Poster un commentaire

Un des fils de Mouammar Kadhafi s’est installé pour le moment en Turquie


dim. 12 sept. à 16:

Saadi Kadhafi, le fils du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, s’est installé en Turquie, a annoncé vendredi son porte-parole : «Le gouvernement libyen a requis de Saadi Kadhafi de quitter immédiatement la Libye après sa libération. Saadi Kadhafi a choisi de partir en Turquie. (…) Son arrivée a été organisée par le ministère turc des Affaires étrangères», a déclaré le porte-parole de Saadi Kadhafi, Musa Ibrahim Kadhafi, au site d’information Haberler.com.

Détenu dans une prison de Tripoli depuis 2014, Saadi Kadhafi, un ex-footballeur a été libéré dimanche dernier, tout comme plusieurs autres proches de Mouammar Kadhafi qui a gouverné la Libye de 1969 à 2011.

Le ministère turc des Affaires étrangères a refusé de commenter les informations sur l’arrivée de M. Saadi Kadhafi en Turquie. Selon son porte-parole, l’Egypte et l’Arabie saoudite avaient aussi annoncé leur souhait de l’accueillir. « La décision commune de toutes les parties impliquées était en faveur de la Turquie. C’était plus simple du point de vue logistique. Saadi a aussi souhaité partir en Turquie et ça a été arrangé », a-t-il ajouté.

Extradé du Niger le 6 mars 2014, où il avait fui après la révolte de 2011 ayant renversé son père, Saadi Kadhafi a été jugé et acquitté en avril 2018 par la cour d’appel de Tripoli du meurtre en 2005 d’un ancien entraîneur du club de football Al-Ittihad de Tripoli, Bachir Rayani. Depuis 2011, la Libye a sombré dans le chaos marqué ces dernières années par l’existence de pouvoirs rivaux dans l’Est et l’Ouest, sur fond d’ingérences étrangères, de luttes intestines et de violences meurtrières de tout ordre allant jusqu’au trafic d’êtres humains et l’esclavage. Parallèlement au processus politique censé sortir le pays de l’ornière, des efforts sont en cours, encouragés surtout par l’ONU, pour pousser vers une réconciliation nationale devant permettre aux Libyens de choisir pour la première fois depuis 2011 qui sera à la tête de leur pays.

Sa soeur, son frère et sa mère sont réfugiés en Oman, un autre frère est toujours emprisonné au Liban et son frère Seif el Islam Kadhafi, qui avait été libéré il y a déjà quelques années par le groupe armé qui l’avait arrêté en 2011, dirige en Libye un réseau de sympathisants, d’organisation de tribus et de militants armés qui possède des relais à l’étranger, en particulier en Egypte où la TV Al Jamahiriya a commencé à émettre peu après la victoire de l’OTAN et de ses protégés. Seif el Islam Kadhafi a annoncé qu’il allait se porter candidat pour les élections présidentielles qui devraient se tenir d’ici quelques mois, malgré le fait que les institutions judiciaires créées sous l’égide des puissances occidentales continuent à la poursuivre pour des crimes supposés que les tribunaux libyens existant ont finalement récusé.   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :