1 commentaire

Feu Houari Boumediene: vécu sans avoir rien possédé, mort sans rien avoir laissé


BOUMEDIENNE• Selon ce document, Houari Boumediene était la deuxième personne a ouvrir un compte épargne à la Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance (CNEP) et ce, en date du 6 mai 1966. Son numéro de compte était 000002/08 ouvert en y déposant la somme de 500 dinars.


• Le compte CNEP de feu Boumediene n’a connu aucun changement et la somme n’a pas changé si ce n’était les intérêts qui se sont élevés après onze années à 198.37 dinars, soit un total de 698.37 dinars, le solde laissé par l’ancien président de la république, feu Houari Boumediene après sa mort en 1978.
• Le document, signé par le chef de centre de comptabilité de la CNEP, « N. Bouzidi », montre que le compte CNEP de feu Boumediene n’a connu aucun versement de somme d’argent durant toute la période indiquée, hormis les 500 dinars déposées lors de l’ouverture du compte. Boumediene illustre le proverbe bien de chez nous qui dit « vécu sans avoir rien possédé, mort sans rien avoir laissé ».
• Cette histoire montre une rare qualité chez cet homme, connu pour sa droiture, son honnêteté et sa fermeté. Il veillait sur les intérêts du pays et ne s’était jamais servi du trésor public malgré le fait qu’il était président de la république et premier magistrat du pays, contrairement à de simple petits responsables dont les avoirs ici et ailleurs sont difficiles à lire tellement il y a plein de zéros à droite.

• Voici le détail du document relatif au compte d’épargne de feu Houari Boumediene :

• Monsieur Houari Boumediene
• N° de compte CNEP : 000002/08
• Date d’ouverture du compte : 6 mai 1966
• Premier versement effectué : 500 DA
• Année………..intérêts
• 1966 ………………8,75
• 1967………………14,24
• 1968………………14,64
• 1969………………15,05
• 1970………………15,47
• 1971………………19,88
• 1972………………20,58
• 1973………………21,31
• 1974………………22,04
• 1975………………22,81
• 1976………………23,61

• Total : 198,37 DA

• Ennahar/ Habiba Mahmoudi
http://www.ennaharonline.com/fr/news/4507.html/

Un commentaire sur “Feu Houari Boumediene: vécu sans avoir rien possédé, mort sans rien avoir laissé

  1. « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ». (1974, Houari Boumedienne ancien président algérien dans un discours à l’ONU)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :