Poster un commentaire

L’Arabie Saoudite annonce « l’Otan arabe » sous commandement israélien/ Par Mohamed Sâdegh Hosseini


L’Arabie Saoudite annonce « l’Otan arabe » sous commandement israélien
Par Mohamed Sâdegh Hosseini

Traduit de l arabe par Rania Tahar


Malgré la débâcle retentissante des officiers de l’entité sioniste contre notre héroïque peuple palestinien sur les champs de bataille de Gaza à la Cisjordanie, et leur incapacité à aller en guerre contre l’axe de la résistance vers le Liban ou la Syrie, nous voyons les nouveaux alliés de l’entité faire appel à un ancien chef d’état-major de l’armée ennemie pour, comme chacun le sait, mener leur guerre au Yémen. Les voilà donc soumis à ses ordres pour une nouvelle mission et, le moins que l’on puisse dire, est qu’ils ont décidé, humiliés et avilis, de payer un tribut à leur maître occidental contrarié.
Lorsque Adel Jubeir, le ministre des Affaires étrangères des Saoud, a annoncé dans l’après-midi du 12/12/2018, la création d’une entité dénommée « Entité des Etats de la Mer Rouge « , qui comprend le Yémen, l’Arabie Saoudite, le Soudan, l’Egypte, la Jordanie et Djibouti, sous commandement israélien, n’est-ce pas le préambule à la création d’une alliance, dont on a tant parlé, et qui n’est qu’une alliance militaire sous le patronage américain, l’OTAN arabe… ??
En raison de l’incapacité des Saoud à persuader certains pays arabes de participer à une telle alliance militaire dirigée de facto par l’Arabie saoudite et soumise à l’hégémonie américaine, ceux qui cherchent à établir cette alliance l’affublent de ce nouveau nom mais en préservent l’essence : une alliance hostile à la Résistance et totalement alignée sur le front américano-sioniste pour défendre les intérêts de Washington et Tel Aviv dans notre région qu’ils préfèrent appeler le « Moyen-Orient ».
Le pire, tel que confirmé par des sources de certains services de renseignement, est que cette alliance ne sera dirigée que par des non-Arabes et que son pilier et sa base permanente ne seront qu’avec la participation active d’Israël. Plus encore, son état-major factuel ne sera construit que sous le commandement effectif et opérationnel des généraux israéliens qui utiliseront cette enseigne pour couvrir leurs opérations de guerre agressive contre le Yémen et les autres peuples arabes et islamiques, en Iran ou ailleurs.
Selon les sources mentionnées, ce qui a été convenu, c’est la formation d’une armée de mercenaires, provenant des États cités ou de certains d’entre eux, et dirigée par le chef d’état-major de l’armée israélienne désigné, le général Aviv Kochavi. Ce général est considéré en Israël et dans tous les milieux militaires et politiques internationaux compétents comme l’architecte des relations israéliennes et érythréennes. Cela signifie pratiquement qu’il est l’architecte de la présence militaire israélienne en mer Rouge et sur ses rives. Lui et personne d’autre !
Comment cela ?
Ce général a occupé plusieurs postes dans l’armée israélienne, où il a été commandant de la division de Gaza dans les années 1990, puis commandant du front nord jusqu’en 2010, puis il a pris le commandement du renseignement militaire israélien du 11/2010 au 9/2014, période durant laquelle il a œuvré à établir une base sous-marine israélienne sur l’île érythréenne Dahlak. C’est la base principale qui comprend un centre d’opérations maritimes avancées et qui supervise l’activité du Corps naval israélien, dont les sous-marins, en mer Rouge, en mer d’Arabie et dans l’océan Indien occidental. En d’autres termes, elle surveille également les activités navales iraniennes dans ces mers.
En outre, le général Aviv Kochavi a réussi à coordonner des transactions d’armes, d’une valeur de plus d’un milliard de dollars, grâce auxquelles Israël a fourni à l’Érythrée des dizaines d’avions de combat, ainsi que 230 chars lourds et autres armes. Dans le cadre de la coopération militaire croissante entre les deux parties, le général a également réussi à obtenir l’accord de l’Érythrée pour établir une immense base israélienne d’espionnage sur le mont Emba Soira, haut de 3018 mètres, et situé à 100 km au sud du port érythréen de Massaoua sur la côte africaine de La mer Rouge. C’est une base utilisée pour espionner tous les pays de la région, y compris les États arabes riverains de la mer Rouge.
Il s’agit donc d’une tentative ratée de parade saoudienne, comme les vaines tentatives de Netanyahou, afin de chercher un succès médiatique ici ou là pour couvrir leurs défaites sur les champs de bataille, que ce soit en Syrie, Palestine, Yémen ou ailleurs. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous sommes inconscients de la gravité de cette entité fantoche, qui cache une alliance militaire agressive sous commandement militaire israélien direct, et qui sera exploitée, après avoir été renforcée par des formations armées constituées des résidus recyclés et synthétisés d’ISIS, pour servir de nouvelle armée terroriste financée par des fonds saoudiens et appelée arabe par les Etats-Unis d’Amérique et Israël, destinée à mener des opérations subversives contre des cibles situées dans les pays de l’axe de la Résistance, ou pouvant même être utilisée dans toute guerre future sur le front sud libanais, ou sur le front de la bande de Gaza au sud, sous couvert de lutte contre le terrorisme ou autres balivernes.
L’objectif est de toujours protéger la base militaire américaine installée sur le territoire palestinien occupé. C’est un objectif qui ne sera jamais atteint, malgré toutes leurs tentatives d’établir des alliances ou des blocs, et quelles que soient leurs attaques ou guerres contre l’axe de la Résistance, car le cœur du conflit est la Palestine et non la mer Rouge.
Soutenu par les capacités de l’axe de la Résistance, le peuple palestinien s’emploie à déraciner Israël de la terre palestinienne et pas uniquement de la mer Rouge. C’est dire que leurs alliances, avec une poignée de gouvernants arabes traîtres et leurs sous-marins nucléaires en mer Rouge, ne les protégeront pas des fedayin palestiniens armés de leurs mitrailleuses et leurs Kornet, à Gaza et en Cisjordanie, et qui hantent leur armée et leurs colons partout en Palestine, et les font cauchemarder.
De ce fait, et malgré tout ce qui précède, nous estimons que le général Aviv Kochavi n’aura pas plus de chance que ses prédécesseurs dans l’état-major de l’armée israélienne qui n’ont pas connu un seul succès depuis des décennies. En effet, le Palestinien, soutenu par l’Axe de la Résistance, est plus assuré de sa victoire et est dans la situation de celui qui leur dit :
Allez où vous voulez chez les bédouins arabes, chez le Roi, le Sultan, le Seigneur de la tyrannie et les alliés de Satan, nous demeurons malgré vous. C’est l’essentiel dans toutes vos batailles.
Nous vous prouverons, à vous et à vos maîtres, ainsi qu’à vos nouveaux amis déclarés, que la terre de Palestine se sera jamais cédée, quel que soit le temps que cela prendra et quelle que soit la force de vos conspirations … !
Voici la Cisjordanie rebelle qui palpite jusqu’à la victoire, animée par l’esprit de la résistance et de la persévérance, tout comme Gaza a triomphé de sa faim et de son siège, et c’est elle qui assiège l’occupant et ses officiers défaits… !

أ

Rania Tahar Article en arabe : http://www.al-binaa.com/archives/article/203325

https://www.facebook.com/galaxy.galactica/posts/1980325635338215

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :