Poster un commentaire

Julia Ficatier: La Tunisie de l’ombre


 

 

La Tunisie de l’ombre

La Croix/ Julia Ficatier: 17 mars 1995

Qui peut affirmer qu’un pays, quel qu’il soit, même le plus démocrate, n’ait pas ses zones d’ombre ?

Sur l’épineuse question des droits de l’homme, aucun pays au monde ne peut se targuer d’être exempt de critiques. Mais le chemin vers la démocratie et la défense des droits de l’homme est encore plus long pour les pays dits « du sud ». Il n’est pas un jour où une information, une déclaration d’un dirigeant ou la sortie d’un livre, n’ remette aux premières loges des violations des droits de l’homme. La Tunisie, pays de lumière, de plages et de soleil pour les gens du Nord souffre aussi de ce mal Ahmed Manaï, tunisien, agronome et expert international auprès de l’ONU, qui a toujours voulu croire à la démocratie, a souffert dans « le jardin secret du général Ben Ali », le président de Tunisie. Il raconte dans un ouvrage au titre parlant, Supplice tunisien son calvaire à l’occasion d’un retour à Tunis.Ahmed Manaï a donc cru au départ à la bonne foi démocratique du nouveau régime : comme il l’écrit, « la défense des droits de l’homme connut une première victoire avec l’installation à Tunis en mars 1988 d’une section d’Amnesty International puis la ratification, en juillet de la même année, de la Convention des Nations Unies sur la torture et les traitements cruels, inhumains et dégradants. La vitrine étant prête, les bourreaux pouvaient travailler en toute sécurité dans l’arrière boutique ». Manaï a eu le tort de vouloir se présenter, en indépendant aux élections législatives d’avril 1989 !
C’est, du même coup, la descente aux enfers, la prison, la torture pour un homme qui, à sa sortie de prison, avant d’être contraint à l’exil, dira en pleurant à un passant : « C’est difficile à raconter, mais j’ai perdu ma dignité. Non, bien plus, j’ai perdu mon humanité. » Comment ne pas espérer que ce témoignage bouleversant, qui gêne aujourd’hui les autorités tunisiennes, mette un frein, si ce n’est un arrêt, à de telles pratiques ? On l’a bien vu ailleurs.
Julia FICATIER: 17 mars 1995

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :