Poster un commentaire

Syrie : Chahed wa Mach’houd!


omar-mazriSyrie : Chahed wa Mach’houd

Que ceux et celles qui doutent de la justesse de notre position religieuse, morale et politique qu’ils s’interrogent en leur âme et conscience si le Qatar a apporté quelques mesures charitables aux musulmans du Bangladesh et leur épargner la faim? Est-ce que la coalition impériale France Angleterre et États-Unis peut être les amis de la Syrie, du peuple syrien ou du monde arabe ? Est-ce que les Bédouins qui donnent leur religion, leur honneur, leur argent, leur territoire pour mériter le statut de vassal sont qualifiés pour débattre de l’avenir d’un pays arabe alors que leur propre existence et celle de leur État sont une création du colonisateur ? Encore une fois et toujours jusqu’au dernier souffle de ma vie et au delà de la vie ici-bas quels sont les arguments religieux, moraux et politiques pour faire couler le sang d’un homme, d’un musulman et détruire un pays sous prétexte que son gouvernant est un tyran ?

Par Omar Mazri: 26/06/2013

Ahmed Manaï, observateur de la Ligue arabe en Syrie
Ce témoignage rappelle les invariants de ma position et la justesse de mon analyse sur le « cactus arabe » avant qu’il ne montre son incapacité à gouverner et ses dérives sanglantes.
La Fatwa de Cheikh El Ibrahimi contre le Colonialisme
Le rapport de la Mission d’observation de la Ligue arabe en Syrie
Du rapport sur la Syrie et de sa traduction

Que ceux et celles qui doutent de la justesse de notre position religieuse, morale et politique qu’ils s’interrogent en leur âme et conscience si le Qatar a apporté quelques mesures charitables aux musulmans du Bangladesh et leur épargner la faim? Est-ce que la coalition impériale France Angleterre et États-Unis peut être les amis de la Syrie, du peuple syrien ou du monde arabe ? Est-ce que les Bédouins qui donnent leur religion, leur honneur, leur argent, leur territoire pour mériter le statut de vassal sont qualifiés pour débattre de l’avenir d’un pays arabe alors que leur propre existence et celle de leur État sont une création du colonisateur ? Encore une fois et toujours jusqu’au dernier souffle de ma vie et au delà de la vie ici-bas quels sont les arguments religieux, moraux et politiques pour faire couler le sang d’un homme, d’un musulman et détruire un pays sous prétexte que son gouvernant est un tyran ?

Donnez-moi un seul verset du Coran, un seul Hadith et une seule explication logique qui me donne la résignation à donner raison aux insensés. Les amis de la Syrie sont en train d’alimenter une guerre impitoyable où ne triomphera que la haine sur laquelle il sera impossible de construire un avenir islamique ou non islamique. L’islamité sans humanité ou sans État est une chimère que seuls les insensés ou les passionnés imbus de leur égarement peuvent poursuivre causant plus de dégât dans leur société qu’un loup affamé dans une bergerie selon la vérité énoncée par le Prophète (saws).
Ya rab ! Comment et pourquoi sommes-nous si éloignés de la vérité et de la réalité ? Comment expliquer que les Musulmans ne voient pas le mode opératoire de l’Empire et de l’Islamophobie comme instrument de subversion militaire, idéologique et sociale et ne se mettent pas à faire leur examen de conscience et à se réformer selon la voix prophétique en se libérant de leur Wahn et de leur indigence politique et religieuse. Sobhane Allah ! Comme à l’accoutumé, la culture de l’errance et de la fuite en avant nous domine et nous pousse à fixer des buts impossibles eu égard à notre niveau lamentable. Nous ne sommes pas capable de voter, de changer une loi, de faire émerger une réussite sociale, de produire notre richesse et nos idées en dehors du cercle des auxiliaires de la servitude et de l’insenséisme, mais nous sommes capables d’appeler à la restauration urgente du Khalifat. Un Khalifat que les médiocres n’en connaissent ni le contenu, ni les conditions, ni le mode opératoire, ni les prérequis ni la finalité, ni l’encadrement. Il ne se donne même pas le temps de digérer leur échecs ni de faire leur bilan et les voila partis dans ce qui surpasse leurs possibilités combien étroites et dérisoires.
Nous fuyons la vérité et ses responsabilités croyant ainsi faire de notre religion un jeu, un amusement, une distraction, une tradition pour oisifs en marge de l’histoire des hommes. Jamais Allah (swt) ne nous donnera le pouvoir convoité, la prospérité attendue et la dignité depuis longtemps perdue tant que nous ne nous mobilisons pas pour mettre fin à l’effusion du sang des Musulmans et au gaspillage de leur temps et de leurs ressources. Ce n’est pas l’opinion d’un homme qui désespère de la vie, mais la vérité immuable affirmée par Dieu l’Immuable :
{Et lorsque Nous avons conclu Alliance avec vous : Ne répandez pas votre sang, ne vous expulsez pas les uns les autres de vos demeures , vous y avez souscrit en apportant votre témoignage.
Puis, voila que vous vous entre-tuez, vous expulsez un groupe d’entre vous de leurs demeures, vous vous liguez contre eux par la transgression et l’agression; et s’ils vous échoient en captifs, vous les rançonnez, alors qu’il vous est interdit de les expulser. Croirez-vous donc en une partie du Livre et rejetterez-vous en une partie ? Quelle serait donc la sentence contre celui qui agirait de la sorte d’entre vous, si ce n’est qu’ignominie dans la vie terrestre, mais le pire des châtiments est pour le Jour de la Résurrection? Allah n’est point inattentif à ce que vous faites.
Ceux-là, ceux qui ont acheté la vie terrestre par la vie Future, le châtiment ne leur sera point allégé, et ils ne triompheront point.}
Tout ce qui se rapporte aux Prophètes et aux bani Israël nous concerne en premier chef. Non seulement nous mangeons de ce qu’ils produisent, mais nous nous combattons avec leurs armes. Le pire c’est que nous appelons à l’Etat islamique au nom de Dieu en nous comportant en pire.
Les agissements des insensés et des assoiffés de pouvoir apportent plus de dégâts à la communauté et à la renaissance de l’Islam que nos gouvernants actuels qui ont semé la corruption, l’injustice et quelques morts sur leur chemin.
Asbirou (patientez, restez constant, endurez) est la Sunna d’Allah. Le changement attendu vient de lui-même lorsque les conditions objectives et subjectives sont réunis en changeant ce qui est en nous. Le changement en nous est plus complexe, plus long et plus décisif que ces pseudo révolutions dont les résultats macabres sautent au yeux. La question qui se pose et que vous me posez est celle de Jésus. La règle de l’épée attribuée à Jésus et que certains musulmans colportent pour justifier la violence qui s’est enracinée dans nos société ne se trouve pas dans le Coran qui est notre référence et notre unique référence (avec la Sunna bien entendu). Je vous remercie d’avoir cité Jésus (as) : j’en ai fait une référence avec Moïse (as) dans l’article « La résistance globale » où je me questionnais sur le pourquoi de leur démarche pacifique face aux empires égyptiens et romains les plus cruels.
En termes de cruauté je ne pense pas que les imposteurs de l’Islam soient les moins cruels. Il faut être un monstre ou un aveuglé par la passion pour ne pas éprouver de la pudeur, de la douleur et un questionnement autre que politique devant ces femmes et ces enfants assassinés et devant ces pays dévastés. J’ai du mal à comprendre ou à trouver des excuses à ceux qui n’ont eu aucune pitié aucune miséricorde pour un savant de la trempe d’Al Bouti. Il est satanique de chercher à justifier son assassinat et de ne pas condamner ce genre de dérives.
Par Allah, il vaut mieux laisser vivre un mécréant et un assassin lorsqu’il y a doute, confusion ou risque de porter atteinte à la vie des innocents que de verser une goutte de sang. Celui qui s’empresse de verser le sang a désespéré de la Miséricorde d’Allah (swt) et du dénouement de l’histoire en faveur de la foi et du bien. Que dire à Allah (swt) le jour où le premier jugement sera relatif au sang versé. Pouvons-nous lui dire que ces Ayat n’existent pas et que nous avons suivi Qaradhawi :
{Il n’appartient point à un croyant de tuer un croyant sauf par erreur. Quiconque tue un croyant par erreur, il doit l’affranchissement d’un esclave croyant et la remise de la rançon à sa famille : à moins qu’ils n’en fassent grâce. Mais s’il dépendait d’un groupe qui est votre ennemi, et qu’il soit croyant, alors l’affranchissement d’un esclave croyant. Et s’il dépendait d’un groupe avec qui une alliance vous lie, alors la remise de la rançon à sa famille, et l’affranchissement d’un esclave croyant. Quiconque n’en trouve point, alors : le jeûne de deux mois consécutifs comme Rémission de la part d’Allah. Allah A toujours Été Tout-Scient, Sage.
Quiconque tue un croyant intentionnellement, sa punition sera la Géhenne où il s’éternisera ; Allah le frappera de Sa Colère, le maudira et lui préparera un immense châtiment.
O vous qui êtes devenus croyants , si vous vous lancez pour la cause d’Allah, discernez bien et ne dites pas à qui vous offre la paix : « Tu n’es pas croyant », aspirant aux vanités de la vie terrestre, alors qu’Allah Possède d’innombrables biens. Ainsi étiez-vous auparavant, mais Allah vous A Gratifiés. Discernez bien. Certes, Allah A toujours Été Omniconnaissant ce que vous faites.}
Que dire à Allah (swt) lorsque le tué viendra témoigner contre son assassin et demander justice. Est-ce que Bachar Al Assad ou Kadhafi seront des excuses ? Si un moineau viendra demander justice pour celui qui l’a tué en vain qu’allons nous dire à Allah pour ces dizaines de milliers de morts en Libye et en Syrie, ces centaines de milliers d’orphelins, de blessés. Ces braves « moudjahidins » qui versent le sang des musulmans ont-ils la certitude de mieux gouverner? Ont-ils la compétence de réaliser le Khalifat ? Peuvent-ils nous expliquer le contenu et le mode opératoire du Califat qui va être édifié sur le sang versé vainement et sur la haine des populations. Ont-ils conscience des stratagèmes de l’Empire et du sionisme ? Sont-ils à l’image des compagnons du Prophète ou ne sont-ils que l’expression des contradictions et des déchirements du monde musulman qui a tout essayé sauf la voie prophétique ?
Le peuple libyen est-il mieux qu’avant ? Mieux par rapport à quoi et par rapport à qui ? Le Coran a posé les critères : la paix, la nourriture et la sécurité. Chercher cette voie dans les révolutions arabes. Cherchez cette voie dans l’aide du Qatar à la Palestine, au Mali et au Bangladesh ?
Avec votre permission je fais un second retour sur cette Aya 93 de la soura An Nissa :
{Quiconque tue un croyant intentionnellement, sa punition sera la Géhenne où il s’éternisera ; Allah le frappera de Sa Colère, le maudira et lui préparera un immense châtiment.}
C’est sans doute l’énoncé le plus terrible car il annonce quatre châtiments qui vont demeurer éternellement. Si on garde à l’esprit cette sentence et si on la reporte au Hadith qui dit que celui qui traite un croyant de mécréant c’est comme s’il l’avait tué alors l’empressement politico révolutionnaire qui pousse à verser le sang ou à convoiter le pouvoir à n’importe quel prix pose problème de conscience, de morale et de foi. Il ne nous appartient ni de devancer le Jugement d’Allah ni d’élever la voix au dessus de celle de Son Prophète. C’était le but de mon article.
Il ne faut pas croire que je soutiens l’injustice. Il ne faut pas croire que je ne suis pas chagriné par ce qui arrive aux jeunes musulmans envoyés combattre en Syrie. J’ai mal pour eux comme j’ai mal pour les anciens moudjahidines trahis en Afghanistan, en Algérie et ailleurs. Les gouvernants insensés portent une part de responsabilité. Les savants égarés portent davantage de responsabilités….
A ce jour l’autre camp qui a assassiné Al Bouti n’a pas donné des arguments convaincants ni des contre arguments. Il n’y a que des opinions sans fondements religieux ni géopolitiques. Ayant épuisé leurs arguments ils nous invitent à une guerre mondiale entre Sunnites et Chiites. et ils disent avec cynisme et méchanceté des choses horribles à l’égard d’un homme qui a consacré sa vie à l’Islam et à la défense de la cause palestinienne.
Sa position est celle de la constance et de la justesse des positions. Al Bouti a refusé de cautionner la lutte armée en Algérie malgré que le FIS ait remporté les élections et qu’il pouvait faire valoir une légitimité pour se soulever contre ceux qui l’ont dépossédé de sa victoire. Le temps a finalement donné raison à Al Bouti. Si les insensés avaient patienté, la victoire politique n’aurait pas donné lieu à une défaite militaire et à une anarchie pire que celle du passé. Les islamistes algériens partagent la responsabilité avec les éradicateurs. Les éradicateurs peuvent avoir l’excuse de chercher à conserver le pouvoir et la rente à n’importe quel prix. Celui qui s’attache à l’Islam sait que la fin ne justifie pas tous les moyens et il sait que le jugement final appartient à Allah qui accorde le pouvoir à qui Il veut. Se révolter pour approfondir et élargir l’anarchie ou l’injustice n’est pas un comportement sain. Jeter l’anathème sur un musulman ou sur des groupes de musulmans n’est pas un comportement sain. Il appartient aux élites de faire l’analyse des processus historiques, sociaux, économiques et politiques pour comprendre le problème et y apporter des apporter des solutions ou des propositions. Nous sommes tous imparfaits et notre devoir est le bon conseil, même s’il n’est pas suivi ou accepté. La révolte qui divise le pays ou qui donne l’opportunité aux uns d’instrumentaliser la religion et aux autres de prendre des mesures sécuritaires contre le peuple n’est pas la posture du sensé.
Donc Al Bouti est resté constant dans ses positions tant en Algérie qu’en Syrie. Al Qaradhawi, celui qui mène le monde musulman à l’anarchie, est par contre celui qui agit contre les principes qu’il a défendu dans ses livres et dans ses conférences. Par ailleurs il n’a pas les mêmes positions pour l’Egypte que pour les autres pays sans parler du Qatar cette république démocratique et populaire au service des musulmans et des affamés de la planète. Ce même Qaradhawi qui veut une guerre contre l’Iran et le Hezbollah ne voit pas les leçons de démocratie que l’Iran est en train de donner au monde.
Ne tombez pas dans le discours simplificateur et réducteur sur l’Iran. Ne perdez pas de vue que l’Iran vit sous embargo après une guerre que lui ont imposé les bédouins arabes au service de l’Empire et du sionisme. Il parvient à s’imposer dans la région au grand dam d’Israël. Il est naturel et légitime pour chacun d’exercer son influence sur les autres et de subir l’influence des autres. C’est la loi de la dialectique. Le dynamisme de l’Iran ne doit pas être vu hors de son contexte ancien (la civilisation perse et le rôle des iraniens dans la civilisation musulmane) et de son contexte moderne (la révolution islamique et la question palestinienne). Il ne doit pas être vu hors du rapport des forces et d’intelligence dans la région. Il est regrettable d’inverser la problématique et de ne pas poser la question de l’immobilisme des Arabes et de leur vassalisation. C’est la posture du monde musulman qui laisse le champ libre aux iraniens selon la règle « la nature a horreur du vide ». Le vide laissé par les Arabes doit être occupé par Israel ou par l’Iran. Il est dommage que les Musulmans et les Arabes soient offusqués par le dynamisme de l’Iran qu’il leur appartient de contrer par une dynamique politique, économique et intellectuelle plus forte, mais ils se taisent et s’aplatissent devant l’agression de l’entité sioniste.
Sobhane Allah ! l’Égypte à titre d’exemple est en train de perdre son eau à la suite des alliances Israël Ethiopie et le monde arabe veut nous montrer l’Iran comme le danger imminent ou l’ennemi irréductible et traditionnel. La Turquie est en train étouffer la Syrie et l’Irak avec ses retenues d’eau alors qu’elle approvisionne l’entité sioniste en eau avec même des projets de pipe line sous la mer et les musulmans partent en guerre contre la Syrie et se préparent à la guerre contre l’Iran. Quel monde de tordus.
Il n’y a que la culture du Wahn décrit par le Prophète (saws) qui rend les Arabes occupés à chercher de faux ennemis et ne voient pas les « amis de la Syrie » les démanteler et les épuiser pour faire taire la voix du Hezbollah et laisser la résistance sans voix et sans armes lors de l’attaque sur l’Iran. N’est-ce pas éloquent que la question palestinienne soit reléguée aux oubliettes ?
Le centre du monde s’est déplacé vers l’Euro Asie (Chine Russie) et l’Iran par son dynamisme s’est inscrit dans ce nouveau monde. Les Arabes vivant en Asie ou en contact avec l’Asie ont encore les yeux rivés sur l’Amérique et l’Europe par leur pensée immobile et rétrograde. L’équation qui se joue en Syrie dépasse la Syrie et l’Iran, elle est mondiale. Il faut se réveiller et se libérer des clichés et des discours séniles des Cheikhs qui ne veulent pas partir en retraite.
Qu’Allah nous éloigne de la Fitna et qu’Il nous montre la vérité, vérité et qu’Il nous aide à pour la suivre, et qu’Il nous montre le mensonge, mensogne et qu’Il nous aide à nous en détourner.
Faites vos révolutions et cultiver le déchirement du monde musulman, je suis en dehors de cette démarche. La démarche prophétique est celle que le Coran a ordonné à Mohamed de la suivre en lui indiquant celle des Prophètes qui l’ont précédé.
1 – Il y a un ordonnancement de l’histoire et une succession des communautés et des civilisations qui échappent à nos préjugés et nos intérêts immédiats ou à nos désirs. L’histoire doit s’accomplir. Le pire ennemi est l’empressement. Là où le mouvement islamique a fait faillite vous allez trouver le préjugé qui se focalise sur le court terme et l’empressement. L’aventurisme n’est pas la Sunna du Prophète
{Si Allah hâtait le mal, à l’égard des hommes, avec autant d’empressement qu’ils se hâtent pour leur bonheur, leur terme leur serait échu. Aussi laissons-Nous ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre s’aveugler dans leur tyrannie.} Younes 11
2 – Ni les armes ni la politique ni la ruse ne peuvent changer le destin d’un peuple. Gouvernants et gouvernés sont épreuves les uns pour les autres. Ce n’est pas l’OTAN ou la fuite vers le sectarisme qui va résoudre les problèmes, mais le retour à Allah (swt).
{Et si Allah t’atteint d’un mal, rien ne peut le dissiper que Lui. Et s’Il te veut quelque bien, rien alors ne peut repousser Sa Munificence.} Younes 107
3 – La règle première et dernièrer, celle à ne jamais transgresser est la patience
{Suis ce qui t’est révélé et persévère jusqu’à ce qu’Allah décide, Il est le meilleur des décideurs.} Younes 109
Je vous invite à étudier et à méditer longtemps le comportement du Prophète Moïse et tirer les leçons du Coran qui nous montre les problèmes que lui et son peuple ont rencontré lorsque Moise s’est empressé (dans le bien et dans l’amour d’Allah. Il est venu plus tôt au rendez-vous qu’Allah lui a fixé). Qaradhawi et ses acolytes sont devenus cinglés en se posant la question jusqu’où et combien patienter alors qu’Allah dit « Jusqu’à ce que Aallah décide ». 10 jours ou 1000 ans c’est la même chose pour le croyant qui veut suivre Noé, Youssef et Ibrahim.
4 – la sourate Houd répond tout a fait au début de son énoncé sur ce qui est attendu des croyants :
{Implorez votre Dieu de vous Absoudre, puis repentez-vous à Lui, Il vous fera jouir une bonne jouissance, jusqu’à un terme déterminé, et Il accordera à chacun la position qui lui est due. Et s’ils s’écartent, je crains alors pour vous le châtiment d’un jour inimaginable.} Houd 3
5 – Lorsque l’homme a épuisé tous les recours et toutes ses possibilités alors le secours d’Allah répond à l’invocateur pour le débarasser de Pharaon ou des agresseurs comme Il a répondu à Moïse et à Noé :
{ il invoqua donc son Seigneur : « Moi, je suis vaincu. Fais triompher (Ta cause)}
Si ces versets ne vous interpellent pas alors empressez vous à faire vos révolutions sanguinaires et à semer le désordre sur terre. Ce n’est pas ma voie. Etudier la biographie scientifique du Prophète (saws) écrite par Cheikh Ramadane Al Bouti et vous comprendrez le sens du Jihad.
5 – Arrêtez de parler de sunnites et de chiites car vous faites de la surenchère sur la parole et le décret d’Allah : C’est Allah qui nous a nommé musulman. Tout autre qualificatif est une dérive dans la quelle je ne me retrouve pas :
{O vous qui êtes devenus croyants, inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Dieu et faites le bien, afin que cultiviez.
Et efforcez-vous pour Allah par l’effort qui doit Lui être dû. Il vous a élus et ne vous a imposé nulle gêne en religion, la confession de votre père Abraham. C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans, par le passé et dans ceci (le Coran), afin que le Messager soit témoin auprès de vous et que vous soyez témoins auprès des hommes. Accomplissez donc la Salàt, acquittez-vous de la Zakàt, attachez-vous à Allah, Il Est votre Protecteur. Quel excellent Protecteur et quel excellent Secoureur.} Al Hajj 77-78
C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans,
C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans,
C’est Lui (Allah) qui vous a nommés musulmans…
Lorsque nous comprendrons le sens d’être musulman et la mission que nous confère ce titre de musulman alors les tyrans seront balayés.
Le frère Ahmed Manaï a vu de ses propres yeux et a entendu par ses propres oreilles la situation réelle en Syrie. Il y avait l’espoir de ramener la paix, la réconciliation et relancer les réformes politiques et économiques. Les amis de la Syrie ont choisi la Fitna, la voie que le Prophète (saws) aurait désavouée et condamnée. Ils veulent déchirer la Syrie pour un Khalifat pour lequel ils vont guerroyer des siècles ou attendre le retour du Mahdi ou du Messie si entre temps ils n’auraient pas rejoint l’armée de l’antéchrist.
La fin de partie approche et on souhaite que chacun fasse son bilan et se prononce sur le coût humain de cette aventure. Bachar n’est pas Othman. Il ne va pas céder son pouvoir et dès que le rapport des forces va changer contre la coalition impériale, l’Amérique, la France et l’Angleterre non seulement se débarrasseront des terroristes mais mettront sur la liste des terroristes Qaradhawi et ses sirènes de la Fitna. Ils ne partiront pas sans trophée de guerre et sans débris à jeter à leurs opinions. Le cynisme latin et anglo-saxon va entrer en compétition sur la chasse de la meilleure prise. L’expérience de l’Afghanistan est d’actualité pour ceux qui ont des oreilles mais n’entendent pas et des yeux mais ne voient pas et qui sont comme des bestiaux et pire davantage.
Omar MAZRI

http://www.euroalgerie.org/2013/06/28/syrie-chahed-wa-machhoud/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :