2 Commentaires

Jim W. Dean: La CIA et son armée de mercenaires du sexe


ciaaaaaaaaaaaaaa

 

La CIA et son armée de mercenaires du sexe
 29 septembre 2016 

 

 

La CIA et son armée de mercenaires du sexe

Jim W. Dean

29 septembre 2016
Le jeu est appelé la théorie du chaos. L’objectif est la déstabilisation, il faut pousser le monde « dans ce jeu». L’outil est la frustration sexuelle guidée par les préjugés culturels et des difficultés économiques. Il est mis en jeu par la CIA pour déplacer littéralement des armées de jeunes hommes islamistes à travers le monde.
Ils sont soit envoyés comme djihadistes pour ISIS soit pour ses armées de substitution. Ces « terroristes modérés», inondent maintenant les villes du monde, dans lesquelles la presse orchestre soigneusement les incidents organisés et le terrorisme sous faux drapeau. Ce qui cause un véritable désastre social et radicalise les Américains et les Européens craintifs, afin de les conduire à un suicide politique. Rien de tout cela n’est fait par accident.
Pour la CIA et d’autres agences qui sont gérées par des spécialistes des sciences sociales avec une flexibilité morale excessive, tout conflit est bon. Tout agent de changement et tout changement peuvent et doivent être contrôlés, dirigés et gérés.
Les agents de changement sont généralement le terrorisme, les conflits politiques, la pauvreté et, moins bien connu, le sexe.
Vous voyez, l’agent actuel de chaos, celui qui domine la scène mondiale, c’est la testostérone. Cet agent de « couplage » agit comme un aimant sur une population infinie de jeunes hommes prêts à se déraciner d’une vie sans espoir pour aller partout où ils sont dirigés et pour n’importe quelle action qu’on leur assigne.
Tout ce qu’ils demandent, c’est la promesse de sexe et peut-être l’espoir d’une vie autre que la leur, même si le travail qu’on leur confie inclut la tyrannie, la torture et les décapitations.
Les maîtres d’œuvre de ces migrations de mâles, pour la plupart musulmans sunnites, sont la CIA, le MI6, le Mossad et la DGSE française.
Les agences de renseignement sont des agents de changement « pour pas cher » et fonctionnent mieux lorsque les gouvernements tombent, lorsque les alliances s’effritent et lorsque l’agitation sociale suppure et éclate en conflit ouvert.
En Amérique, cela est fait à partir de Fort Huachuca, Arizona, l’École du renseignement de l’armée américaine. On y utilise tous les dialectes arabes connus, chaque réseau social est pénétré, voici ce qu’ils écrivent: là, règnent les «maîtres de l’univers» que sont les think tanks de Washington et de Tel-Aviv, les génies autoproclamés de Whitehall. Tous ces chacals servent un maître invisible, manipulent le monde avec Google, Twitter et Facebook. Il faut reconnaître la merveilleuse efficacité des médias sociaux, anonymes, confidentiels, pas chers et sales, et même très dégueulasses.
« Les femmes allemandes sont toutes des putes, vous pouvez simplement déchirer leurs vêtements et faire votre affaire avec elles. Les autorités allemandes sont des lâches, le peuple allemand est faible, et cerise sur le gâteau, le gouvernement allemand va vous payer pour vivre comme un nabab et vous n’aurez jamais à travailler. »
Les Israéliens, qui travaillent en étroite collaboration avec leurs amis saoudiens et turcs des centres dotés de femmes au foyer sans emploi, ont leur propre version, celle qui réussit à merveille des Philippines au Sahel africain, et qui a drainé une centaine de milliers ou plus de candidats venant de leurs obscurs villages pour intégrer les bataillons de terroristes au Moyen-Orient:
«Venez en Syrie et en Irak rejoindre ISIS. Voyagez à travers le monde, d’un aéroport à un autre, pas de visa, pas de billets. Vous vous déplacez à travers le monde comme par magie, dans un monde où tout est à vous, toute femme ou tout garçon que vous voulez. Vous êtes protégés par l’US Air Force, payés par Arabie Saoudite (les gardiens des lieux saints de l’Islam !). Vous pouvez violer, voler et assassiner à satiété. Quand vous avez terminé, vous pouvez vivre tranquillement à Paris ou Francfort ou Stockholm « .
Et en effet, ils se déplacent comme par magie, environ 13000 km ou plus, à travers les aéroports les plus sûrs du monde, à travers des frontières impénétrables, nourris, habillés et protégés, payés, armés et fournis en femmes parmi les dizaines de milliers d’esclaves sexuelles qui vivent dans l’angoisse et la terreur, sous l’emprise de la CIA et de ses groupes sœurs terroristes qui, de plus en plus, reconnaissent qu’ISIS et tout autre groupe terroriste sur la planète leur appartiennent.
Ils sont appelés « acteurs non étatiques » armés (ANSA Armed Non State Actors) et sont catalogués par l’Appel de Genève, un groupe suisse qui vit dans le déni capiteux de la réalité de notre temps. Donc ANSA, ce sont les armées de substitution qui agissent comme agents de déstabilisation au nom de la criminalité mondiale organisée, également connue sous le nom de «l’économie mondiale. »
Ce que nous traitons aujourd’hui est la composante sexuelle de cette « guerre pas chère » et comment la biologie humaine rend tout cela si facile. Ce n’est pas un secret que les jeunes hommes sont vulnérables aux mauvaises décisions. Chez les hommes, des scientifiques sociaux disent que le cortex cérébral de l’homme ne se développe pas correctement jusqu’à la trentaine.
Lorsque vous ajoutez à cela certains principes de l’Islam, comme la diabolisation de la sexualité en dehors du mariage, et les nombreuses interprétations controversées du Coran [1] qui, selon les wahhabites talmudistes saoudiens, permettent aux djihadistes le viol de leur vivant, et après leur trépas, et s’ils se font kamikazes, 72 vierges houris au paradis [1]. Ainsi, ce puissant message, relayé par les médias et les mosquées qui parsèment le monde, financés par les Saoudiens, alors vous avez créé un puissant message qui motive des millions de jeunes musulmans ultra frustrés sexuellement. En outre, le taux de natalité élevé dans les pays islamiques, aux économies en ruine, exacerbe le problème, et encourage ces pays, comme la Tunisie [2], à fermer les yeux sur ces nouveaux « postes d’emploi » en Syrie, en Libye, en Irak, et en Europe.
Ajoutez à cela le fait que, pour ces jeunes musulmans désargentés, le sexe hors mariage est pratiquement impossible, et que pour pouvoir se marier, il faut disposer d’un revenu, donc d’un boulot qu’ils n’ont pas, et vous voyez que le pauvre jeune ne peut qu’être attiré par le sexe offert par la CIA et puis, en cas de mort kamikaze, par Allah, selon les doctes saoudiens.
Placez quelques I-Phones autour, chargez des médias sociaux avec des histoires de parties de sexe à Alep, Manjib ou Mossoul, des chèques de paie saoudiens envoyés aux familles nécessiteuses, aux élites islamistes et aux imams des mosquées, vantez la guerre héroïque contre les athées, les juifs et les croisés (alors qu’en réalité, les djihadistes vont se battre pour le bénéfice exclusif de ces « juifs et ces croisés »), et vous comprenez que , non seulement le recrutement de djihadistes est ultra facile, mais que, dans certains cas, comme en Tunisie, on prend les plus méritants parmi les trop nombreuses candidatures. Ils ne savent pas qu’ils travaillent pour Israël ou Washington, Londres ou Paris, car ils sont tous du même moule : politiquement incultes, intellectuellement limités, psychologiquement malades.
Derrière tout cela, il y a un mécanisme de support qui contrôle les aéroports du monde grâce à des entreprises comme ICTS d’Israël (que nous avons déjà rencontré dans les attentats sous faux drapeau à Paris et à Bruxelles) [3] et les bases de données mondiales des terroristes qui semblent autoriser seulement les terroristes de se déplacer sans être interrogé, et il vient tous ensemble.
Toute ce système est aussi aidé par l’ONU et par un nombre infini d’Organisations Non Gouvernementales, qui fournissent la formation, le transport, les soins médicaux, la nourriture et, bien sûr, les plus belles armes de haute technologie possibles, les meilleurs missiles, fusils de sniper, renseignement par satellite, les F16 en l’air comme couverture et des diplomates occidentaux fournissant subterfuge nécessaire.
Il n’y aurait pas de terrorisme, pas de « guerre pas chère » sans ces œuvres de bienfaisance fictives, et la plupart des organismes de bienfaisance, surtout « islamiques » ne sont que cela.
—————————————————————————————-
[Note de l’éditeur: VT (Veterans Today) a longtemps éditorialisé sur la facilité avec laquelle les djihadistes peuvent se déplacer dans le monde entier, entrant et sortant à leur guise des zones de conflit, comme s’ils disposaient, chacun, d’un tapis magique offert discrètement par une ONG extra terrestre. Pour les autres quidams comme nous, une surveillance constante nous est imposée…
Autre exemple : Boko Haram est miraculeusement capable de sécuriser l’utilisation des téléphones par satellite, ce qui très difficile à obtenir sans l’assistance de grands spécialistes et sans un calendrier de paiement traçable, alors que, normalement, l’utilisation d’un tel téléphone devrait attirer un drone tueur aussi sûrement que la merde attire les mouches. N’étant pas suicidaires, les terroristes de Boko Haram ont donc des garanties de ne pas se faire attaquer par les possesseurs de drones en Afrique: les Américains et le Français.
Et pourtant, nous ne trouvons personne dans les Services de Renseignement, les médias d’investigation, ou dans la politique qui soit un tout petit peu curieux au sujet de ces « anomalies » en dépit de leur clignotement aussi visible qu’une lampe au néon dans une nuit noire au Sahara. Lorsque nous interrogeons les professionnels à ce sujet, ils vous donnent l’impression que cette question n’a jamais hanté leur esprit auparavant.
C’est comme s’ils avaient, dans leur ADN, un instinct de survie activé sur « no go », et qui les rend sourds, muets, aveugles et stupides, lorsqu’ils savent qu’il est de leur intérêt d’être ainsi. Cet échec, cet échec orchestré de ne pas poser les bonnes questions est gravé dans le bronze de l’histoire de ce canular qu’on appelle « guerre contre le terrorisme ».
… Jim W. Dean
Source : NEO – The CIA Sex Mercenary Army
via: http://vilistia.org/archives/12163

 

En savoir plus sur http://reseauinternational.net/la-cia-et-son-armee-de-mercenaires-du-sexe/#duceqHs6KgGYJKM7.99/

http://reseauinternational.net/la-cia-et-son-armee-de-mercenaires-du-sexe/

2 commentaires sur “Jim W. Dean: La CIA et son armée de mercenaires du sexe

  1. La désinformation est la FORCE de la CIA et son armée.
    Qui dit force , dit  » sexe & argent  » Gratuit.
    Le synonyme de la désinformation , c’est la manipulation des nulles.
    Toujours est-il,
    Depuis Jadis ,
    le paradis : c’est l’idiotie de ces gourous ci-haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :