Poster un commentaire

Vasko Kohlmayer: Le mythe de l’Amérique, nation pacifique


amerique

 

Le mythe de l’Amérique, nation pacifique
Catégories : #Etats-Unis

Par Vasko Kohlmayer (revue de presse : antiwar.com – 4/2/16)*
« Nous sommes une nation pacifique » a prétendu le candidat à la présidentielle, Ben Carson dans un entretien avec Katie Couric, en fin d’année 2015, réitérant une opinion soutenue par beaucoup dans notre société que, comme nombre de gens dans le monde, notre inclination nous fait aimer la paix.

Le mythe de l’Amérique, nation pacifique
Catégories : #Etats-Unis

Par Vasko Kohlmayer (revue de presse : antiwar.com – 4/2/16)*
« Nous sommes une nation pacifique » a prétendu le candidat à la présidentielle, Ben Carson dans un entretien avec Katie Couric, en fin d’année 2015, réitérant une opinion soutenue par beaucoup dans notre société que, comme nombre de gens dans le monde, notre inclination nous fait aimer la paix.
Malheureusement, le passé ne corrobore pas cette idée ; en fait, il la contredit totalement : les Etats-Unis ont une longue histoire sanglante d’agression et de déclenchements de guerre. Une étude sur l’histoire de l’Amérique montre qu’elle a été soit au centre d’un conflit , soit a conduit des opérations militaires, au cours de 223 années de ses 240 ans d’existence, soit 90%.
Un rapport du Congrès « Instances of Use of the United States Armed Forces Abroad – 1798-2015” (Exemples de l’Utilisation par les Etats-Unis des Forces Armées de 1798 à 2015) révèle un déploiement continuel de personnel militaire américain en opération, dans des pays étrangers, au cours des 200 dernières années. Nombre de ces opérations seraient maintenant considérées, selon le droit international, comme des actes de guerre. La liste ne comprend pas les actions clandestines du gouvernement US autour du globe.
L’Amérique a été sur un pied de guerre permanent car tous les présidents, en règle générale, ont autorisé des actions militaires et même Obama auquel on a décerné le prix Nobel de la paix a présidé un pays en guerre pendant ses deux mandats.
Les gouvernements américains invoquent la sécurité nationale lorsqu’ils lancent une guerre extérieure, mais cette sécurité n’est guère qu’un leurre. Quel danger des pays comme les Philippines, le Honduras, le Vietnam et l’Irak faisaient-ils courir aux Etats-Unis ? Presque toutes les guerres US ont été initiées contre des pays qui ne posaient aucune menace directe, elles ont toutes été des agressions préméditées contre des Etats souverains.
Une seule exception à cette règle a été la guerre contre le Japon après le bombardement de Pearl Harbour. Mais, cette attaque a été la conséquence des actes commis par l’administration Roosevelt pour couper le Japon de ses sources d’approvisionnement en matières premières.
Les agresseurs prétendent toujours que leurs guerres sont des guerres défensives. Les Romains affirmaient que leurs conquêtes et leur expansion étaient une forme de protection. Hitler pensait de même. Et l’Amérique n’est en rien différente.
La plupart des pays que l’Amérique a envahis sont en ruine. Leurs interventions militaires dans le monde ont semé la dévastation, la souffrance, la mort de millions d’innocents. L’invasion des Philippines au début du XXè siècle est connue pour leurs atrocités sans nom et leurs massacres. Le comportement de l’armée d’invasion a frisé le génocide et, selon les estimations, a causé la mort de plus de 10% de la population d’origine. Plus récemment, on évalue à plus d’un million le nombre de personnes mortes, après l’invasion US de l’Irak et au désarroi qui s’en est suivi.
G. W Bush se plaisait à comparer les Etats-Unis à un géant pacifique, mis en colère par les événements diaboliques du 11 septembre. L’Amérique est certes un géant mais pas un géant paisible, plutôt une superpuissance hyperactive qui attaque à la plus petite provocation et parfois, sans provocation, laissant dans son sillage destruction et monceaux de cadavres.
Un modèle de pays pacifique est certainement la Suisse. Même si les Suisses ne se vantent pas particulièrement de l’être, ils n’ont pas été engagés dans une guerre depuis plus de 200 ans, même si autour d’eux conflits et guerres faisaient rage. Ils restèrent en dehors de tout ça car ils sont réellement un peuple amoureux de la paix qui préfèrent la non-agression et la non-violence à la destruction et à la guerre.
Aussi méprisables qu’aient pu être les attentats du 11 septembre, ils n’étaient un acte de guerre d’un Etat ou d’un gouvernement étranger, mais un attentat d’une organisation terroriste, motivée par des griefs résultant de la politique étrangère US. C’était en fait un retour du bâton pour leurs ingérences, durant de nombreuses années, dans les affaires du Moyen-Orient.
La guerre contre le terrorisme permettra aux Etats-Unis de rester sur un pied de guerre indéfiniment, car elle est l’ordonnance pour une guerre perpétuelle puisqu’elle engendre le mal qu’elle est censée combattre.
L’Amérique n’est nullement un pays pacifique ; c’est triste mais il n’y a aucun espoir que cela change dans un avenir proche.
Vasko Kohlmayer est un néoconservateur (dissident). Ses articles ont paru dans un grand nombre de journaux et sites internet dont le Baltimore Sun, The Washington Times…
Photo : Impérialisme USA
Traduction et Synthèse: Xavière Jardez
Source : http://original.antiwar.com/vasko_kohlmayer/2016/02/03/americas-myth-of-a-peaceful-nation/
Publié par Gilles Munier sur 9 Mars 2016, 09:17am
http://www.france-irak-actualite.com/2016/03/le-mythe-de-l-amerique-nation-pacifique.html/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :