Poster un commentaire

Communiqué: Comité de Libération du Président Bourguiba 3 août 1993.


 

Comité de Libération du Président Bourguiba
Communiqué

 

 

 


Toulouse le 3 août 1993.
Nous avions souhaité que les amis français du Président Bourguiba
fassent un geste en hommage à l’homme qui est resté fidèle à la France après l’indépendance comme durant la lutte nationale. En vain. Nous ne pouvons que le regreter.
En ce jour où le Zaïm fête son quatre vingt dixième anniversaire dans la solitude et dans sa « réclusion » monastirienne nous sommes indignés de voir son geôlier Ben Ali continuer à se moquer du monde en offrant à son prisonnier des fleurs et un « immense gâteau » pour mieux continuer à le séquestrer et à le bâillonner.
Mais Bourguiba n’est pas le seul à être victime de cette impudante oppression : c’est le peuple tunisien en entiier qui est reclus et bâillonné, à qui Ben Ali offre quotidiennement « d’immenses gâteaux » de mensonges « démocratiques » et de « respect des droits de l’homme ».
Si nous luttons aujourd’hui pour la libération de Bourguiba, c’est aussi parce que cette lutte fait partie intégrante de celle pour la dignité du peuple tunisien qui continue à supporter sans broncher le sort que lui a réservé le régime de « l’ère nouvelle ».
Mais jusqu’à  quand ?
Toulouse le 3 août 1993.
Horizon 94/ La voix de la Tunisie Libre : N° 1 Août 1993
Archives de l’Institut Tunisien des Relations Internationales

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :