1 commentaire

TAYSIR ALONY: Lettre ouverte à Madame Louise Arbour


Liberté pour TAYSIR ALONY
21 Novembre 2004
ARAB COMMISSION FOR HUMAN RIGHTS
COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS
International NGO in special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations

 

Lettre ouverte à Madame Louise Arbour
Haut Commissaire des nations unies aux droits de l’homme
8-14 Avenue de la Paix
1211 Genève 10 (Suisse)
Chère Madame,
Nous soussignés, journalistes, universitaires, médecins, écrivains, défenseurs des droits de l’homme, de la libre pensée et de la dignité humaine, considérons la nouvelle arrestation de Taysir ALONY, journaliste espagnol d’origine syrienne, directeur du Bureau Al-Jazeera TV à Madrid et membre de la Commission arabe des droits humains (ACHR), contraire aux lois internationales relatives à la liberté de la presse, à l’honneur du métier, à la déclaration universelle pour la protection des défenseurs des droits de l’homme et aux articles concernant la liberté de la presse et le devoir d’information dans la charte internationale des droits de l’homme.
Cette nouvelle arrestation est effectuée sur la base de suppositions fragiles et d’informations sécuritaires contradictoires. Le « juge du terrorisme » espagnol, Baltasar Garson, a décidé que l’examen médical de Taysir, prévu pour aujourd’hui, soit remplacé par la détention de notre collègue. La phobie de la « guerre contre le terrorisme » mondialise l’état d’urgence et fait que Taysir paye les frais.
Nous vous demandons d’intervenir pour que l’Espagne ne reproduise pas l’affaire Dryfus avec un siècle de retard. La libération immédiate de Taysir ALONY est avant tout une libération de la logique du tout sécuritaire qui produit l’Etat de non-droit à l’échelle mondiale.
Avec le soutien de :
Le Comité International pour la Défense de Taysir ALONY, La Commission arabe des droits humains, Justitia Universalis, Protection et aide des défenseurs des droits humains, Solidarité pour les droits de l’Homme Al-Karama pour les droits humains, Hisham Mobarak

PETITION
21-12-2004
La liberté immédiate pour Taysir ALONY
Sur la base de suppositions fragiles et d’informations sécuritaires contradictoires, le juge du terrorisme espagnol Baltasar Garson a décidé de prolonger pour une durée indéterminée la garde de notre collègue Taysir ALONY, et ce pour les besoins de l’interrogatoire (la loi exceptionnelle espagnole en matière de terrorisme peut s’étendre à quatre ans).
Nous soussignés, journalistes, écrivains, défenseurs des droits de l’homme, de la libre pensée et de la dignité humaine, considérons la prolongation de la détention de Taysir contraire aux lois internationales relatives à la liberté de la presse, à l’honneur du métier, à la déclaration universelle pour la protection des défenseurs des droits de l’homme et aux articles concernant la liberté de la presse et le devoir d’information dans la charte internationale des droits de l’homme.
Par conséquent, nous exigeons la libération immédiate de Taysir ALONY et la présentation d’excuses à notre collègue et aux siens.
ARAB COMMISSION FOR HUMAN RIGHTS
COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS
International NGO in special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations
Lettre ouverte à Madame Louise Arbour
Haut Commissaire des nations unies aux droits de l’homme
8-14 Avenue de la Paix
1211 Genève 10 (Suisse)
Chère Madame,
Nous soussignés, journalistes, universitaires, médecins, écrivains, défenseurs des droits de l’homme, de la libre pensée et de la dignité humaine, considérons la nouvelle arrestation de Taysir ALONY, journalise espagnol d’origine syrienne, directeur du Bureau al-Jazeera TV à Madrid et membre de la Commission arabe des droits humains (ACHR), contraire aux lois internationales relatives à la liberté de la presse, à l’honneur du métier, à la déclaration universelle pour la protection des défenseurs des droits de l’homme et aux articles concernant la liberté de la presse et le devoir d’information dans la charte internationale des droits de l’homme.
Cette nouvelle arrestation est effectuée sur la base de suppositions fragiles et d’informations sécuritaires contradictoires. Le « juge du terrorisme » espagnol, Baltasar Garson, a décidé que l’examen médical de Taysir, prévu pour aujourd’hui, soit remplacé par la détention de notre collègue. La phobie de la « guerre contre le terrorisme » mondialise l’état d’urgence et fait que Taysir paye les frais.
Nous vous demandons d’intervenir pour que l’Espagne ne reproduise pas l’affaire Dreyfus avec un siècle de retard. La libération immédiate de Taysir ALONY est avant tout une libération de la logique du tout sécuritaire qui produit l’Etat de non- droit à l’échelle mondiale.
Avec le soutien de :
Le Comité International pour la Défense de Taysir ALONY, La Commission arabe des droits humains, Justitia Universalis, Protection et aide des défenseurs des droits humains, Solidarité pour les droits de l’Homme
Al-Karama pour les droits humains, Hisham Mobarak Center
Premiers signataires
Dr Haytham Manna, Porte-Parole de la Commission arabe des droits humains -Paris
Me. Lizbeth Zegveld, Avocate et écrivain, Pays Bas
Dr Anouar Koutchoukali, Secrétaire général du Justitia Universalis
Dr Moncef Marzouki, Président du CPR- Tunisie
Dr Jilali NAJIB, militant pour les droits humains, Maroc
Dr Sylvie Deplus, ophtalmologiste et Militante des droits de l’Homme- France
Me. Wendell Belew, Vice- Président du Bureau International des ONGs humanitaires (IBH) (USA)
Dr Philipe Wesbord, Médecin, France
Dr. Jean Claude Ponsin, de la liste Euro-Palestine
Dr Ahmed Manaï, Président de l’ITRI-Paris
Me. Daniel Voguet, Avocat à la Cour d’Appel de Paris
Dr Najeb Nouemi, Avocat et ex-ministre de la justice-Qatar
Dr Khaled Diab, International Relief, Croissant Rouge de Qatar
M. Abdel Rahim Sabir, direction d’ACHR –Washington
Me Haytham al-Maleh, Président de l’Association des droits humains en Syrie
Dr. Abdel Rahman Nouemi, Président de l’Association al-Karama pour la défense des droits de l’Homme. Professeur d’université à Qatar
Me. Baha Eddin Rakkadh, Avocat et défenseur des droits de l’homme, Syrie
Me. Thaer al-Khatib, Avocat et défenseur des droits de l’homme, Syrie
Dr. Ammar Qurabi, de l’Organisation arabe des droits de l’Homme, Syrie
Dr Violette Daguerre, Président de la Commission arabe des droits humains (ACHR)
Mme. Fabiola Badawi, Journaliste égyptienne
Dr. Faysal Jalloul, Jounaliste et écrivain libanais
Mme. Majd Shara, universitaire et membre d’ACHR- Syrie
Me Abdallah Khalil, HRAS, Syrie
Me Mohamed Shouha, HRAS, Syrie
Me Soufiane Chouiter, ACHR, Algérie
Naser al-Ghazali, Président du Centre de Damas pour les études et les droits civiques
Dr Salah-Eddine Sidhoum, Chirurgien et défenseur des droits humains- Algérie
M. Hossam Abdallah, artiste-peintre, Egypte
Mme Brehan Kalak, journaliste d’al-Shariqa TV, EAU
Dr. Alfredo Thabet, de la direction d’IBH, Brazil
Me. Mustafa al Hassan, Hisham Mubarak center – Egypte
Mme. Nibras Diab, activiste dans l’humanitaire
Me. Brahim Taouti, Président de Justitia Universalis
M. Nizar Abdel Kader Saleh, Directeur du Centre arabe pour la main d’ouvre étranger
M. Bassel Shalhoub, du Comité de défense de Taysir Alony, Suisse
Me Jamal Abdel Mohsen Atya, Centre Hisham Mobarak, Aswan
Dr. Likaa Abo Ajeb, Pédiatre engagée dans l’humanitaire
Poète Fateh al-Rawi, Membre du comité de la Charte Nationale-Syrie
M. Amin Abu El-Nour al-Quds Founation, Pays Bas
M. Aram Kara Beet, Porte-parole du comité de libération des prisonniers politiques
Dr. Abbas Aroa, Porte parole de l’IBH (Genève)
Me. Rachid Mesli, Représentant d’Al- Karama à Genève.
Me. Nathalie Boudjerada, Avocate à la Cour d’Appel de Paris
Dr Sabika al-Najjar, Sécretaire générale de BHRS –Manama
Me Issa Ghreb, de la direction de BHRS
Dr. Kadhim Habib, écrivain et économiste iraqien
Me. Nawal Fawzi Shanoudeh, Centre Hisham Mobarak, Egypte
Me. Mohamed Moustafa, Centre Hisham Mobarak, Egypte
Me. Mohamed Raadoun, AOHR in Syria
__________________________________________
Le Comité International pour la Défense de Taysir ALONY
Fax & tél 0033146541913 e. mail alonysolidarity@wanadoo.fr
COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS -5 Rue Gambetta – 92240 Malakoff – France
Phone: (33-1) 4092-1588 * Fax: (33-1) 4654-1913 *
Email:achr@noos.fr -www. achr.nu
________________________________________

Le verdict scandaleux de Madrid : le lundi 26 janvier 2005 restera un jour noir pour tous les humains épris de liberté

Ainsi donc, le journaliste d’Al Jazira Taysir Allouni a été condamné lundi 26 septembre par l’Audiencia Nacional de Madrid à sept ans de prison pour ³collaboration avec un groupe terroriste², en l’occurrence la désormais mythique Al Qaïda. Les preuves de cette ³complicité² fournies par l’accusation étaient pour le moins légères. La seule chose qu’on puisse reprocher au journaliste hispano-syrien, arrêté en 2003, c’est d’avoir interviewé Oussama Ben Laden le 21 octobre 2001 dans les montagnes afghanes. L’interview avait été filmée par Al Qaïda et n’avait jamais été diffusée par Al Jazira. CNN en avait diffusé des extraits, la chaîne de Ted Turner s’étant procurée, par des moyens illégaux, une copie de la vidéo. Logiquement, tous les journalistes qui ont interviewé Oussama Ben Laden ou l’un de ses hommes devraient donc passer en jugement pour ³complicité avec Al Qaïda². le juge Baltazar Garzon, devenu mondilament célèbre pour ses poursuites contre Augusto Pinochet, n’a pas de quoi être fier.
24 hommes comparaissaient devant la justice espagnole pour le plus grand procès de terroristes depuis le 11 septembre 2001. 18 d’entre eux ont été condamnés à des peines de 6 à 27 ans de prison, 6 autres ont été acquittés. Le Syrien Imad Eddine Barakat Yarkas a été condamné à la peine la plus lourde pour avoir organisé, selon le tribunal, la réunion de juillet 2001 en Espagne au cours de laquelle l’opération du 11 septembre aurait été préparée. Le Marocain Driss Chebli a été condamné à 6 ans de prison. Quant au Syrien Syrien Ghasoub Al Asbrash Ghalyoun, accusé d’avoir fourni à Al Qaïda une vidéo des tours jumelles, il a été acquitté, ayant pu convaincre le tribunal qu’il n’avait filmé les tours que pour garder un souvenir d’un séjour touristique à New York.
« C’est un jour sombre pour la justice espagnole qui a dévié aujourd’hui de toutes les normes de la justice internationale », a déclaré le rédacteur en chef d’Al Jazira, Ahmed Al Cheikh.
Tous les condamnés vont faire appel de leur condamnation.
Al Jazira compte donc désormais deux ³prisonniers de guerre² : outre Taysir Allouni, Sami Al Haj, caméraman soudanais de la chaîne qatariote, est enfermé sans jugement ni inculpation à guantanamo depuis janvier 2002. Il a été enlevé par les forces d’occupation US en Afghanistan le 15 décembre 2001, alors qu’il n’y faisait que son travail d’information.
Il y a belle lurette que Reporters sans Frontières a oublié Sami Al Haj. Les defenseurs professionnels des droits humains vont-ils garder le silence après le verdict scandaleux de Madrid ? C’est sûr et certain : les condamnés sont des Arabo-Musulmans barbus. Ils peuvent donc crever dans une prison démocratique.
La rédaction de Quibla

Publicités

Un commentaire sur “TAYSIR ALONY: Lettre ouverte à Madame Louise Arbour

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tayseer_Allouni

    quand on aperçoit « CIA » on a tout compris, ou presque –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :