Poster un commentaire

Le Tunisien Tahar Manai de nouveau sur l’Everest


tahar sur l everest

 

 

Tahar Manai au camp de base de l’Everest en avril 2015. Une grande partie de son matériel, dévasté par l’avalanche – causée par le séisme survenu le 25 -04-2015, au nord-ouest de Katmandu- qui a causé la mort de dizaines d’alpinistes.

 

Rien, ni personne, ne l’empêchera d’aller au bout de son rêve. Courageux, déterminé, Tahar Manai, originaire d’Ouardanine (Sousse), ne lâche rien : il a décidé de repartir fin mars au Népal. Plus que jamais, il veut devenir le premier Tunisien à atteindre le sommet de l’Everest.

« La réalisation d’un rêve de gamin », explique ce jeune franco-tunisien 27 ans, sapeur pompier professionnel à la caserne de Massy (91), en banlieue parisienne. « Ce sera aussi un cadeau pour tout le peuple tunisien » clame cet amoureux des grands espaces. Son projet qui s’appelle « l’ascension d’une nation » a pour slogan : « ça ne sera pas mon Everest, mais le notre, celui de tous les Tunisiens ».

C’est la deuxième fois que Tahar Manai s’attaque à la plus haute montagne du monde. L’année dernière, il avait été stoppé dans son ascension à cause d’un terrible tremblement de terre.

Le samedi 25 avril 2015, un fort séisme d’une magnitude de 7,8 s’était produit à 80 km au nord ouest de Katmandu, la capitale népalaise, et avait fait près de 8700 morts.

Un tremblement de terre qui s’était fait également ressentir jusque dans le camp de base de l’Everest où Tahar Manai se trouvait. Le séisme avait causé une avalanche emportant avec elle une dizaine d’alpinistes. Une grande partie de l’installation du camp avait été également ensevelie, dont le matériel du Tunisien.

Comme l’année dernière, Tahar Manai a décidé de s’appuyer sur le champion de triathlon français Vincent Luneau pour l’aider dans sa préparation physique et mentale. Et comme l’année dernière, l’alpiniste n’a rien laissé au hasard.

« En plus des entrainements classiques, je prend soin de mon alimentation. Je me suis également rendu plusieurs fois en montagne pour être au maximum de ma forme le jour J», détaille l’alpiniste qui malgré son jeune âge a déjà atteint plusieurs sommets : Le Mont-Blanc, le Kilimandjaro, ou encore la plus haute montagne d’Amérique du Sud, l’Aconcagua (6900 m).

Et comme l’année dernière, Tahar Manai, peine à rassembler les fonds nécessaires à son ascension. « C’est difficile d’obtenir des sponsors. Nous sommes sur quelques pistes mais rien n’est encore sûr », annonce-t-il.

Pour celles et ceux qui aimeraient l’aider, un appel à dons a été lancé:

https://www.indiegogo.com/projects/1er-tunisien-sur-leverest-1st-tunisian-on-everest#/

Nadir Dendoune

– See more at: http://www.lecourrierdelatlas.com/1088112022016Le-Tunisien-Tahar-Manai-de-retour-sur-L-Everest.html#sthash.lLMaKRCk.4zGwoRAB.dpuf

Bochra Manaï
 · »Faut que je vous explique

J’ai trois frères. Le plus âgé, Manai Badis, m’a appris à aimer la photographie, les musées et les discussions politiques animées. Le deuxième plus âgé, Bilel, m’a initiée à la physique, à l’astronomie et sans lui je ne comprends pas grand chose à la technologie. Le troisième, plus jeune que moi, Tahar Manaï m’a appris la détermination.

À 11 ans, Tahar a décidé qu’il serait pompier. Il est devenu tour à tour, jeune sapeur pompier, pompier volontaire puis pompier professionnel. Il est passé du gars qui dessinait des pompiers dans un classeur, où il collectionnait absolument tout sur les pompiers, au gars qui travaille jour et nuit pour littéralement sauver des vies.

Dans son travail il en voit des vertes et des pas mûres tous les jours, des gens morts, de la misère sociale beaucoup. Il est à un endroit duquel on peut observer la société dans tous ses travers. C’est fascinant.

Depuis deux ans et demi, il a eu cette idée « folle », de vouloir devenir le premier tunisien à gravir le sommet de l’Everest. Vous savez probablement qu’il y était l’an dernier lors du tremblement de terre et qu’il a été chanceux de ne pas y périr, chance que des milliers de personnes n’ont pas eues. Lui et Marine Uhorizons, sa compagne d’aventures, ont décidé qu’ils y retournaient.

Oui oui. C’est un peu fou. C’est risquer la mort. C’est aussi risquer de faire de la peine à sa famille. Mais risquer la mort quasiment tous les jours en tant que pompier ou en tant qu’alpiniste, quelle est la différence?

Je vous l’ai dis il est déterminé. Après que ses sponsors l’aient lâché, que des tas de promesses lui aient été faites, qu’il ait rencontré des tas de ministres tunisiens, qu’il ait fait les médias… Quasiment sans appui financier, il a quand même réussi à partir.

Cette année, il veut y retourner. Pas pour de l’égo mal placé ou de la fierté de merde. Il veut y retourner parce que un objectif doit s’atteindre. Il veut y retourner parce qu’on a appris à ne jamais regarder en arrière et à toujours marcher droit devant (Sagesse Malika Khier). Il veut y retourner parce que il veut que ce drapeau y soit. Oui il veut le mettre lui même, c’est ça un sportif de haut niveau. Il veut y retourner et rendre fiers ses parents, sa famille mais aussi son pays.

Avec la Tunisie, il aurait pu tout à fait jouer le « binational en vacances », mais depuis qu’il a décidé d’avoir cet objectif, il parle mieux l’arabe, il va souvent en Tunisie et son rapport à son pays a changé. Il se rend bien compte que les choses y sont difficiles et que ce n’est qu’à force de détermination qu’on écrit l’histoire. Il aurait pu jouer les « Français d’origine autre », mais c’est le drapeau de la Tunisie qu’il a décidé de planter et ce malgré les « paroles, paroles, paroles » qu’il a entendues.

Il va y retourner dans quelques semaines. Et comme je vous ai dit il est déterminé. Il le fera « african style » mais il le fera (Sagesse Ahmed Manai).

Prends ta carte, mets un 10$. Ça fait deux caffé latté en moins dans ton mois, mais je t’assure que pour lui, 10+10+10… ça fait un drapeau en haut du sommet le plus haut du monde.

C’est ici que ça se passe et ne te dit pas que ça sert à rien.
https://www.indiegogo.com/…/1er-tunisien-sur-leverest-1st-t…

Sur L’ascension d’une Nation tu peux voir les magnifiques photos de 2015.

Nadir Dendoune ‪#‎ToujoursLa‬ ‪#‎TahyaTounes‬ ‪#‎LaTunisieAuSommet‬ ‪#‎AscensionDuneNation‬

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :