Poster un commentaire

Alep : la méga-chasse du Hezbollah.


hezbollahAlep : la méga-chasse du Hezbollah.
Tue May 24, 2016 5:49PM
La Résistance islamique du Liban continue ses opérations à Alep. (Archives)
… et les Etats-Unis prétendent toujours qu’al-Qaïda, maintenant totalement dévoilé comme une franchise de la CIA, a aidé Israël et l’Arabie saoudite dans les attentats du 11 Septembre…


Veterans Today (VT) a maintenant deux sources confirmant qu’un agent américain de la CIA a été capturé cette semaine près de Mont Simeon, juste en dehors de la ville d’Alep. L’Américain faisait partie d’un groupe commandant un état-major du Front al-Nosra, la “franchise” d’al-Qaïda en Syrie. La CIA a nié le fait, mais l’agence a clairement émis une offre au travers d’une tierce partie pour racheter leur homme.
VT a rapporté en exclusivité la capture d’un conseiller militaire israélien opérant avec Daech en Irak en Octobre 2015, tandis qu’en Avril de cette même année, la force Delta (un groupe fondé par un membre du comité des conseillers de VT), a difficilement sauvé un général américain en retraite d’une équipe commando Spesnatz syrienne qui se rapprochait dangereusement de lui près de Deir Ezzor. D’après un reportage exclusif de VT:
Le général américain dans le district Al Amr de Deir en Zor, une entité de commandement et de soutien entre Mossoul et les QG militaire de Daech en Syrie, Raqqah, a été découvert par la NSA par des interceptions de messages encryptés; celui-ci devait être la cible d’une équipe des forces spéciales “spetznaz” syrienne (NdT: formée par les conseillers militaires russes). Les Syriens travaillaient depuis des renseignements obtenus d’un officier du renseignement saoudien capturé deux semaines auparavant près de la ville d’Idlib, une ville près d’Alep.
Si la Syrie pouvait capturer un conseiller militaire officiel américain dans ses frontières avec la preuve inexorable de la complicité américaine dans le commandement opérationnel des forces militaires de Daech, les Russes et les Chinois ne pourraient plus ignorer la nature de l’attaque sur la Syrie, d’après des sources très haut placées à Damas.
Dans un rapport qui a été confirmé en Syrie et en Irak, la Force Delta s’est envolée d’une base secrète située dans l’ouest d’Anbar, proche de la rivière Euphrate et a arrangé l’exfiltration de l’agent de la CIA devenu embarrassant et a “aseptisé” le camp retranché de Daech, n’y laissant vivant que des biquettes et des poulets.
Des sources très haut-placées ont dit à VT que le Hezbollah s’est emparé de quatre officiers du renseignement au cours d’une opération militaire de haute qualité près de Khan Toman, la place forte d’al-Nosra le 12 Mai courant. Les officiers capturés sont américain, français, turc et saoudien. Ils dirigeaient les opérations depuis la salle de commandement avec des leaders militants d’al-Nosra.
Khan Toman est un village de la zone de la montagne Samaan, il est situé à environ 10km au sud-ouest d’Alep, là où d’énormes silos de grain se trouvent.

Les Etats-Unis essaient en ce moment de resserrer le collet autour du cou du Hezbollah dans un effort pour priver le Parti de ses ressources financières, en représailles d’avoir pris position pour Assad. L’Iran est le fournisseur principal du Hezbollah en armement et le leader du parti Hezbollah, Hassan Nasrallah, a récemment promis de continuer la lutte et de battre le projet israélo-américain dans la région en disant que le “parti avait fait une bonne prise” sans élaborer plus.
L’opération clandestine du Hezbollah s’est déroulée après que 9 Gardiens de la Révolution iraniens (Pasdarans) aient été tués à Khan Toman dans des combats contre al-Nosra (al-Qaïda en Syrie). La bataille d’Alep gagne en intensité maintenant que les Russes et leurs alliés travaillent 24h/24 pour virer les gangsters armés des zones qu’ils maintiennent toujours grâce à l’aide étrangère.
On croit maintenant que des agents de terrain de la CIA conseillent dès à présent Daech et al-Nosra en ce qui concerne leurs plans et activités subversives, dans le même temps, Le DESI (sécurité intérieure européenne) a confirmé qu’il y avait déjà des experts des forces spéciales américaines opérant en Syrie, essentiellement dans les zones kurdes, Daraaa et Quneitera dans une tentative de faire basculer l’équilibre militaire en faveur de l’opposition à Assad.
Le DESI dit également qu’il y a 5000 mercenaires de “Blackwater”, beaucoup recrutés au Soudan, en Jordanie attendant le feu vert du Pentagone pour pénétrer en Syrie et s’incorporer avec les militants, spécifiquement à Daraa où les combattants d’al-Nosra sont prédominants. L’incarnation actuelle du tristement célèbre groupe mercenaire, d’après les sources du DESI, est celle de l’agent de l’extrême droite au sein du parti républicain et “magnat du savon” Richard (et son épouse Betsy) DeVos d’Ada dans le Michigan, beau-père de l’homme de la devanture “Erik Prinz », qui coordonne également les opérations d’al-Qaïda au Yémen.
Le Département Européen pour la Sécurité et l’Information (DESI) par son secrétaire général Haïssam Bou Saïd a dit “al-Nosra sera le parapluie d’unification des Etats-Unis pour l’opposition modérée. Si les Etats-Unis et la Russie échouent à s’entendre sur les affaires en cours, la région moyen-orientale s’enflammera et le champ de bataille sera la référence.”
Bou Saïd a révélé que l’OTAN est en ce moment incapable de se confronter militairement les Russes en Europe. Ainsi, ceci donnera une très bonne marge de manœuvre pour les Russes au Moyen-Orient.
La deuxième CIA
Des sources au sein de la communauté du renseignement américaine racontent pourtant une toute autre histoire. Elles citent une scission entre une “seconde CIA” gérée par des entreprises sous contrats depuis l’ère Bush qui ont pris le contrôle de toutes les fonctions de commandement de cette organisation, des groupes maintenant payés par l’Arabie Saoudite et les états du Golfe, utilisant des ressources de la CIA incluant cette énorme base au Kosovo, Camp Bondsteel et la base d’opérations secrètes de la marine américaine de Dubaï, scission qui s’est opérée avec la “vraie” CIA, quelle qu’elle soit.
On parle beaucoup de ce que le FBI et la NSA seraient également impliqués.
Ils affirment qu’avec l’extrémiste Avigdor Lieberman prenant les fonctions de ministre israélien de la défense, Israël se prépare à pénétrer de nouveau au Liban en soutien de Daech et d’al-Nosra. Des sources affirment qu’Israël croit que des groupes terroristes peuvent agir comme une force d’arrêt contre la résurgence militaire du Hezbollah qui avance contre Daech en lui reprenant ville après ville sur le terrain, aux côtés d’une armée arabe syrienne toute revigorée par son entrainement russe.
Des sources en Israël sont aussi certaines qu’une telle initiative mettrait des villes israéliennes sous les bombardements de missiles qui mettraient en évidence que le “dôme de fer” n’est qu’une vaste fraude en tant que tel, un sacrifice que Lieberman, bolchévique pur et dur, est préparé à faire pour justifier une attaque sur l’Iran. La source indique également que ce plan repose largement sur une présidence de Donald Trump dans un processus électoral que le grand patron du jeu de Macao, Sheldon Adelson, a accepté de financer à hauteur de 3 milliards de dollars “d’argent au noir”…
La toile de fond
Le bras de fer russo-américain en Syrie a fait de l’ombre à l’accélération d’évènements se produisant dans le monde entier. Les deux super-puissances montrent leurs muscles dans un spectacle d’esbroufe et ce malgré les accords qui furent atteints entre Obama et Poutine.
Une source russe a dit à VT “personne ne sait ce que le César russe a dans la tête à moins que vous ne l’explosiez…” Le président Poutine, ancien officier du KGB, a compris que les Américains gagnent du temps en regard de la trêve d’Alep, utilisant la technique des portes tourniquets. “Le flux de militants n’a jamais cessé depuis les frontières turques, tandis que le flot d’armement est gigantesque”, a confirmé un témoin oculaire.
Une source militaire syrienne a dit qu’il est évident que les Russes essaient maintenant d’éviter un clash direct avec les Américains au sol, pourtant, le Pentagone se réfrène toujours de participer à des sorties conjointes avec les forces aériennes russes pour frapper les forteresses de Daech et d’al-Nosra (NdT: et pour cause, Daech est une création de la CIA/Pentagone tout autant que le front al-Nosra en Syrie, la campagne américaine de plus d’un an contre Daech n’a fait que bombarder des camps vides, des infrastructures syriennes et parachuter des armes aux mercenaires de la CIA que sont Daech et AN))
De plus, la soi-disante opposition modérée soutenue par les Etats-Unis, embrassant les frères musulmans et les groupes affiliés à al-Qaïda, enfreignent constamment le cessez-le-feu et les Américains font les aveugles sur leurs pratiques et leurs massacres commis quotidiennement à Alep et dans d’autres provinces syriennes.
VT comprend qu’il y a maintenant un plan militaire russe en marche pour mettre fin aux violations terroristes et pour restreindre l’avancée des forces démocratiques syriennes ainsi que l’armée de rebelles pour prendre Raqaah comme cela est planifié par les Américains. L’armée arabe syrienne avance maintenant vers l’Est de La Ghoutta et les banlieues de Damas avec l’aide des combattants du Hezbollah.
Nahed Al-Husaini
http://www.veteranstoday.com/2016/05/22/exclusive-hezbollah-captures-cia-officer-in-aleppo-commanding-al-qaeda/
~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/24/467209/Alep–la-mgachasse-du-Hezbollah/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :