10 Commentaires

Colonisation: l’art consommé du négationnisme


youssef« Ni repentance ni excuses » ou l’art consommé du négationnisme

Le Président français avait d’emblée annoncé l’orientation qu’il souhaitait donner à sa visite en Algérie : « Je ne viens pas ici pour faire repentance ni excuses ». Il s’agissait donc pour François Hollande de se rendre en Algérie pour redéployer la vieille idéologie putride de la gauche coloniale française qui hier soutenait les crimes de masse contre le peuple algérien et qui aujourd’hui se complet dans le négationnisme.

Youssef Girard: 21-12-2012

 

« Ni repentance ni excuses » ou l’art consommé du négationnisme

 

Le Président français avait d’emblée annoncé l’orientation qu’il souhaitait donner à sa visite en Algérie : « Je ne viens pas ici pour faire repentance ni excuses ». Il s’agissait donc pour François Hollande de se rendre en Algérie pour redéployer la vieille idéologie putride de la gauche coloniale française qui hier soutenait les crimes de masse contre le peuple algérien et qui aujourd’hui se complet dans le négationnisme.

 

Ce négationnisme de gauche adapte son discours, met les formes et joue sur les mots mais sur le fond il s’agit toujours de la négation la plus absolue de la responsabilité des crimes commis par la France pendant cent trente-deux ans (1830-1962) en Algérie. Cette négation, F. Hollande la prononce au nom d’une prétention à la « vérité » historique face à un peuple ayant vécu cette histoire dans sa chair. Il faut être profondément imbu de sa supériorité d’occidental  pour se croire autorisé à donner des leçons d’histoire à un peuple ayant vécu ce passé. François Hollande n’est manifestement pas sorti de l’ère coloniale où les occidentaux « civilisés » avaient la « mission » d’enseigner leurs lumineuses « vérités » à la sous-humanité des colonisés.

 

En plus de cet étalage de suprémacisme occidental, F. Hollande fait dans le détournement de responsabilités. Il reconnaît « les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien » et il critique une colonisation « profondément injuste et brutale ». « Colonisation » mais qu’en est-il de la responsabilité de la France ? Qu’en est-il de la responsabilité de la République dont on nous vante perpétuellement les nobles « valeurs » ? Qu’en est-il des trois dernières Républiques françaises qui ont été inaugurées par des crimes de masse en Algérie[1] ? Qu’en est-il de la responsabilité de l’armée et de l’administration française ? Qu’en est-il de la responsabilité de la gauche coloniale française qui a applaudi les massacres du 8 mai 1945 et voté les « pouvoirs spéciaux » en mars 1956 ?

 

Evidemment, nous n’en saurons pas davantage de la bouche du Président de la République française. Le négationnisme de gauche consiste non pas à nier totalement les faits mais à maquiller les responsabilités réelles en mettant uniquement en cause une entité abstraite et formellement disparue – la « colonisation » – qui ne pourra donc jamais rendre de comptes. F. Hollande espère certainement solder ainsi le passé colonial de son pays en Algérie à peu de frais.

 

Au-delà de ce détournement de responsabilités, F. Hollande fait dans l’euphémisme lorsqu’il parle simplement de « souffrances » ou de système « profondément injuste et brutal ». Seulement « brutale », la politique génocidaire française qui a provoqué la disparition de 30 à 58% de la population algérienne entre 1830 et 1872 ? Simples « souffrances », les six millions d’Algériens morts au cours de cent trente-deux ans d’une longue nuit coloniale[2] ? Uniquement « injustes », les massacres, les « enfumades », les viols, les déportations, les centres de tortures et autres camps d’internement de civils ? « Injuste » aussi la politique ethnocidaire visant à faire disparaître la culture arabo-musulmane en Algérie ?

 

Toutes ces circonvolutions verbales autour du passé colonial de la France en Algérie ne sont que l’expression d’un art consommé du négationnisme. La France pourra toujours se tresser des couronnes de lauriers de « patrie des droits de l’homme », la République se gargariser de ses valeurs « universelles », les peuples ayant vécu sous le joug français connaissent la réalité de son humanisme centripète qui s’arrête aux frontières de la race blanche. Définitivement, la France est indéfendable[3].

 

Youssef Girard


[1] La IIIème République a été fondée au moment des massacres de 1871 qui firent environ 300 000 morts, la IVème République dans la foulée des massacres du 8 mai 1945 et la Vème République en 1958 au cours de la guerre de libération nationale algérienne.

[2] Cf. Lacheraf Mostefa, L’Algérie : Nation et Société, Alger, Ed. Casbah, 2004

[3] Pour une critique de l’attitude des autorités algériennes Cf. Mahi Tabet Aoul, « Visite du Président français et séquelles de la colonisabilité », URL : http://assala-dz.net/ar/?p=2707

10 commentaires sur “Colonisation: l’art consommé du négationnisme

  1. le faste déployé pour l’accueil du président Hollande, en Algérie est honteux, inqualifiable, et irrévérencieux envers le peuple Algérien, sa mémoire, et son martyre.
    tout cela pour des intérêts mercantiles, qui servent en grande majorité l’économie Française, aux abois, malade de son système, et de son assujettissement à l’UE.
    Main basse sur Alger, pour paraphraser pierre péan, sur la rapine du siècle, commise par les officiels Français, de l’époque, qui à permis l’essor de leur métallurgie, et de leur industrie en général. Ce vol éhonté des richesses Algériennes avait été mené dans le but de faire main basse sur les immenses trésors de la Régence d’Alger afin de constituer les fonds secrets de Charles X pour corrompre et retourner le corps électoral ….
    Main basse sur Alger, donc, Opus 2 ! Mais cette fois ci, avec le consentement incompréhensible de gouvernants, complètement déphasés par rapport aux aspirations de leur peuple, de sa mémoire, et de ses volontés occultés, pour les intérêts exclusifs d’une caste qui ne représente que l’ombre d’elle même…
    Mais la mémoire est tenace, nous avons été humiliés par nos gouvernants, et par l’attitude de certains, adeptes du panurgisme, qui se sont prêtés à cette grossière mascarade.
    Des comptes devront être rendus, certes ils ont obtenu leur gadget tant convoité, à savoir un projet non viable économiquement, d’une usine Renault, ainsi qu’une reconnaissance du bout des lèvres, des injustices, et de la souffrance,…bla,,bla.
    Mais la vérité est ailleurs….

    • Bonjour,
      quelle est donc cette vérité que vous situez « ailleurs » ?
      De mon humble point de vue, il n’y a qu’une seule vérité qui vaille, celle qui permet aux Hommes de développer le respect mutuel et la liberté de chacun.
      Dans cet objectif, les ressentiments ne sauraient y trouver place.
      Le monde est en train d’écrire une nouvelle page offerte à la contribution et à la responsabilité de chacun. Elle peut, certes, être encore plus douloureuse que les précédentes, surtout si on se contente d’y répéter les mêmes ambitions et rancœurs futiles, si on laisse les fous et obscurantistes présider à son destin.
      http://www.transrealisme.org

  2. Bonjour à tous, j’ai écrit ce matin un commentaire et constate qu’il a disparu. Je suis étonné d’une telle censure de la part d’ITRI. Pourrais-je en connaître la raison ? La controverse devrait pourtant favoriser la qualité des réflexions.
    Bien cordialement, Pierre Gouverneur http://www.transrealisme.org

    • Cher Monsieur,
      Votre commentaire n’a pas disparu, je l’ai approuvé et il est bien là, j’en ai envoyé une copie à Monsieur Youssef Girard pour l’inviter à vous répondre. A moins que vous parlez d’un autre texte que j’ai dû éliminer parce qu’il était plein de coquilles, mais c’était la copie de votre commentaire publié…un peu plus bas! Sachez aussi qu’il ne nous est jamais arrivé de refuser un commentaire quel qu’il soit et quel qu’en soit l’auteur! Nous apprécions vos articles et nous vous invitons à continuer….vous serez toujours le bienvenu!

      • Merci de votre réponse. Il s’agit bien du commentaire que j’ai envoyé ce matin et que vous me dites avoir envoyé à Monsieur Girard.
        Du fait que vous l’avez approuvé et qu’il n’apparait pas, dois je conclure qu’il le sera quand Monsieur GIRARD l’aura lu et y apportera réponse ? Bien cordialement, Pierre.

      • Bonjour Monsieur, j’ai remis votre post hier soir et il apparaît dans mes commentaires à moi. Je vous prie de le remettre et je l’approuverai aussitôt. En tout cas je le vois içi bien en place mais je vous avoue que ne maîtrise pas bcoup les techniques et notre webmaster est en vacances! Merci

      • Envoyé le 22/12/2012 à 11:22
        Rancœurs, haines tenaces obscurcissent l’esprit, nuisent à la lucidité et éloignent la possibilité d’un meilleur avenir. Le désir de réparation, de repentance de la France, n’émane que d’un désir de vengeance et de revanche, plus que de reconnaissance, d’autant que cette dernière n’est que la prise en compte de faits avérés. Reconnaître des erreurs est une attitude individuelle qui ne saurait affecter une société qui n’y a, en plus, pas contribué. On ne saurait reprocher aujourd’hui à des Allemands d’avoir eu des parents nazis.
        La période colonialiste s’inscrit dans toutes les volontés hégémoniques qui n’ont cessé de se manifester à chaque époque, en opprimant les peuples dominés ou envahis. L’Histoire retient que la conquête arabo-musulmane en fait partie.
        Cette dernière s’est imposée et maintenue au Maghreb, alors que la période coloniale occidentale est terminée depuis cinquante ans. Est-ce pour autant qu’elle fut pacifique et rencontra l’assentiment libre et inconditionnel des peuples d’origine ? On ne peut nier, qu’encore aujourd’hui, il y ait des « carthaginois », des kabyles, …, qui soient attachés à leur particularisme qu’ils estiment insuffisamment respectés.
        Ce qui différencie la conquête arabe est la religion musulmane qui fut, et qui, malheureusement, demeure chez des ambitieux irresponsables une arme redoutable, jusqu’à faire croire à la justification de conquêtes et du terrorisme mondial actuel.
        Youssef Girard me semble pratiquer l’art du négationnisme en ne prenant pas en considération tous les aspects de l’histoire. Même s’ils sont complexes et paraissent parfois contradictoires, c’est être peut soucieux de la vérité que d’occulter nombre de ses facettes pour n’en retenir que celles qui correspondent à ses sentiments amers.
        Sa haine de la France n’occultera pas sa grande contribution aux avancées spirituelles de l’Humanité. Liberté, égalité, fraternité, solidarité, démocratie, laïcité, sont des valeurs dont les Hommes épris de respect mutuel peuvent se reconnaître et améliorer leurs relations et comportements. Même si beaucoup reste à faire, il est déjà indispensable d’en fixer le cap. La charia « radicale » fait-elle partie de ses louables objectifs ?
        Ce ne sont pas les Deys d’Alger esclavagistes et pirates qui défendaient ces valeurs avant l’intervention française en 1830; ce ne sont pas non plus les mouvements extrémistes islamiques actuels non plus.
        Bien que jeune lorrain qui aurait aimé que l’Algérie demeurât française en conférant à tous ses habitants les mêmes droits, on m’appelait, étant étudiant, « l’Arabe » par l’amitié sincère que je portais aux algériens après l’indépendance. Et c’est avec un immense bonheur, dénué de tout complexe de supériorité, que je passais, en 1965, mon service militaire en tant que coopérant enseignant en Kabylie et à Alger.
        Le développement des valeurs humaines dépendent des Hommes. Le passé ne vaut que pour en tirer leçon, ce qui devrait conduire à réaliser que l’on ne saurait construire un meilleur avenir, avec un esprit de haine et de revanche. Le monde ne peut s’améliorer que si un nombre de plus en plus grand se pose, en toute circonstance, la question : Suis-je respectueux ?
        La réponse n’est aucunement simple car elle doit conjuguer le respect de soi avec celui de l’autre. Mais elle implique déjà l’effacement de tout ressentiment abusif inutile et la volonté de ne rien nier.

  3. http://www.transrealisme.org/
    Cher Monsieur, je vous demande pardon, en voulant copier votre texte pour l’envoyer à M. Girard, je l’ai simplement coupé et c’est ainsi qu’il a disparu. Je viens de le reprendre dans mes envois à M.Girard. Mille excuses!

    • Cher Candide,
      Votre commentaire est plein de bon sens et me semble assez objectif, surtout dans son rappel des faits (piraterie en Méditerranée au 19ème siècle, notamment).
      Mais, et comme l’avait déclaré le Général de Gaulle en Mars 1959, on ne peut « mélanger l’huile et l’eau. »…secouez le flacon..et au bout de quelques minutes les deux éléments seront de nouveau séparés.

  4. Rancœurs, haines tenaces obscurcissent l’esprit, nuisent à la lucidité et éloignent la possibilité d’un meilleur avenir. Le désir de réparation, de repentance de la France, n’émane que d’un désir de vengeance et de revanche, plus que de reconnaissance, d’autant que cette dernière n’est que la prise en compte de faits avérés. Reconnaître des erreurs est une attitude individuelle qui ne saurait affecter une société qui n’y a, en plus, pas contribué. On ne saurait reprocher aujourd’hui à des Allemands d’avoir eu des parents nazis.
    La période colonialiste s’inscrit dans toutes les volontés hégémoniques qui n’ont cessé de se manifester à chaque époque, en opprimant les peuples dominés ou envahis. L’Histoire retient que la conquête arabo-musulmane en fait partie.
    Cette dernière s’est imposée et maintenue au Maghreb, alors que la période coloniale occidentale est terminée depuis cinquante ans. Est-ce pour autant qu’elle fut pacifique et rencontra l’assentiment libre et inconditionnel des peuples d’origine ? On ne peut nier, qu’encore aujourd’hui, il y ait des « carthaginois », des kabyles, …, qui soient attachés à leur particularisme qu’ils estiment insuffisamment respectés.
    Ce qui différencie la conquête arabe est la religion musulmane qui fut, et qui, malheureusement, demeure chez des ambitieux irresponsables une arme redoutable, jusqu’à faire croire à la justification de conquêtes et du terrorisme mondial actuel.
    Youssef Girard me semble pratiquer l’art du négationnisme en ne prenant pas en considération tous les aspects de l’histoire. Même s’ils sont complexes et paraissent parfois contradictoires, c’est être peu soucieux de la vérité que d’occulter nombre de ses facettes pour n’en retenir que celles qui correspondent à ses sentiments amers.
    Sa haine de la France n’occultera pas sa grande contribution aux avancées spirituelles de l’Humanité. Liberté, égalité, fraternité, solidarité, démocratie, laïcité, sont des valeurs dont les Hommes épris de respect mutuel peuvent se reconnaître et améliorer leurs relations et comportements. Même si beaucoup reste à faire, il est déjà indispensable d’en fixer le cap. La charia « radicale » fait-elle partie de ses louables objectifs ?
    Ce ne sont pas les Deys d’Alger esclavagistes et pirates qui défendaient ces valeurs avant l’intervention française en 1830; ce ne sont pas non plus les mouvements extrémistes islamiques actuels non plus.
    Bien que jeune lorrain qui aurait aimé que l’Algérie demeurât française en conférant à tous ses habitants les mêmes droits, on m’appelait, étant étudiant, « l’Arabe » par l’amitié sincère que je portais aux algériens après l’indépendance. Et c’est avec un immense bonheur, dénué de tout complexe de supériorité, que je passais, en 1965, mon service militaire en tant que coopérant enseignant en Kabylie et à Alger.
    Le développement des valeurs humaines dépendent des Hommes. Le passé ne vaut que pour en tirer leçon, ce qui devrait conduire à réaliser que l’on ne saurait construire un meilleur avenir, avec un esprit de haine et de revanche. Le monde ne peut s’améliorer que si un nombre de plus en plus grand se pose, en toute circonstance, la question : Suis-je respectueux ?
    La réponse n’est aucunement simple car elle doit conjuguer le respect de soi avec celui de l’autre. Mais elle implique déjà l’effacement de tout ressentiment abusif inutile et la volonté de ne rien nier.
    http://www.transrealisme.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :