algérienne – du Primaire au Supérieur – qui est quasi totalement arabisée et que la langue amazighe, longtemps combattue par la France coloniale, est en passe d’être réhabilitée et que par ailleurs, une puissante exigence se fait jour, pour le développement de l’enseignement de l’anglais en tant que première langue étrangère dans notre pays, pour coller à la réalité. Imitant en cela, la France elle-même…

C’est vous dire, M. Longuet ! (Je profite au passage, pour vous conseiller à mon tour, en tant qu’algérien, ayant le bonheur, comme beaucoup de mes concitoyens, de m’exprimer indifféremment en arabe ou en français, de faire l’effort – comme nous le faisons de ce côté-ci de la Méditerranée – de découvrir la langue arabe). Cette langue arabe qui jusqu’à ces quelques dernières années, a continué de produire par milliers, des scientifiques, des médecins et autres ingénieurs de standing international ; en particulier en Irak ou à Damas, avant que l’hégémonisme criminel de l’ogre impérialo-sioniste n’ait eu raison de ces deux pays, en y semant la destruction, la mort le chaos et la misère, au nom de cette immense escroquerie politique planétaire, ayant nom de « lutte internationale contre le terrorisme »; un terrorisme souvent suscité, commandité, financé, entrainé et encadré par l’Ordre impérialo-sioniste, pour justifier ses guerres et ses pillages des autres nations.
Bien entendu, la franchouillardise éculée et bien gauloise de M. Longuet, n’a pas été jusqu’à avoir l’honnêteté de nous conseiller plutôt, de nous mettre à l’anglais, langue internationale par excellence. En particulier en matière de travaux, de publications et de communications scientifiques. Cet ex-barbouze en col blanc, délinquant chanceux, collectionnant les amnisties votés par ses amis politiques, feint d’ignorer hypocritement, que plus de 96% des publications dans le monde, pour ce qui concerne le domaine des Sciences et des Technologies, sont éditées en anglais, depuis des décennies.

Mais peut-on décemment blâmer quelqu’un qui pêche pour sa propre chapelle, quand on connait la puissance de l’activisme du lobby français – ou Hizb frança – qui gangrène notre propre pays ; en particulier depuis le Coup d’Etat des généraux-daf putschistes pro français, de Janvier 1992. Un activisme agressif et affiché, contre les symboles de notre Identité algérienne, arabo-amazighe et musulmane et contre les symboles de notre Histoire, en particulier la longue lutte du Peuple algérien contre le colonialisme français, couronnée par la prestigieuse Guerre de Libération Nationale qui a eu un retentissement idéologique et politique planétaire. Un activisme qui n’a jamais été aussi virulent qu’aujourd’hui, c’est-à-dire depuis que le chemin des abandons, des reniements et des trahisons contre la mémoire de notre Peuple, a été montré aux plus hauts sommets de l’Etat. Je ne citerai que des exemples saillants, comme les séjours hospitaliers répétés du Chef de l’Etat, M. Bouteflika, dans les hautes Institutions militaires parisiennes, réservées aux dignitaires française ; ou alors les déclarations indignes et insultantes pour les algériens, prononcées par M. Meddelci, l’ex ministre des affaires étrangères, aujourd’hui « promu » depuis, Président du Conseil Constitutionnel ; des forfaitures politiques et morales, qui ont été récemment couronnées par le défilé de la honte sur les Champs Elysées.

Aussi, laissons-donc de grâce, les gesticulations des Gérard Longuet et les provocations des Geneviève de Fontenay à leurs auteurs, pour nous en prendre aux vrais responsables de cette véritable débâcle politique et morale dans laquelle se débat notre pays, c’est à dire les tenants du pouvoir illégitime en place.

Abdelkader Dehbi

3 commentaires sur “Abdelkader Dehbi: QUE SE CACHE-T-IL DERRIERE CES PROVOCATIONS CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN ?

  1. son intention était parait-il de dire : vive l’Algérie – vive la France –
    je veux bien la croire, elle affiche des idées de gauche ? – voilà pour Geneviève Mulmann – qui ne représente quand même pas la France entière.

    Quant à Gérard Longuet :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Longuet
    encore un de l’ENA – tous à jeter – (même le précédent, qui lui ne sortait pas de l’ENA)

  2. En ce qui concerne les langues, il n’y a pas que la Corse – le breton est bien vivant (voir le festival celtique et les chants) ainsi que la langue occitane –

    il est vrai que la révolution a voulu gommer tout ça pour unifier le pays (pouvoir central)

    quant au français, je le trouve bien « écorné » de nos jours

  3. @ – Charlotte Corday :

    « écorné » est un gentil euphémisme quand on voit comment votre belle langue est malmenée – dans l’écrit comme dans le verbe – par des personnages comme Nagy Bosca dont on se demande comment il a pu se faire avocat…, étant entendu que le métier de Chef d’Etat est devenu pratiquement à portée de tous les imbéciles…
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :