Poster un commentaire

Appel à une Alliance populaire arabe de résistance (2006)


Appel à une Alliance populaire arabe de résistance

Janvier 2006

Traduit de l’arabe par Ahmed Manaï

Appel:

Suite à la réunion préparatoire qui s’est tenue au Caire au mois de mars 2005 et aux débats sur la nécessité de créer une structure de coordination pour les activistes et les organisations populaires arabes, fidèles aux intérêts de leurs peuples, qui refusent catégoriquement les thèses défaitistes et opportunistes et s’opposent aux projets impérialistes et sionistes, nous lançons cette invitation ouverte pour participer au congrès constitutif de l’Alliance populaire arabe de résistance et sur la base des conclusions de la réunion préparatoire.
Sur la base de la nature des luttes dans le monde arabe et face à l’escalade de l’agression impérialiste et sioniste contre nos pays arabes et à la généralisation des courants défaitistes, un certain nombre d’activistes a pris l’initiative de réfléchir aux fondements nécessaires à l’élaboration d’une vision radicale de résistance.
Ils sont parvenus aux conclusions suivantes comme base d’une action de construction d’un mouvement populaire arabe de résistance, en symbiose avec les mouvements internationaux de lutte contre l’impérialisme et le sionisme.
1) L’impérialisme est l’ennemi principal des peuples. Il n’est pas unique mais multiple et divers. Mais le plus dangereux des impérialismes, le plus sophistiqué et le plus agressif d’entre eux est l’impérialisme américain. Ses intérêts peuvent être contradictoires et opposés aux autres impérialismes, mais cela ne veut dire en aucun cas, que ces derniers sont les alliés de notre combat. D’où notre vision claire que nous devons lutter en priorité contre l’impérialisme américain parce que cette lutte va approfondir ses contradictions avec les autres impérialismes. Dès à présent nous devons déclarer le contenu de la globalisation comme d’essence impérialiste, ainsi que le projet du grand Moyen-Orient

2) Les classes au pouvoir et les régimes dominants dans les pays arabes sont dépendants de l’impérialisme et à son service. Ils servent ses intérêts et ne peuvent être de ce fait dans le camp favorable aux intérêts des peuples. Les réformes qu’ils prétendent réaliser constituent une grande imposture, d’où la nécessité de lutter contre ces forces parce que cela est une partie de la lutte contre l’impérialisme.

3) La lutte contre l’impérialisme dans l’Orient arabe (Irak, Palestine, Liban, Syrie..) est une continuité de la lutte contre la colonisation et la dépendance. Actuellement c’est l’élément principal de la lutte internationale contre l’impérialisme et la défaite de ce dernier en Orient arabe serait un pas important dans l’échec du projet impérialiste au plan arabe et mondial.

4) Insister sur le caractère illégitime de l’entité raciste sioniste et empêcher qu’elle ne se transforme en une situation normale et acceptée dans la région arabe, parce que le rapport véritable et naturel avec cette entité hier, aujourd’hui et demain est un rapport de résistance et un démantèlement de la colonisation de peuplement. Insister aussi sur le fait que la contradiction fondamentale dans notre région est entre le projet de libération arabe d’une part et le projet impérialiste et sioniste d’autre part. La lutte entre ces deux projets ne peut trouver sa solution par un quelconque règlement. La lutte contre l’entité sioniste est une lutte pour l’existence et tout projet comportant une intégration de cette entité dans la région est un projet de domination qu’il faut combattre.

Aussi il faut s’en tenir à lutte contre la normalisation sous toutes ses formes, au plan arabe et international, parce que la normalisation est un moyen important de consacrer la domination sioniste. Il faut aussi s’en tenir au droit de retour du peuple arabe palestinien dans sa patrie, dans ses villes et villages comme un droit absolu, inconditionnel, individuellement et collectivement. C’est un droit inaliénable et non négociable et aucune autorité ne peut se prévaloir du droit de le rétrocéder sous aucune forme. Nous affirmons l’arabité de ce droit parce qu’il fait partie intégrante du projet de libération arabe.

5) Le refus total et catégorique de l’occupation de l’Irak et de toutes ses conséquences.

6) Nous nous tenons aux côtés de la résistance multiforme et surtout militaire contre l’occupation.

7) Ce qu’on appelle légitimité internationale et à laquelle on se réfère actuellement, traduit en fait la domination impérialiste américaine sur le monde. La seule légitimité que nous reconnaissons est celle qui émane des peuples et de leurs intérêts naturels, historiques et moraux. C’est la référence de base pour les peuples d’accepter ou de refuser les décisions internationales.

8) L’unité de combat dans la patrie arabe, fondée sur les principes humanitaires non chauvinistes, respectueux de la diversité culturelle et des croyances, est le fondement de la victoire et en même temps celui de la réalisation de l’unité arabe en tant que projet humaniste en droite ligne de la lutte internationale qui conduira à la défaite définitive de l’impérialisme.

9) Le combat pour la libération et la démocratie est une confrontation permanente avec l’impérialisme et les régimes dépendants et ne peut s’opérer que sur la base de la garantie des intérêts économiques et sociaux des classes populaires et de la souveraineté des peuples sur leurs pays et leurs ressources.

10) Le refus de tout investissement étranger des organisations gouvernementales et non gouvernementales parce que cela relève de l’investissement étranger et de ses préoccupations et que cela constitue le moyen de consacrer la domination impérialiste, de diviser les causes arabes fondamentales en une multitude de petites causes marginales par rapport au cours historique et à la lutte générale et qu’enfin c’est une atteinte au projet arabe et une tentative de domestiquer les intellectuels.

11) Nous insistons sur l’importance de l’analyse théorique fondée sur une connaissance en changement permanent pour comprendre et intégrer la structure de l’impérialisme, ses projets coloniaux dans notre région arabe et dans le monde et pour comprendre aussi la nature des régimes dictatoriaux qui nous gouvernent. Il est ainsi nécessaire d’avoir pour référence permanente une référence populaire arabe qui défend les causes et les intérêts arabes, ainsi que les causes et les intérêts des peuples en lutte pour leur libération. C’est le préambule nécessaire à toute action énergique véritablement populaire et qui enrichit par là-même les orientations politiques.

12) Toute personne ou organisation, arabe ou internationale, en accord avec les points essentiels développés ici, est partie intégrante de ce projet de front de résistance contre l’impérialisme et le sionisme et un allié dans ce combat. Nous mettons à votre disposition une invitation qui reste ouverte à toute proposition et susceptible d’être enrichie par vos suggestions.

L’axe principal du congrès est: Impérialisme et résistance populaire arabe et tous les autres thèmes en rapport tournent autour de cet axe, tels que Le projet du grand Moyen-Orient, la situation en Irak, la situation en Palestine, les « projets américains de démocratisation », la normalisation.. etc.

Date et lieu du congrès : le Caire du jeudi 20 avril 2006 au samedi 22 avril 06

Les documents du congrès : la participation au congrès par des papiers est ouverte à tous et leur réception par courrier électronique se fera jusqu’au 10 mars 2006. Les contributions présenterons une analyse de la situation actuelle et leur développement dans l’avenir, avec en face une réponse à la question « que faire ?

Une priorité sera donnée aux contributions qui respecteront ces conditions dans la présentation et la discussion au cours des assises du congrès.

Toutes les contributions seront distribuées aux participants avant la tenue du congrès.

Les travaux du congrès déboucheront sur 1) un communiqué politique ; 2) Un plan concret d’action ; 3) Un secrétariat exécutif.

Remarques importantes :

1) Nous recevons les suggestions concernant la conception proposée pour l’organisation de ce congrès jusqu’à une date limite : 20 janvier 2006 C’est sur cette base que sera définitivement définie l’invitation au congrès et distribuée à tous.

2) Ce congrès appartient aux congressistes, aussi chaque participant assume les frais de voyage et de séjour.

3) Nous encourageons ceux qui peuvent couvrir les frais de participation d’autres congressistes à le faire.

4) Nous invitons les personnes qui ne seraient pas en mesure d’assurer leurs frais de participation, de nous en informer afin d’essayer de faire quelque chose pour leur garantir la participation.

5) Les participants sont invités à remplir les imprimés de participation qui leurs seront envoyés en même temps que les invitations définitives.

Toutes observations, suggestions ainsi que les contributions doivent être envoyées aux adresses mél suivantes :

hbustani2@yahoo.com
arabl@yahoo.com
nkassass@yahoo.com

Traduit de l’arabe par Ahmed Manaï

http://www.tunisitri.net/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :