3 Commentaires

Dubaï : mandat d’arrêt contre Qardaoui, suivi de Qardaoui, Levy même combat!


KHARDHAOUI

KHARDHAOUI

IRIB-Le chef de la police de Dubaï, le général Dahi Khalfane a émis un mandat d’arrêt contre le mufti qatari Youssef Qardaoui, en raison de ses positions politiques qu’il a qualifiées « d’absurdes ».

Khalfane s’en est pris lundi contre Qardaoui sur sa page Facebook. Le mufti qatari d’origine égyptienne a critiqué via AlJazeera, les Emirats pour avoir expulsé des Syriens ayant participé à une manifestation contre le régime syrien à Dubaï.Khalfane a affirmé que 30 syriens des 2000 qui avaient manifesté devant le consulat de leur pays ont été expulsés. Et d’ajouter : « ils faisaient partie d’une organisation secrète prenant les ordres du guide des Frères musulmans ».

Khalfane a également critiqué les Frères musulmans, affirmant en avoir arrêté des « éléments en flagrant délit avec des prostituées ». Il a également reproché à Qardaoui ses menaces d’insulter lors de son prêche de vendredi ou via Al-Jazeera quiconque ne laissant pas cette organisation (Les Frères) travailler à sa guise ». Pour le chef de la police de Dubai, Qardaoui exerce un chantage politique à travers les médias, se demandant « pourquoi il ne critique pas le Qatar qui a récemment déchu des centaines de ses concitoyens de leur nationalité ».

Il a qualifié de « stupide les propos de Qardaoui ». « Il ne lui reste plus qu’à nous insulter…Qardaoui insulte tout le monde », notant « son passé noir en Algérie et ses graves bêtises ».

Source 

« Printemps arabe » : Youssef Al-Qardaoui, Bernard-Henry Lévy : même combat ? Par Ahmed Bensaada

Mondialisation.ca, Le 22 decembre 2011

Comme tout printemps qui se respecte, celui qui est qualifié d’ « arabe » a évidemment permis la perpétuation d’idées de lignées pures mais, phénomène surprenant, a également facilité et catalysé l’hybridation de schèmes de pensée qu’on a, jusqu’à très récemment, jugés non « hybridables »Bernard-Henry Lévy au centre de la photo.

Ainsi, voici deux illustres personnages que tout aurait dû séparer : Youssef Al-Qardaoui et Bernard-Henry Lévy (BHL). L’un est un pur produit de l’Orient alors que l’autre est un Occidental invétéré. L’un se drape dans l’austère costume traditionnel serré au cou des savants d’Al-Azhar (longue gallabeyya, caftan et turban) alors que l’autre est un vrai dandy arborant une éternelle chemise blanche immaculée de chez Charvet, spécialement conçue pour lui et qu’il porte largement déboutonnée.

L’un est Égyptien d’origine, Qatari de nationalité, orphelin de père, d’origine paysanne modeste, de confession musulmane, membre des Frères musulmans, emprisonné jeune pour son militantisme, déchu de sa nationalité et vivant au Qatar depuis plusieurs décennies. L’autre est Français, citadin né avec une cuillère d’or dans la bouche, se disant de confession juive et de gauche, qui n’a jamais été inquiété même après s’être immiscé dans de nombreux conflits armés à travers le monde.

L’un est un fervent défenseur des palestiniens, opiniâtrement opposé au sionisme. À ce sujet, il a déclaré : « La seule chose que j’espère, […] c’est qu’Allah me donne, au crépuscule de ma vie, l’opportunité d’aller au pays du jihad et de la résistance (i.e. la Palestine), ceci même sur un fauteuil roulant. Je tirerai une balle sur les ennemis d’Allah, les juifs » [1]. L’autre est un ardent défenseur de l’État d’Israël et l’un de ses meilleurs ambassadeurs dans le monde. À la suite de la sauvage agression israélienne contre le Liban en 2006, il entreprit un voyage au nord d’Israël qui lui inspira un article qualifié de « tourisme de propagande de BHL en Israël » [2]. Il répéta sa technique en 2009, pendant le massacre de Gaza, en se rendant en Israël pour être « embedded » avec Tsahal. Il raconta son « aventure » dans un article qui a été perçu comme un tract de propagande pro-israélien [3] et consacra un autre billet à la justification de la brutale et inhumaine opération « Plomb durci » [4], internationalement condamnée. Il persista et signa en défendant l’attaque israélienne du 31 mai 2010 contre la Flottille de la liberté qui fit neuf morts et vingt-huit blessés parmi les militants transportant de l’aide humanitaire vers Gaza [5]. N’est-il d’ailleurs pas récipiendaire de deux Doctorats Honoris Causa de ce pays ? Université de Tel Aviv en 2002 et Université de Jérusalem en 2008.

L’un est interdit de séjour aux États-Unis après qu’on eut découvert ses liens avec une banque finançant le terrorisme [6] et fut totalement opposé à l’invasion américaine de l’Irak. L’autre est un américanophile exemplaire frayant avec la « jet set » des deux rives de l’Atlantique.

Sur le dossier de la guerre d’Irak, BHL trouva cette guerre « moralement justifiée » [7]. Pourtant en y regardant bien, il est aisé de déceler de nombreuses similitudes entre les deux personnages. En voici quelques unes. Primo, tous les deux ont été de brillants étudiants : Al-Qardaoui a été major de promotion à l’Université d’Al-Azhar et BHL a été reçu 7e au concours d’entrée à l’École normale supérieure. Secundo, ce sont tous deux des auteurs prolifiques, des hommes de lettre et des philosophes (quoique ce statut soit très critiqué dans le cas de BHL). Tertio, sans avoir aucune fonction politique ils possèdent une indéniable influence sur les dirigeants de leurs pays respectifs et le pouvoir d’infléchir, dans certains dossiers, la politique de leurs gouvernants. Quarto, ce sont des vedettes médiatiques, l’un sur Al-Jazira avec son émission « La charia et la vie » qui est regardée par plus de dix millions de téléspectateurs à travers le monde ; et l’autre avec son omniprésence sur les plateaux de télévision français et étrangers. Quinto et non des moindres par les temps qui courent, tous les deux sont d’impénitents va-t-en-guerre.

Mais en fait, c’est le « printemps arabe » et ses soubresauts qui ont révélé les similitudes les plus « originales » entre ces deux célébrités. En matière de religion, Youssef Al-Qardaoui revendique sa foi dans ses actions. Cela se comprend par son érudition en sciences islamiques, ses nombreuses responsabilités et ses diverses activités et engagements reliés à la religion musulmane. Cela était moins évident dans le cas de BHL jusqu’à ce qu’il confesse, à propos de son rôle dans la guerre civile libyenne : « C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays une stratégie et des tactiques » [8].

À propos d’Israël, une récente déclaration d’Al-Qardaoui laisse perplexe : « Les pays qui connaissent un réveil islamique et ont vu l’accès des islamistes au pouvoir traiteront avec l’Occident et Israël » [9]. Serait-il possible que le célèbre théologien n’ait plus envie d’en découdre avec l’état sioniste, ni de tirer sa dernière balle en terre sacrée du jihad ? Serait-il tenté d’en faire plus que le gouvernement de son pays d’adoption, le Qatar, qui entretient des liens officieux avec Israël ? D’ailleurs, les rumeurs d’établissement de relations diplomatiques entre la Libye « nouvelle » et l’état hébreu [10] sous la probable médiation de BHL, semblent confirmer les dires du Cheikh.

D’un autre côté, la fatwa d’Al-Qardaoui appelant à l’assassinat de Kadhafi [11] s’est inscrite dans le prolongement des gesticulations guerrières de BHL. En contrepartie, le philosophe français n’a vu aucun inconvénient dans les déclarations du président du CNT libyen concernant l’application de la charia dans la future Libye. Dans un article qui fera date, il s’est laissé aller dans une dissertation sur la signification de la charia et du jihad : un vrai Al-Qardaoui « en herbe » [12] ! Quel étonnant revirement pour ce virulent pourfendeur de l’extrémisme religieux qui s’était fait remarqué par ses positions contre les islamistes en Algérie [13]. Connaissait-il en ce temps la signification de la charia et du jihad ou a-t-il pris des cours sur le sujet depuis ?

Mais l’intérêt de BHL pour les islamistes ne date pas de son « épopée » libyenne. Sur son site officiel, où trônent des centaines de photos destinées à la postérité, il y en a une qui attire l’attention : BHL s’entretenant avec Saad Al-Hoseiny au Caire, le 20 février 2011, soit 9 jours après la chute de Moubarak. Pour information, Saad Al-Hoseiny est membre du bureau exécutif des Frères musulmans [14] et la photo a été prise à leur QG.

Dans un article consacré à cette rencontre, BHL écrivit : « Il fait profil bas, en effet, dans l’entretien. M’assure que la confrérie ne pèse pas plus de 15 %. Me garantit qu’elle ne présentera, dans six mois, pas de candidat à la présidentielle. Me jure sur tous les Dieux qu’elle n’a, de toute façon, et pour le moment, d’autre programme que la liberté, la dignité, la justice. Mais ajoute, l’œil moqueur, que les « problèmes de l’Égypte » sont trop « énormes » pour que la modeste confrérie en assume l’écrasante responsabilité » [15].

On connait actuellement la réalité des urnes égyptiennes. La victoire des islamistes dans les pays touchés par le « printemps arabe » en a surpris plus d’un. Alors qu’aucun Coran n’a été brandi et que nul slogan religieux n’a été scandé pendant toute la durée des sanglantes manifestations, les partis religieux ont obtenu d’excellents scores, au détriment des jeunes activistes, principaux acteurs des révoltes populaires.

Pourtant, le 18 février 2011 un évènement prémonitoire s’est déroulé à la place Tahrir. Ce jour-là, Al-Qardaoui est retourné triomphalement au Caire et a conduit la prière du vendredi devant plus d’un million de personnes. Profitant de l’occasion, l’illustre cyberdissident Wael Ghoneim, héros de la place Tahrir, celui-là même qui a été nommé « l’homme le plus influent du monde » par le magazine américain Time [16] s’est approché de l’estrade pour prendre la parole. Quelle ne fût sa surprise lorsqu’il s’est vu interdire, manu militari, l’accès à la tribune. Il quitta la place Tahrir, un drapeau égyptien sur le visage [17].

Malgré des différences notables, les actions « printanières » d’Al-Qardaoui et BHL présentent des similitudes qui ont pour objet de canaliser les évènements dans la même direction. Il en est ainsi pour la situation syrienne où l’un a émis une fatwa autorisant l’intervention internationale en Syrie [18] et l’autre avance que l’option militaire (celle dont il a été l’artisan en Libye) est de plus en plus acceptée par l’opposition syrienne [19]

À la mort du « guide » libyen, un journal titrait : « Libye – Youssef Al-Qardaoui célèbre avec Sarkozy et Obama la mort du guide Kadhafi » [20]. En fait, il célébrait aussi avec BHL et David Cameron. À noter que ce dernier, en 2008, alors qu’il était encore dans l’opposition, s’était farouchement opposé à la venue d’Al-Qardaoui en Grande-Bretagne, le traitant d’homme « dangereux ». Sous sa pression, son visa a été refusé car « le Royaume-Uni ne tolère pas la présence de ceux qui cherchent à justifier tout acte de violence terroriste ou à exprimer des opinions qui pourraient favoriser des violences intercommunautaires » [21].

Décidément, l’extravagance de ce printemps idéologique florifère ne cessera jamais de nous étonner : Al-Qardaoui qui recommande aux pays arabes de traiter avec Israël et qui prêche en faveur d’une intervention militaire étrangère pour démettre les gouvernements arabes en place ; BHL que les islamistes n’effraient plus et qu’il appuie dans leur « apprentissage » démocratique tout en donnant des cours de charia à ses concitoyens occidentaux.

Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, aucun d’entre eux n’a émis une opinion sur les monarchies arabes. Seraient-elles par hasard des modèles de démocratie ? Ou peut-être des contrées où les libertés fondamentales sont respectées ? Nos deux célèbres philosophes n’ont encore rien à dire sur ce sujet. Et pourquoi pas une déclaration commune ? L’hybridation serait totale.

Ahmed Bensaada, Montréal, le 20 décembre 2011.

Notes >

[1] Youtube, « Al-Qaradawi praising Hitler’s antisemitism », Vidéo mise en ligne le 10 février 2009.

[2] Henri Maler et Patrik Champagne, « Une « exclusivité » du Monde : le tourisme de propagande de BHL en Israël », ACRIMED, 1er août 2006.

[3] Olivier Poche, « Gaza – Médias en guerre (4) : « Carnets de guerre », le dernier tract de BHL », ACRIMED, 28 janvier 2009.

[4] Bernard-Henry Lévy, « Libérer les Palestiniens du Hamas », Le Point.fr, 8 janvier 2009.

[5] Le Monde, « Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy défendent Israël contre la « désinformation » », 7 juin 2010.

[6] Paul Landau, « Le double visage du cheikh Youssouf al-Qaradawi », Observatoire de l’islam en Europe, 7 octobre 2007.

[7] Bernard-Henry Lévy, « Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy », Le Point.fr, 14 février 2003.

[8] AFP, « Libye : BHL s’est engagé « en tant que juif » », Le Figaro.fr, 20 novembre 2011.

[9] Al-Quds al-Arabi, « Fatwa d’Al-Qardaoui autorisant une intervention internationale en Syrie pour arrêter le bain de sang », 9 décembre 2011.

[10] Israël Infos, « LIBYE – Le retour d’Israël, peut être », 11 décembre 2011.

[11] Meris Lutz , « LIBYA : Popular TV cleric issues fatwa against Kadafi », Los Angeles Times, 22 février 2011.

[12] Bernard-Henri Lévy, « La Libye, la charia et nous », Le Point, 3 novembre 2011.

[13] Bernard-Henry Lévy, « Le jasmin et le sang » et « La loi des massacres », Le Monde, 8 -9 janvier 1998.

[14] AnachitexT, « Saad Al-Hoseiny, and BHL

[15] Bernard-Henry Lévy, « Égypte, année zéro », Libération, 26 février 2011.

[16] Le Point.fr, « Waël Ghonim, homme le plus influent du monde selon Time », 21 avril 2011.

[17] Le Figaro.fr, « Les Égyptiens maintiennent la pression place Tahrir », 18 février 2011.

[18] Voir note 9.

[19] Bernard-Henri Lévy, « Fin de partie en Syrie », Le Point, 17 novembre 2011.

[20] Algeria ISP, « Libye – Youssef al-Qaradawi célèbre avec Sarkozy et Obama, la mort du guide Kadhafi », 22 octobre 2011.

[21] BBC News, « < Muslim cleric not allowed into UK », 7 février 2008.

Ahmed Bensaada est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Ahmed Bensaada publiés par Mondialisation.ca

3 commentaires sur “Dubaï : mandat d’arrêt contre Qardaoui, suivi de Qardaoui, Levy même combat!

  1. L’implication du cheikh Qaradaoui dans la montée de l’islamisme radical en Algérie, dans les années 90, est plus que probable. cela nous a valu une décennie noire ou plutôt rouge, avec en prime prés de 200 000 morts et plusieurs milliers de disparus! A l »époque beaucoup le prenaient pour le prêcheur des besoins nouveaux, et acquiesçaient en dodelinant de la tète, aux cris D’allah Akbar….Mais le désillusion fut amère et incisive…
    Les orientations idéologiques de ce personnage ont fait de lui un vassal de l’empire, ses récentes fatwas incohérentes, comme l’appel au meurtre de Kaddafi, l’ingérence impériale en Syrie, l’appel aux musulmans de ne plus se rendre à El Aqsa, ses recommandations empressées de traiter avec l’entité sioniste, la confiscation du printemps Égyptien, (l’illustre cyberdissident Wael Ghoneim en a été le premier témoin), son exil doré à Doha, la Mecque des droits de l’homme et de la démocratie aéroportée, font que l’homme s’est complétement discrédité devant la communauté arabe et musulmane. sa science ou plutôt son ignorance expansive se répand en jactance qui est impudique comme un point d’exclamation.
    Les Arabes et les musulmans en général, doivent bannir ce genre de personnages ambigus, controversés, et versatiles s’ils veulent redécouvrir l’infini de Dieu, de Dieu qui inspire leur génie et renouvelle leur courage pour aboutir au changements tant espérés par les peuples, et non celui que veulent nous imposer les satanistes tels Brezinski, Kissinger, Bush, Sarko, Cameron, Obama, et bien sur le tristement célèbre et filousophe, BHL.
    Non messieurs, la partie d’échecs n’est pas terminée, même sur votre grand échiquier, et nous saurons vous faire redécouvrir le génie de notre nation que vous tentez d’occulter par amnésie sélective ou par ignorance! Or l’ignorance doit être attentive et pudique comme un point d’interrogation.

  2. ecoutez bien.je suis musulman et je vais vous expliquer ce qui se passe en tunisie, libye, yemen et bientot, qu a dieu ne plaise en syrie. les freres musulmans, car c est le fer de lance de toute cette nebuleuse islamiste qui agite le monde, sait que leur ennemi le plus acharne sont, non pas les juifs ni les chretiens ( parce qu ils peuvent toujours s entendre avec les juifs avec qui ils partagent les memes backgrounds ideologiques et les chretiens ne valent pas un pet de lapin et une chiquenaude suffit a les renverser pourquoi cette faiblesse des chretiens? c est du a leur mauvaise conscience, a l essence meme de leur religion qui leur apprend le masochisme, l autoflagellation, c est Nous les occidentaux qui avons laisse en plan les pays du tiers monde, pense-ON EN OCCIDENT, nous leur avons vole leurs richesses, detruit leurs cultures etc etc….. un peu du levi strauss la-dedans… meme si l intention de ces theories avaient de boNNes intentions … mais ceux qui ont exploite ces theories, c est a dire les musulmans, prennent cela pour un aveu de culpabilite de l occident envers les musulmans et tous les maux qui leur arrivent sont de la faute de l occident ARROGANT EXPLOITEUR VOLEUR HYPOCRITE ETC ETC …..)
    DONC EXIT LES JUIFS ET LES CHRETIENS.

    reste les musulmans, c est a dire 95 pour cent des Habitants des pays de religion musulmane ( a ce propos il faudrait pour un parler correct diviser les soi-disant musulmans en deux : ceux qui croient que la solution de tous les maux du monde, c est l islam, c est d ailleurs leur slogan: AL ISLAM HOWA LHALL, JE TRADUIS, L ISLAM EST LA SOLUTION. CA C EST 5 POUR CENT DES GENS QUI LE PENSENT CONSCIEMMENT, UN PEU PLUS SI ON Y AJOUTE LA PART DE L INCONSCIENT QUI CEDE AUX PRESSIONS DE L APPARTENANCE AU GROUPE, CAR IL FAUT BIEN APPARTENIR AU GROUPE AU RISQUE DE SOUFFRIR SI ON N Y APPARTIENT PAS. LE RESTE SOIT ENTRE 80 ET 95 POUR CENT DES HABITANTS DES PAYS DE RELIGION MUSULMANE DEVRAIENT ETRE APPELES RESIDENTS EN PAYS MUSULMAN(RPM), SANS AUTRE SIGNIFICATION NI PEJORATIVE NI POSITIVE. JUSTE UNE CONJONCTURE HISTORIQUE ET GEOGRAPIQUE, COMME UN CONCOURS DE CIRCONSTANCES, LE PLUS SOUVENT DESASTREUX D AILLEURS).
    APRES CET AVANT PROPOS VENONS EN AUX FAITS. LES ISLAMISTES ONT PEUR DU FRONT INTERNE, CAR C EST LE FRONT DUR,DES GENS COMME EUX QUI LES CONNAISSENT, QUI PEUVENT LEUR DIRE EN FACE : VOUS ETES MALGRE VOTRE BARBE DES VOLEURS ET DES MENTEURS. VOUS, EUROPEENS ET OCCIDENTAUX, POUVEZ-VOUS LE LEUR DIRE? VOUS N Y SONGEZ MEME PAS, VOUS FERIEZ DANS VOTRE FROC, TELLEMENT VOUS CRAIGNEZ UNE REACTION D UNE EXTREME VIOLENCE DE CES GENS. EH BIEN, NOUS, NOUS POUVONS LE LEUR DIRE. NOUS N AVONS PAS PEUR D ENFREINDRE LE POLITIQUEMENT CORRECT, CETTE AUTRE PLAIE, PIRE QUE TOUTES LES PLAIES D EGYPTE, QUI A DEMOLI LA CIVILISATION OCCIDENTALE ET LA CIVILISATION TOUT COURT.
    DONC LES MUSULMANS CRAIGNENT LE FRONT INTERIEUR. ILS FOMENTENT, OU PLUTOT ILS ASSISTENT ET PARTICIPENT EN ARRIERE PLAN A CET HIVER BOREAL QUE LES INCULTES EUROPEENS SE SONT EMPRESSES D APPELER PRINTEMPS ARABE: TOUJOURS GENEREUX CES OCCIDENTAUX, TOUJOURS PRETS A VOIR LE COTE POSITIF DE LA NATURE HUMAINE, ALORS QUE LE COTE OBSCUR EST LE PLUS SOUVENT LE VRAI. ET QUAND LES CHOSES SONT MURES ( REMARQUEZ QUE C EST D AILLEURS LES MOTS DU GOUROU ABDESSLAM YASSINE DU MAROC QUI ATTEND QUE LE REGIME TOMBE DE LUI MEME COMME UN FRUIT TROP MUR POUR S EMPARER DU POUVOIR). ET C EST CE QUI S EST PASSE. LES REGIMES SONT TOMBES , LES ISLAMISTES, TAPIS DANS L OMBRE ET JOUANT DOUBLE JEU, UN PIED AVEC LA REVOLUTIO, UN AUTRE LEVE POUR SHOOTER EN TOUCHE LES VRAIS REVOLUTIONNAIRES ET S ALLIER AVEC LES TENANTS DU MONDE: CA PEUT ETRE N IMPORTE QUI, LES CAPITALISTES, LES TOUS PUISSANTS DU POINT DE VUE MILITAIRE, LES AMERICAINS PAR EXEMPLE A QUI ILS ONT DONNE EN APARTE LES GAGES QUE LEURS INTERETS NE SERAIENT JAMAIS LESES ET MEME SERAIENT MIEUX SERVIS PAR EUX QUE PAR LES REGIMES CORROMPUS QUI SONT TOMBES OU SUR LE POINT DE L ETRE).
    EXIT LES REVOLUTIONNAIRES. ILS SEROT TUES S ILS PIPENT MOT. ON LEUR IMPOSERA LA CHARIA, CE QU ILS ABBORRHENT.
    MAIS POURQUOI TOUT CE STRATAGEME? C EST POUR FAIRE DIVERSION SUR LES VRAIS ENJEUX DE CES EMEUTES QU ILS APPELLENT, ET L OCCIDENT SIMPLET ET IGNARE LEUR EMBOITE LE PAS, REVOLUTIONS. LE VRAI ENJEU, C EST L EUROPE QU ILS REVENT D ISLAMISER, NON PAS RENDRE 100 POUR CENT DE LA POPULATION MUSULMANE MAIS JUSTE PRENDRE LE POUVOIR. LE RESTE C EST DES DETAIS SANS IMPORTANCE.
    MAIS D OU VIENT ALORS CET INTERET POUR LES PAYS DEJA MUSULMANS? C EST TOUT SIMPLEMENT UNE FACON DE DIRE AUX EUROPEENS: VOUS LE VOYEZ, LES GENS ONT ENVIE DE VIVRE DANS UN CADRE REGI PAR LA LOI ISLAMIQUE. L ISLAM LEUR APPORTE LE BONHEUR. COMMENTY ARRIVER? PAR LA DESINFORMATION. MAIS CE SERA UNE DESINFORMATION, NON PAS PAR EXCES D INFORMATION, MAIS PAR OMISSION. IL NE FAUT SURTOUT PAS DONNER LA PAROLE AUX MUSULMANS EN PAYS QUI A ACQUIS SA REVOLUTION. UN EXEMPLE POUR MIEUX COMPRENDRE: LE FER DE LANCE DE TOUTES CES REVOLUTIONS, C EST AL JAZEERA. MEME PAS LE QATAR. PARCE QUE AL JAZEERA PEUT UN JOUR OCCUPER LE QATAR. OUI LISEZ BIEN ET ASSIMILEZ CETTE PHRASE: AL JAZEEERA EST SUPERIEURE AU QATQR, ELLE CONTIENT LE QATAR, ELLE L A PHAGOCYTEE, ELLE A PHAGOCYTE TOUT LE MONDE ISLAMIQUE. ELLE EST SUPRANATIONALE. ELLE EST LA VOIX, NON PAS LA VOIX DE CEUX QUI N ONT PAS DE TRIBUNE, MAIS LA VOIX DE TOUS CEUX QUI NE SE RECONNAISSENT QUE DANS L ISLAM. ELLE PEUT FAIRE ET DEFAIRE UN PAYS EN QUELQUES SEMAINES OU MOIS. LE TEMPS NE COMPTE D AILLEURS PAS POUR CES GENS LA. ALORS QUOI, AL JAZEERA? TOUT SIMPLEMENT ELLE NE PARLE PLUS DES CES PAYS QUI ONT VAINCU LES DESPOTES. ILS SONT CENSES VIVRE DANS LA LIBERTE ET LE BONHEUR. ET SI UNE VOIX DISSONNANTE SE FAIT ENTENDRE, ON FERA COMPRENDRE QUE LA REVOLUTION EST ENCORE INCOMPLETE ET MANQUE ENCORE UN PEU DE SAUCE ISLAMIQUE. ET IL EST PAS SURTOUT QUESTION DE LAISSER LES GENS REFLECHIR. OUVRIR UN FRONT DES QU UN FRONT EST ACHEVE. LE YEMEN A RECOUVRE LA LIBERTE, PASSEZ A LA SYRIE. PREVOIR D AUTRES FRONTS AU GRE DESS CIRCOSTANCES. IL Y A L ALGERIE, LE MAROC, ET TOUS LES PAYS ARABES. PEUT ETRE LE QATAR AUSSI, QUI SAIT.
    ALORSUNE FOIS DEBARRASSES DE CES VOIX QUI RISQUENT D ETRE DISSONNANTES, ON S ATTAQUE AU VRAI FRONT. L EUROPE ET APRES, L AMERIQUE. ETABLIR OU RETABLIR LE CALIFAT, QUITTE A INVESTIR BARACK OBAMA POUR CE POSTE. A SUIVRE. ET FAITES MOI PART DE VOS COMMENTAIRES ET QUESTIONS

    • Merci de votre post, mais vous avez intérêt à écrire en minuscule, en majuscule c’est difficile à lire
      Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :