17 Commentaires

Tunisiens, préservons ce changement!


 

Mohsen Toumi

C’est bien de renverser un régime. C’est mieux encore de savoir par quoi le remplacer et autant que possible par un système plus juste et plus démocratique. Un gouvernement de transition a été mis sur pied, pour ce faire. Il est dirigé par Mr Mohammed Ghannouchi , premier ministre dans le gouvernement précédent (3).Il n’a pas sorti de sa poche une liste déjà prête .Il a consulté toutes les forces vives de la nation ,partis politiques  , ONG , d’autres représentants de la société civile et, surtout ,l’UGTT ,l’historique et unique syndicat .

par Mohsen Toumi

CONSIDERATIONS XI

 Tunisiens, préservons ce changement salutaire

 Par Mohsen Toumi

 On qualifie de « Révolution »  ce que vit actuellement notre pays. Je déteste les révolutions Elles sont toujours sanguinaires et finissent par dévorer leurs initiateurs y compris les plus nobles. Elles dégénèrent, deviennent une dictature à leur tour et le champ de règlements de compte personnels.

Je préfère parler de « Changement salutaire»  .Reste à savoir si un changement peut tout effacer du jour au lendemain. On  qualifie de « Jasmin » ce que nous vivons aujourd’hui .On l’a employé aussi en 1987.Ce cliché nous colle à la peau : un bonhomme aux grands yeux bovins, aux joues rubicondes et un bouquet de jasmin piqué  derrière l’oreille. Autrement dit   le tunisien « Zentil » Cette caricature doit disparaître.. Nous sommes des gens calmes. Mais quand la coupe amère est pleine, nous ne restons pas les bras croisés. Sans remonter dans l’histoire de la lutte pour l’indépendance, il ne faut oublier ni le 26 janvier 1978,  ni les émeutes du pain  de 1984, par exemple, ni les évènements de Rdeyef de l’année dernière. Un de nos fils, Mohammed BOUAZIZI, s’est immolé par le feu .Il ne pouvait plus supporter les injustices de la corruption et la brutalité  de la dictature. Il prend place dans nos cœurs et dans nos consciences .Son sacrifice   demeurera un point focal dans l’histoire de notre patrie

 

 

La mort d’un tigre qui n’avait rien demandé à personne

 

Les revendications fusent de toutes parts et sont légitimes. Un cri les résume « Plus jamais çà » Reste à savoir qui veut une mutation pacifique et organisée, et qui désire une transmutation immédiate même au prix d’une guerre civile.  Nous avons donc le choix entre les patriotes et les irresponsables ce qui me rappelle le début d’une  vieille chanson « Ya Haoua Khaïr Min Taoua Amma Ana Oualla Houa » (1) Une propagande et des manuels d’histoire  trafiqués ont laissé croire que la Tunisie n’existe que depuis le 7 novembre 1987. Mais nos fils regardent, entendent, analysent.

 

Nous leur soumettons une comparaison .Elle confortera leur indignation : quand Bourguiba a senti qu’il devait choisir entre  Wassila et le peuple tunisien, il a divorcé .Je n’aimais pas cette dame mais je reconnais que c’était une militante, une patriote, une femme  cultivée  et que sa relation avec Si El HABIB avait été une véritable histoire d’amour. Mr Ben Ali ,  confronté au même choix , opta pour  une gourgandine  et la vermine  des Trabelsi qui  a fondu sur notre terre , ses richesses et le fruit de notre travail comme « Un vol de gerfauts hors du charnier natal » (2) Ils ont mis le pays en coupe réglée  et n’ont jamais songé qu’un jour  leurs crimes  (car il s’agit bien de crimes) ne pourraient plus être tolérés. Ils imaginaient que la peur était pour leurs saccages une nuit complice. Ils se sont trompé..il est nécessaire de les traquer , de les arrêter, tous et de demander leur extradition s’ils se sont réfugiés hors de notre territoire. Nous ne les lyncherons pas. Nous sommes un peuple de vieille culture et de civilisation   millénaire. Nous les déférerons devant des tribunaux enfin expurgés, eux aussi, des juges corrompus. Des « manifestants » (lesquels ?) ont dévasté la villa de Sakher  Materi , gendre de la maquerelle de Carthage  et agent double des intégristes .C’était un bien mal acquis. D’autres propriétés aussi somptueuses et d’aussi mauvais goût existent. Qu’on en emprisonne les propriétaires s’ils sont encore là mais qu’on ne les pille ni n les brûle : elles reviennent au patrimoine des tunisiens .Durant les premiers jours  chez le Materi, circulait un tigre. Il est mort sans avoir demandé quoi que ce soit à qui que ce soit. Son propriétaire, lui, s’était déjà envolé. Dommage !

 

 

Le gouvernement de transition

 

C’est bien de renverser un régime. C’est mieux encore de savoir par quoi le remplacer et autant que possible par un système plus juste et plus démocratique. Un gouvernement de transition a été mis sur pied, pour ce faire. Il est dirigé par Mr Mohammed Ghannouchi , premier ministre dans le gouvernement précédent (3).Il n’a pas sorti de sa poche une liste déjà prête .Il a consulté toutes les forces vives de la nation ,partis politiques  , ONG , d’autres représentants de la société civile et, surtout ,l’UGTT ,l’historique et unique syndicat .

 

.Un gouvernement de transition a été constitué, au sein duquel tous ces interlocuteurs ont obtenu des portefeuilles .Aussitôt, des voix se sont élevées pour dénoncer cette formation .Depuis dimanche 23 janvier et jusqu’à ce  mercredi 25,  des centaines de personnes venues du centre du pays campent jour et nuit devant le siège du gouvernement, à la Kasbah : ils refusent la reconduction de ministres du précédent gouvernement, surtout dans les ministères de souveraineté. MR Ghannouchi entreprend actuellement un remaniement. D’un point de vue émotionnel, les assiégeants (pacifiques) désirent tout changer et tout de suite Mais qu’en est-il d’un point de vue rationnel ?

 

Les exigences

 

Des ministres « Nouveaux » ont démissionné à l’exception de MR. Ahmed Brahim, du parti Ettajdid, chargé de l’enseignement supérieur. Il est regrettable que d’autres nouveaux venus n’aient pas fait montre du même sens des responsabilités. Quelles pressions ont-ils subis pour se dérober ?
Elles viennent de l’UGTT   Nous avons toujours considéré cette glorieuse centrale syndicale comme l’un des piliers majeurs de la société tunisienne. En des circonstances historiques précises, certes, elle ne pouvait pas se dérober aux responsabilités politiques. Ses leaders les ont assumées avec panache et courage qu’il s’agisse de Farhat Hached  , pendant la lutte pour l’indépendance ou de Habib Achour   , durant la même période aussi et en  janvier 1978 (4) ,avant sa disparition ,.Ces deux grandes figures n’ont jamais postulé à un quelconque poste ministériel. Mais n’est pas Farhat Hached ou Habib Achour qui veut. Les syndicalistes,  en ce janvier 2011, se découvrent  une vocation gouvernementale.Ils ont accepté cinq ministères puis   se sont dérobés  en incitant d’autres entrants à démissionner à leur tour . L’UGTT rejoint ceux qui refusent la présence  d’anciens ministres  issus du RCD ( le parti de MR Ben Ali)  et exigent un gouvernement « Purgé » . Depuis 23 ans, le syndicat  ne s’est que tièdement manifesté. Il a  eu des rapports  corrects avec les ministres qui se succédaient. Alors, Pourquoi cette intransigeance et maintenant ? Pourquoi cette acceptation de ministères ? Même  si un syndicaliste  devient ministre du travail, il y a conflit d’interêts . Le rôle d’un syndicat n’est pas d’être au gouvernement, mais de défendre les intérêts de ses adhérents. Que se passe-t-il donc à l’UGTT ?  Comment en est-elle arrivée à ces entrées et sorties vaudevillesques si elles n’étaient pas dangereuses pour la stabilité du pays ? 

 

(4) Le 26/01/1978 le  directeur de la sûreté était Mr ben Ali.Il est honnête de remarquer qu’il avait joué un rôle modérateur qui avait déplu au pouvoir, à l’époque. On l’a remercié en 1980 et  envoyé en Pologne,  comme ambassadeur.

 

Jouerait-elle le pourrissement ? A quelle fin ? Ses dirigeants ignorent-t-ils que leurs tergiversations et leur alliance objective avec des éléments troubles pourraient plonger la Tunisie dans le chaos. ? Que signifie leur soutien à des adolescents   sincères mais manipulés, qui confondent  un changement  que nous souhaitons, sans réserve, avec un Woodstock  qui n’a en commun avec l’évènement musical de 1969 que la place de la Kasbah transformée en déchetterie ?

Plusieurs explications pourraient-être avancées. Nous en retenons une : la centrale syndicale est noyautée par les intégristes (surtout eux) comme beaucoup d’autres institutions telles que la LTDH, d’autres ONG,  les Associations de Consommateurs, etc. Malgré la vigilance du commandement, ils  auraient  même infiltré l’armée au niveau de la troupe et des   sous-officiers. Ils n’ont pas raté le RCD, bien entendu,  comme nous  le verrons..

 

Table rase ?

 

L’un des leitmotive de plusieurs manifestants est la révocation du gouvernement de transition de tous les ministres ayant servi sous les mandats de MR Ben Ali. Cela n’a pas de sens : durant 23 ans , il a bien fallu que  le pays  fonctionne. les tunisiennes et les tunisiens   qui , au fil des ans ,  ont travaillé dans les administrations, les mairies, les ministères, se comptent par millions, Du chef de bureau au ministre, quiconque accède à un poste de décision ,se trouve harcelé  pour avoir sa carte du RCD  ,quand il ne la demande pas lui-même par  prudence .On va mettre  tout ce monde  « Sur la touche » ? Comment faire marcher le pays en ce cas ? Ceux qui ont soif de postes doivent savoir qu’on ne s’improvise pas du jour au lendemain administrateur   , diplomate ou capable de diriger un ministère. Nous sommes un pays plus qu’émergent : un pays avancé. Ce n’est pas parce qu’un manifestant crie plus fort que les autres ou se fait hisser sur les épaules qu’il acquiert des compétences ou une culture politique et sociale qu’il n’a jamais eues.

 « .C’est la faute du régime .Il a privilégié les régions côtières et le nord-est   aux dépends de l’intérieur du pays »  . C’est une réalité. Mais ce n’est pas  en occupant les places et les rues  qu’on se transforme, magiquement, en gestionnaires compétent. Un état n’est pas un jouet .  Je comprends les impatiences que génèrent l’injustice et la frustration. Je faits entièrement confiance  aux jeunes gens dont je suis si fier pour ne pas se laisser manipuler et  pour  chasser les  caractériels aigris qui les haranguent  car ils n’ont d’ambition que pour leur destin  personnel. 

La rivière déborde après une pluie salvatrice mais finit toujours par rejoindre son lit.. Malgré tout ce que nous pouvons regretter, notre pays fonctionne ; c’est une superbe machine. Révisons ses rouages mais ne la cassons pas. Tout pas en arrière, tout retard, dans une mondialisation démente, pourrait compromettre l’avenir de notre jeunesse et , aussi ,celui des enfants qu’elle engendrera ,   Inchallah.

 

(*) De Sadek Thraya  .Traduction  MT « Eve,  choisis dès maintenant : ou c’est moi ou c’est lui »

(2) En remplaçant la si digne Naïma Kéfi , fille du premier général de l’armée tunisienne, Mohammed El Kéfi  (dont il était l’ordonnance),  par une  « Fille » , MR Ben Ali  avait  choqué tous ceux qui  lui portaient encore de l’estime.

 

(3) Un homme intègre et un économiste de valeur qui a su gérer le développement de la Tunisie, quoique entravé par les pressions « Présidentielles » et les prédations couvertes par Mr Ben Ali. Il aurait pu démissionner, certes, mais le remède aurait été pire que le mal. Sa seule faiblesse est que ce n’est pas exactement un politique

 http://www.mohsentoumi.com/

 

Advertisements

17 commentaires sur “Tunisiens, préservons ce changement!

  1. –Ce texte de mr Mohsen Toumi « Tunisiens , sauvegardons etc » devrait servir de base pour une charte politique à tous les partis qui se manifestent chez nous aujourd’hui.Il se distingue par une approbation totale de notre changement mais avec la lucidité d’un homme d’état expérimenté.
    –mr Mohsen Toumi devrait permettre aux réseaux sociaux de reprendre ses analyses en word
    –Pouerquoi Mr Mohsen Toumi ne rentre-t-il pas dans son pays maintenant ? La tunisie a un besoin vital d’hommes de sa trempe.

    • Bien qu’une guerre coloniale se déroule à nos portes et que les réalités nous talonnent, je me fais un devoir de répondre à tous les intervenants .Quelles que fussent leurs opinions. Je les remercie..
      Mohsen Toumi : http://www.mohsentoumi.com
      Je vous remercie pour votre appréciation. Cependant, il ne faut pas m’attribuer beaucoup. Je suis un homme politique tunisien qui cherche le bien de sa patrie, comme tant d’autres .Il suffit de me demander un texte en Word publié sur mon site, en indiquant son nom son web mail. et l’adresse de son site.
      Je ne rentre pas chez nous en ce moment. Ce qui se passe en Méditerranée requiert des déplacements incessants et qui nous concernent directement .Le terrain est la meilleure source de vérité.

  2. Je participe à un panel de femmes méditerranéennes.J’ai assisté à Sophia Antipolis à une conférence du professeur Mohsen Toumi sur la parité entre lesfemmes et les hommes.
    J’ai un reproche à lui faire: son expérience politique et ,surtout ,sa force intellectuelle constituent pour les femmes un  » KTIFF ESSMIN » .Mais alors que même le parti des « Afghanis » vient d’être légalisé apres celui de Ennahdha ,les femmes tunisiennes se sentent de nouveau insécurisées.Bien entendu elles se défendront bec et ongles.Mais la présence de si Mohsen parmi nous ,en Tunisie, constituerait un grand réconfort.
    Lui,il a toujours combattu les intégristes et kes a toujours obligé à se démasquer. Il sait leur damer le pion et dénoncer les accords secrets avec.certains gaucgistes.Même des femmes écrivains françaises ,militantes de la parité ,comme Paula-Boffa se refèrent à lui.

    • II-REP de MT :Madame Ben Fraj
      La légalisation de nouveaux partis politiques a été hâtive et démagogique par peur de ne pas paraître assez « Révolutionnaires » Il aurait été sain d’attendre le remaniement de la constitution. De toutes manières, je sais ce dont sont capables les tunisiennes quand on essaye de toucher à leurs droits et à leur dignité de citoyennes libres. Nous serons toujours à vos côtés. Nous dialoguerons avec Ennahdha, si ce groupe se conduit en républicain laïc, renonce au terrorisme social et cesse d’utiliser la religion comme un outil politique, ce qui est une hérésie. Sinon, ce sera une confrontation frontale. Je ne la crains pas. Mais je ne la souhaite pas, dans mon désir de voir ma patrie quiète et sereine . Quand aux Afghanis, quelle place peuvent-ils avoir dans une Tunisie libérée et démocratique. ? C’est une 5e colonne de l’Aqmi.
      Votre confiance m’honore et aucun sacrifice ne m’empêchera de la mériter.

  3. باسم الله اارحمان اارحيم
    وااصلات وااسلام على سيد اامرسلين

    وأم بعد

    Je te reponds en français à madame Ben fraj car je pense pas que la dame occidentale comprends le Arabe.Tu dis « Bien » la force intellectuelle de Docteur Mohsen Toumi. C’est la non véritée C’est une une Puissance brutale qu’il a.. Monte plus haut regarder son texte : il veut que le tigre mange un homme . Un des amis à moi , il ya des années dans le Maghreb a dénoncé la brutalité dans un article « LE CANNIBALE » sur Docteur Mohsen Toumi. Continue, femme sans la conscience religieuse à dire le soutien de Docteur Mohsen Toumi
    cet autre DESTRUCTUER DE L’ISLAM et ENNEMI DE DIEU ET DU PRPHETE SALLA ALLAH ALAYHI WA SALLAM. Il te veut le chemin d la mauvaise morale avec l’enfer garantie. Un jour,bientôt ,nous lui demanderons comptabilité des actes .

    • Bonjour Si El Mannaï-
      –J’ai eu des difficultés à trouver l’aricle de si Mohsen Toumi sur l’ITRI.
      Beaucoup d’amis m’ont dit la même chose.
      –Maintenant ,Le commentaire de mr ben brahim:.Pourquoi cette haine et cette peur aussi de Si Mohsen ? J’ai assisté à l’un de ses cours de Ph.D ..Chez l’universitaire ,on retrouve aussi le diplomate et le politique sûr de lui-même..Certes il est exigeant et parfois cassant . Mais De là à le qualifier de Cannibale.Ce soi-disant article qui le qualifie ainsi est une invention à mon avis..Pourriez-vous me renseigner à ce sujet ?
      J’apprécie beaucoup votre site et vous remercie pour ce que vous faites.

      • Chère Madame,
        L’article est tout à fait accessible mais je vais voir; le site a besoin d’un toilettage ce que je ne peux faire tout de suite.
        Concernant Si Mohsen je vous dis que c’est un vieil ami avec lequel je partage beaucoup de choses et notamment des valeurs.Le commentaire en question m’ a été envoyé et je ne vous cache pas que j’ai longtemps hésité à l’approuver, mais je vais le relire et au besoin j’en informerai son auteur de son destin!!!

      • Cher ami,
        C’est à l’épreuve qu’on reconnait la véritable valeur des hommes et je suis sûr que tous ceux qui sont passés par « là » ne s’en sont certes pas sortis indemnes mais ont toujours gagné en élévation spirituelle et en humanité.
        Henri Alleg, l’auteur du livre « La Question » publié en français en 1958, que j’ai rencontré encore il y a quelques années, me disait la même chose que vous, plus de 50 ans après sa mésaventure. Je crois que les Soufis qui enseignent qu’ « Il y a des cieux dans l’âme qui gouvernent les cieux de ce monde » n’ont pas tort.
        Je suis heureux de faire votre connaissance Si Hédi et fier de votre amitié. Mes sincères salutations à toute votre famille.
        N’ayant pas de domicile permanent, je n’ai pas de téléphone fixe, aussi je vous donne le N° de mon télé portable :25 66 83 98
        Cordialement
        A.M

      • -IV-REP MT à la brillante doctorante.
        Que puis-je ajouter à ce que vient d’écrire mon cher Si Ahmed El MannaÏ ?Si : un mea culpa :.Votre remarque sur le prof MT sont pertinentes :Il m’arrive d’être « Cassant » comme vous dites et comme vous l’avez constaté , en réponse à des propos inutiles ou à des attitudes déplacées. Rappelez-vous « l’Etudiant » général d’aviation qui racontait des stupidités sur « la fragilité des Femmes- Pilotes. ». ! Je suis même arrogant et provocateur, parfois, mû par des préjugés sociaux injustifiés .Cela provient peut-être de mes bagarres dans les cours de récréation du lycée Carnot et , plus tard ,de mon dédain pour les bureaucrates emmurés dans des cavernes de Platon , insensibles à la demande et aux douleurs des gens. Cela provient surtout de mon refus absolu des extrémismes, celui d’une gauche dite extrême, caractérielle et mégalomane , celui des « Harkis » incultes revenus « enseigner la révolution » et celui des « Fondamentalistes » qui jouent déjà aux pyromanes (dans le sens propre du terme) Ils ne récupéreront pas le sacrifice de Mohammed Bouazizi et d’autres de nos enfants. Je ne leur concède rien. Je ne lâche rien. .
        Vous avez de la mémoire et ce n’est pas un reproche.

  4. I understand the French language but I cannot write correctly. So i you written in English.

    I know Doctor Mohsen Toumi.. It is a hard Mission-Director. He requires much to his colleague’s .but, which ensures on them including for their food and their security , of course . Yes, he knows how to handle weapons. However, this is not to do evil .It is to fight against the evil. Sometimes he speaks about Tunisia and Bourguiba .in Turkey we have a great respect for Bourguiba .For us he is the Tunisian Mustapha Kamal.. .During an evening, in 2009, Doctor Toumi spoke with anger of « the Tunisian regime Drifts ». Then he has asked me “How does it happen with the Islamist regime, in your home ». He can listen to the other during a long time.
    How was able to say that this man is a « Cannibal » as I have just read? If this paper exist ,could you publish it on your website ,please ? We want to read and to understand just how far the stupidity can go? Perhaps this article is former but Doctor Mohsen Toumi is always a man of the future. Excepted the disciples of Ben Laden ,Tunisians women and men can trust him.
    It is a man of progress. But one day, in the forest, in Zaire, while we ran behind butterflies, hi was in very bad mood  » In disorder, we cannot go forward, .to the contrary: we will lose the good way”.
    I use of this formula in mountain, when my friends approaching too the cracks.

    Choukran.

    NB: Doector Mannaï : Your web-site is known in many countries thanks to relay, such as Word –Press and others (private) But for several peoples , its sonsultation is not easy. Ccomputers can translate the papers in any language. .But their translations are approximante .Some little English summary’s would be useful.

    • إلى الدكتور أحمد المناعي
      صدر تعليق كثيف يذكر الدكتور المحترم محسن التومي
      هذا النص أنقليزي حاولت تعريبه على طريق الكمبوتر
      وشأني في ذلك شأن آلعديد من القراء لم أتحصل على شيئ يُفهم و.

      هل في إمكانكم تعريبه و نشره في الموقع كي نتمكن بالمشاركة
      في اآنقاش ؟

      مع الشكر

      • Mon cher ami,
        j’aurai souhaité vous satisfaire, je peux traduire le texte en arabe mais je n’ai pas de clavier arabe pour le taper, il faudrait donc attendre un petit peu. Merci de votre intéret
        Ahmed Manai

    • -V-REPLY of MT : Dear colleague Fadilé
      I keep a good memories of your presence within my team , in ITOURI and UGANDA. Thank you to have understood the reason for my bad mood cry during the « The butterflies Dance » . The budget of the mission was part of a loan that Kinshasa and Kampala would repay . Our duty was to work quickly and efficiently. You have chosen the meaning of my anger like a security formula. I am flattered
      You mention Bourguiba ,the father of the Tunisian Nation and you compare it to Mustapha Kamal Ataturk .I hope that we will reformulate the manuals of history so that our youth learn who is (and not which was) Bourguiba.
      The article « the cannibal » exists. He was responding to a violent article that I had published, before. This attack was normal. I even smiled. Except on a point: it was insulting my mother when she had died since several years .Why? I have never replied to the « Cannibal ». One of my faithful friends has responded to my place, with a relevant paper.
      I appreciate your thought for your Tunisian sisters. We have in Tunisia some blind
      « Worshippers » of Bin Laden like in many others countries. However we share the Spanish resistance cry : No pasarán

      Keep yourself, to.

  5. Je ne suis pas très calée en anglais .Cependant , j’ai lu et relu le commentaire de ma sœur turque .Je n’ai pas tout compris mais je me suis attachée à traduire le dernier paragraphe. En voici la teneur :
    « Un jour, cependant , en forêt, au Zaïre ,alors que nous courions derrière des papillons, il devint de très mauvaise humeur et nous cria « En désordre ,nous ne pouvons pas aller de l’avant. Au contraire, nous allons perdre le bon chemin »
    Et mon amie turque conclut.
    « J’emploie cette formule , en montagne , quand mes amis approchent du bord des précipices »
    Ces deux phrases me font beaucoup réfléchir ainsi que les collègues auxquels je les ai rapportées.

    Monsieur le Directeur :
    Nous sommes nombreux, et pas seulement au Maroc, à avoir de plus en plus de peine à trouver l’article du professeur Mohsen Toumi sur ITRI. ll est relègue au fond des cavernes. Un de mes collègues, un tunisien, m’a fourni une explication : « Le professeur Mohsen Toumi parlait du gouvernement de mr Ghannouchi. C’est dépassé tout cela »
    A mon avis il a Tort. Tout faux. L’appel du Professeur Mohsen Toumi aux Tunisiens n’était pas conjoncturel. Il est à considérer sur le fond, au-delà des détails ..Il demeure de plus en plus actuel, surtout avec ce qui se passe et va se passer en Libye. Et peut-être ailleurs , aussi
    Bea coup de personnes qui consultent votre site souhaitent vivement pouvoir accéder facilement, de nouveau, au texte prémonitoire de « Si Mohsine » comme on dit au Maroc

    • -VII-REP MT à Mlle Imen
      Un grand nombre d’amis marocains fréquentent mon site. Ils me parlent encore d’un Maghreb Uni et traquille. Je partage leurs vœux mais avec prudence.En vous lisant ,je deviens un peu moins sceptique.
      Vous avez tiré du commentaire de notre amie turque la substantifique moelle. En fait je n’y suis pour rien. Elle a transmuté un cri de mauvaise humeur en aphorisme exploitable. Je reste modeste.
      Vous faites allusion à vos collègues au Maroc .Ils vont peut-être me contacter sur mon site ,qu’ils fréquentent , pour me dire de ne jamais hésiter à me mettre en colère. Je connais leur humour.
      Mon Cher ami Si Ahmed Mannaï publie les contributions dans un ordre chronologique.C’est la rationalité même. De ce fait ,mon article « Tunisiens ,etc… » se trouve à la date du 4 mars 2011.
      A bientôt, au Maroc , Inchallah

  6. Monsieur le directeur et cher confrère
    Monsieur Mohsen Toumi , cet homme qui a Bombardé un socialiste progressiste comme notre président Laurent Gbagbo qu’est-ce qu’il peut faire avec les révolutionnaires tunisiens ?

    Votre compatriote monsieur, nous a mené la vie dure depuis les dernières élections en Côte d’Ivoire en prenant le parti de Alassane Outara (un onusien ,comme lui ) dans plusieurs sites et radios, même en chinois. En plus, comme il est géographe et professeur de stratégie (Stratégie MILITAIRE !!!) et qu’il connaît notre pays (hélas) il a dû lui faire parvenir des cartes que ce capitaliste du FMI utilise aujourd’hui pour annuler la décision légitime du Conseil Constitutionnel par la force armée. Il se peut même qu’il en dessine aujourd’hui pour le dictateur Kadafi .
    Ce n’est pas un intellectuel, pas du tout. Moi-même et beaucoup de nos amis le rencontrons depuis des années en Afrique. Dans plusieurs pays africains on l’appelle le Crocodile. Il n’a jamais de crayon et de calepin dans ses poches. Des témoins dignes de foi disent qu’il a eu toujours sur lui deux ou trois poignards de commando .Il exécute à sa façon les descriptifs de ses missions. Demandez-donc son avis à Mr Urassa , le Tanzanien représentant civil du HCR à Kigali Le Crocodile le plongeait dans une dépression grande à chaque fois qu’il poussait la porte de son bureau. Je vous signale qu’il a eu un tas d’histoires avec les gardes du parc Serenguéti car il traversé ce parc en pleine période de .migration sans tenir compte des avis officiels.. Il a même jeté un jeune Allemand représentant une autre agence de l’ONU , totalement habillé dans la piscine du Shératon de Cotonou , au Benin. Les témoins existe Il fait toujopurs équite avec un officier irlandais ,et fumaient ,les deux ,de grands cigares qui nous empestaient. Enfin ,il appelait les australiens jamais par leur nom mais par un seul mot :Kangourou. Il a toujours contredit le général canadien Roméo Dallaire et a même publié ces contradictions dans un livre français.Mr Toumi n’était pas d’accord avec les choix de ce général qui le dépassait d’un grade ,dans les casques bleus. Il était aussi tràs insolent dans ses critiques contre le secrétariat général de l’Onu.Je dis çà bien que je ne la porte pas dans mon cœur ,l’ONU.Mais moi je n’y appartiens pas. Lui il y es toujours expert
    Autre chose il n’a pas appris le Linguala ,le Kiriwanda et ,surtout ,le Swahili pour communiquer fraternellement mais pour pouvoir commander directement et Em…..der le monde .Relisez ses articles ,ses livres. Un de nos confrères en a trouvé dans la bibliothèque du sénat ,à Nex-York qui était d’une violence absolue, contre votre religion islamique ,que je respecte , dissimulée sous les traits d’une analyse politique. D’ailleurs cet homme n’a pas de religion.
    Je souhaite beaucoup de plaisir aux tunisiens qui ne vont pas être de son avis.

  7. Merci pour le renseignement, l’article est bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :