3 Commentaires

Inès Oueslati: Mohammed VI et l’envers du décor


  INESMohammed VI et l’envers du décor

03/06/2014 16:26
Par Inès Oueslati

Un roi dans les rues de Tunis. Quel honneur ! Dans les rues de Tunis ? Quelle horreur ! Et s’il avait vu l’envers du décor ? A-t-on pensé à nettoyer les rues avant que le roi n’entame sa marche au centre ville de Tunis ?

Mohammed VI et l’envers du décor

03/06/2014 16:26
Par Inès Oueslati

Un roi dans les rues de Tunis. Quel honneur ! Dans les rues de Tunis ? Quelle horreur ! Et s’il avait vu l’envers du décor ? A-t-on pensé à nettoyer les rues avant que le roi n’entame sa marche au centre ville de Tunis ?

C’est que nous sommes en pleins chantiers démocratiques et que, pour nos gouvernants, le reste semble être accessoire. Ceux qui nous gouvernent étaient, il n’y a pas si longtemps de cela, des citoyens ordinaires. Mais ils ont été, depuis et jusqu’à très peu, barricadés dans leurs ministères et palais. Des barbelés nous empêchaient, nous autres citoyens, d’en longer même les murs, par mesure de sécurité. Un état de dégradation règne dans nos rues, tant le manque d’entretien est flagrant, tant la nonchalance s’accumule, au-delà de ce que remarquent des gouvernants préservés de la vue de ce qui nous désole.

Le roi du Maroc a fait dimanche et suite à sa visite officielle en Tunisie, une promenade au centre ville de Tunis. De nombreuses photos et vidéos de lui ont été prises à l’avenue Bourguiba et ailleurs, en compagnie de membres de sa famille et de simple citoyens tunisiens, étonnés de voir parmi eux, un roi.

Car, dans nos rues, très peu de gouvernants tunisiens s’exposent. C’est qu’on évite le peuple, peut-être. C’est qu’on s’en préserve, éventuellement. C’est qu’on préfère rencontrer ces gouvernés, par biais, et, pour cela, un écran suffit. Un écran suffit pour les connaître, mais il est sûr qu’un écran ne peut pas suffire pour la réciproque et pour que, d’eux, nous soyons plus connus.

Ce que nos dirigeants n’ont, en majorité, pas compris, le roi Mohammed VI l’a mis en application, dans un acte décalé par rapport à la norme et qui a été très apprécié par les Tunisiens, dans l’ensemble. Au-delà des aspects rattachés à la communication et au travail sur l’image, en allant au contact des Tunisiens, en ne se suffisant pas de celui de la caste politique, le roi du Maroc a fait preuve d’un acte de sympathie dont le rendu a été immédiat. Beaucoup sont tombés en admiration devant cette simplicité, paradoxalement, distinguée.

Cependant, en se promenant dans nos rues, le roi a-t-il vu l’horreur que seuls nous voyons en se baladant au centre ville de Tunis ? A-t-il vu les ordures tout au long des trottoirs ? A-t-il vu les tas de sables et autres gravats aux abords des chantiers anarchiques ? A-t-il vu l’incorrection qu’on y croise, les grossièretés qu’on y entend, a-t-il senti l’ambiance nauséabonde qui règne au détour de certaines rues?
Une déconnexion totale du faste présidentiel de Carthage. Une preuve que la simplicité ne passe pas par un nœud de cravate en moins, mais par un geste en plus. Par une attention au peuple et non par une attention que l’on porterait à sa propre image. Bien des choses changeront si nos gouvernants faisaient le pas de venir vers nous, de faire quelques pas dans ces rues que nous arpentons tous les jours et qu’ils ont cessé de parcourir, eux les cloîtrés dans leurs palais. S’ils voyaient, de près, ce que deviennent nos villes, par manque d’hygiène, s’ils voyaient la détérioration d’un capital architectural au fil des mois, des décisions seront prises ; et ces décisions seront plus en adéquation avec le quotidien.

Car les gouvernants dans leur déconnexion par rapport au peuple ne perçoivent plus que l’occasionnel. Ils sont trompés régulièrement : seules les rues faisant partie de leur parcours prévus sont concernées par des mesures visant à les maintenir en état, seuls les endroits qu’ils visitent bénéficient d’attention particulière. Pour le reste, les fontaines où l’eau ne coule plus sont remplies de déchets, les murs couverts de tags, les bacs à fleurs asséchés remplis d’ordures… Un état de décrépitude désolant contre lequel des actions citoyennes se mobilisent. Dans des initiatives donquichottesques, des jeunes luttent, balais à la main, contre la dégradation que connaissent nos villes.

Le roi a donc vu cela un certain dimanche après-midi dans les rues de Tunis. Il a donc vu que loin des cartes postales, des chansons aux senteurs de jasmin et de l’ambiance enivrante des cafés des délices, un Tunis différent existe. Celui dont les gouvernants se mettent à l’écart, obnubilés par l’art de nous séduire, une fois l’urne disposée, et de nous gouverner, sans vraiment nous connaître.
http://www.businessnews.com.tn/details_article.php?t=523&a=46921&temp=3&lang/

3 commentaires sur “Inès Oueslati: Mohammed VI et l’envers du décor

  1. C’est un scoop auquel s’accroche ce roi et, comme tous les rois de son espèce , Il manque à l’affection de son peuple qu’il ose appeler – impudiquement – mes sujets comme s’il vivait dans la préhistoire.
    Son peuple se prostitue aux touristes de passage . Son peuple fouille dans les ordures pour se maintenir en vie alors que LEUR majesté mène une vie dans l’opulence dans ses châteaux et palais où il roule sur les richesses du pauvre Moghrabi.

    S’il avait un peu de sagesse et d’humanité , avant de tendre sa main et son pied pour se faire baiser , il se préoccuperait du peuple qu’il met sous sa botte pour les maintenir en captivité . Oui il s’agit, aussi , du peuple du Sahara occidental mis , par la force des baillonnettes sous son joug militariste , aidé en cela par ses invités de sous-marque qu’il reçoit à Ifrene et Marrakech, dans la clandestinité absolue, le Perez et le Tahan-yahou d’autres criminels de son espèce , d’autres colonisateurs de nos frères Arabes de Palestine.
    Le monde Arabo-Islamique a besoin d’une javellisation sans ménager quiconque.
    Pour le moment , malheureux de le dire : la royauté Arabe -d’Est en Ouest- est le cancer des merveilleux peuples auxquels il ne leur reste qu’Allah pour les sortir de la fournaise qui leur est imposée.
    Il est temps d’y remédier et laisser nos peuples vivre dans la dignité puisque, jusqu’à ce jour, il vivotent tout simplement.
    Mes respects , mes amitiés à ce site qui me sert de trait d’union pour saluer tous les lecteurs de se site qui est , parmi les rares sites , le seul à dire la vérité et que la…vérité.

    • J’ai vu beaucoup de choses dans ma vie et entendu toute sorte de propos. J’ai ensuite appris à relativiser, à prendre du recul, à accorder le droit de libre expression, Bref, mais là nous avons quelqu’un qui jure de dire la vérité et qui n’est en vérité qu’une basse fosse à déchets qu’il essaye d’éjecter sans y parvenir.
      Je suis et je me considère comme sujet du Roi. Son sujet mais pas son objet, son sujet au sens citoyen, au sens où je lui dois l’allégeance, son sujet au cas où il me donnerait l’ordre de fracasser des basse fosses comme toi, son sujet sans manque d’affection ni d’attention de son Roi, son sujet n’en déplaise à ton cœur aigri et inculte.

  2. Le monde Arabo-Islamique a besoin d’une javellisation ?
    Vous êtes aveugle à ce point?
    je dirai plutôt ; aveuglé
    aveuglé par la haine , bcp de haine.
    dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :