1 commentaire

Ph. Huysmans: La réponse du Vilain Petit Canard aux pétitionnaires


 

 

 

 

 

 

La réponse du Vilain Petit Canard aux pétitionnaires
Chers Intellectuels,
La question de la légitimité (ou pas) de Bachar al Assad n’est pas du ressort du nouveau président élu, ni même du vôtre. Vous êtes, avec votre propre engagement politique, des citoyens français comme les autres, pour ceux qui ne seraient pas étrangers. Cela vous donne le droit, chaque fois que des élections sont convoquées, d’élire vos représentants et votre président. Il ne vous aura pas échappé, sans doute, que la Syrie est un État souverain, reconnu comme tel au sein des Nations-Unies, et non une colonie française, un Bantoustan ou vous pourriez vous comporter comme chez vous.
Le principe général du droit international est la non ingérence et le respect de la souveraineté des États. La seule exception prévue par la Charte des Nations Unies est le Chapitre VII (articles 39 à 51) qui traite de l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’actes d’agression.
Or le Conseil de Sécurité n’a pris la moindre décision sur le dossier syrien, tout simplement parce que les propositions ont fait l’objet d’un veto russe. Donc, du point de vue strictement légal, l’intervention en Syrie tout comme les précédentes agressions au Moyen Orient sont parfaitement contraires au droit. C’est la loi du plus fort, le Far West, une guerre néocoloniale de plus pour le pétrole et le gaz. Et cette marotte détestable semble bien être en passe de devenir le nouveau standard. Mais la répétition d’un crime, ou le dévoiement d’une réalité sordide par les moyens d’une propagande de guerre savamment entretenue n’en font pas une bonne action.
Du coup, Chers Intellectuels, vous êtes bien mal placés pour nous parler de légitimité, et les termes ronflants comme «exigences de justice » peinent à cacher une réalité autrement plus minable, à mille lieues des idéaux élevés que vous arborez comme des oripeaux.
Vous avez l’indignation bien sélective, et pour vous, une bonne victime ne peut être qu’une victime du « régime », n’est-ce pas ? Les centaines de milliers de victimes massacrées par la gentille opposition, elles, comptent pour peu, n’est-ce pas ? On pourrait aussi parler des milliers de victimes des bombardements alliés, tant sur la Syrie que sur l’Irak ?
Votre prose n’est qu’un ramassis de caricatures plus éculées les unes que les autres, et ce qui ne trompe personne, c’est qu’elle dresse un tableau à sens unique : la gentille opposition démocrate face au dictateur sanguinaire. Mais elle est où votre gentille opposition démocrate ? Les putains de barbares qui décapitent, brûlent vif, violent et donnent à leurs esclaves sexuelles leur propre gosse, servi avec du riz, c’est ça ? Vous n’avez donc aucune vergogne, aucun reste de décence ou d’humanité ?
Vous avez déjà perdu. La coalition a perdu, et les plus clairvoyants ont bien compris qu’il fallait désormais intégrer cette nouvelle donne géostratégique dans leur politique. Il n’y a vraiment que des taupes dans votre genre pour ne pas comprendre cela.
Ph. Huysmans | 3 Juillet 2017
http://arretsurinfo.ch/quand-le-journal-liberation-accuse-macron-de-soutenir-le-terrorisme/

Publicités

Un commentaire sur “Ph. Huysmans: La réponse du Vilain Petit Canard aux pétitionnaires

  1. tr!es juste indignes ces voyous sans aucune fierté des pires larbins aux ordres….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :