Poster un commentaire

Syrie : lettre d’un sénateur américain condamnant la politique américaine de changement de régime


richard_black-crop-5d0ef

 

 

Syrie : lettre d’un sénateur américain condamnant la politique américaine de changement de régime

La rédaction
vendredi 21 octobre 2016

Richard Black est sénateur de Virginie.

 

 


Nous reproduisons ici l’article publié sur le site Mondialisation.ca du 1er octobre 2016, qui est la retranscription en français de la lettre du sénateur américain Richard Black, adressée au Dr Bachar al-Jaafari délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unis, suite aux bombardements le 17 septembre des positions de l’armée syrienne près de l’aérodrome de Deir ez-Zor, par des avions de la coalition menée par Washington, faisant 62 morts parmi les forces syriennes.
Par ailleurs, le sénateur Black a la volonté d’avertir et de rendre compte à ses compatriotes de la politique anglo-américaine de « changement de régime » qui vise à détruire la Syrie comme nation indépendante, une politique que lui-même condamne. Après un voyage en Syrie lors duquel il a notamment rencontré le président syrien, le sénateur Black rapporte ce qu’il a constaté de la situation et du conflit en Syrie dans une interview à l’EIR par Jeffrey Steinberg, un collaborateur de longue date de Lyndon LaRouche.


Lettre d’un Sénateur américain au Dr Bachar al-Jaafari, délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unis
Cher Monsieur l’Ambassadeur,
Je vous écris pour exprimer mes plus profonds regrets pour la terrible tragédie de Deir ez-Zor. Les soldats tués et blessés faisaient partie des plus grands héros de la nation syrienne. Pendant des années, ils ont défendu la ville cernée par les terroristes de l’EIIL, alliés de la Turquie, de l’Arabie Saoudite et du Qatar. Je me joins au peuple syrien dans son deuil devant la perte de ces soldats, et présente mes sincères condoléances à leurs familles.
Bien que je ne puisse pas dire s’il s’agissait d’une attaque délibérée, les lignes de combat sont restées relativement statiques pendant des années et les avions qui ont attaqué leurs positions étaient équipés de dispositifs de ciblage par GPS. Je suis écœuré par la possibilité que l’attaque ait été délibérément menée pour soutenir les troupes de l’EIIL afin d’écraser les vaillants défenseurs de la ville. Je prie pour que ce ne soit pas le cas.
En temps normal, je considérerais cette attaque comme accidentelle. Cependant, le Département d’État a, parfois, trouvé en l’EIIL un instrument utile dans la guerre secrète des États-Unis contre la Syrie. Pendant des années, l’administration US a délibérément permis à 2000 camions-citernes de l’EIIL de mener une opération massive de trafic de pétrole avec la Turquie pour le financement de ses opérations. Finalement, c’est la Russie qui a interdit ce commerce répugnant avec la Turquie, forçant l’EIIL à réduire ses revenus de moitié.
De plus, mes voyages au-delà de Palmyre en Avril n’ont laissé aucun doute quant au fait que la Coalition menée par les USA a délibérément permis à l’EIIL de traverser environ 160 kilomètres de plein désert sans larguer la moindre bombe. Ils auraient pu facilement interdire les centaines de chars et autres véhicules rassemblés par l’EIIL pour s’emparer de la ville. De toute évidence, la Coalition espérait que l’EIIL se fraierait un chemin au-delà de Palmyre, en direction de la capitale, Damas. Ils étaient disposés à voir l’EIIL imposer son épouvantable règne de la terreur sur tout le peuple syrien. Je remercie Dieu pour ceux qui sont intervenus afin d’empêcher qu’un tel sort ne frappe la Syrie.
J’aimerais présenter personnellement mes excuses au sujet du comportement honteux de l’Ambassadrice Samantha Power lorsqu’elle s’est adressée aux Nations Unies à propos de l’incident. J’ai été gêné par son indifférence devant la mort et les blessures de tant d’hommes innocents. Malheureusement, c’est là une attitude tout à fait caractéristique de la nature sanguinaire de certains membres de cette administration.
Je souhaite que les États-Unis tournent bientôt la page de ce sordide registre d’usage de la terreur par la religion pour parvenir à un changement de régime dans des pays, tels que la Libye, la Syrie et le Yémen. Peu d’Américains réalisent à quel point la complicité de notre gouvernement est devenue grande dans la propagation de la vague de terrorisme qui engloutit le monde aujourd’hui.
Je parle pour beaucoup d’Américains en vous demandant de transmettre mes pensées et mes prières à la Syrie.
Vœux chaleureux,
Richard H. Black, sénateur de Virginie, 13ème District, le 19/09/2016.
Vidéo « Pourquoi la presse occidentale ment-elle aux américains sur la Syrie ? » :
http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/Syrie-Etats-Unis-senateur-americain-condamne-politique-changemenregime.html?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :