4 Commentaires

Rétroviseur: L’Association tunisienne de défense des Tunisiens à l’étranger dénonce!!!


agressionJe pardonne mais je n’oublie pas !

Ahmed Manai
Le 14 Mars 1997, j’ai été agressé à l’entrée de mon immeuble dans une ville de la banlieue parisienne. Une agression qui m’a valu une semaine d’hospitalisation et 45 jours d’interruption de travail et qui a conduit le gouvernement français, à l’époque démissionnaire, à

Je pardonne mais je n’oublie pas !
Le 14 Mars 1997, j’ai été agressé à l’entrée de mon immeuble dans une ville de la banlieue parisienne. Une agression qui m’a valu une semaine d’hospitalisation et 45 jours d’interruption de travail et qui a conduit le gouvernement français, à l’époque démissionnaire, à

dépêcher le Général Rondot, deuxième homme à la DST, en mission spéciale à Tunis pour faire comprendre aux responsables tunisiens « que la France ne voulait pas d’une deuxième affaire Ben Barka ». C’était la deuxième agression, la première étant survenue le 29 Février 1996, pratiquement dans les mêmes conditions.
Inutile de rappeler que je n’ai pas eu beaucoup de soutien et, qu’en dehors de Monder Sfar (lui-même agressé en pleine journée au mois d’avril 1996), de feu Ali Saidi, de feu Mohamed Mzali, de Gilles Perrault, de Claude Angéli, directeur du Canard Enchaîné, de Haytham Manna de Fausto Giudice et de quelques autres amis, tunisiens et français, très peu de gens ont pris la peine de me téléphoner et de s’enquérir de ma situation.
Silence Radio aussi du côté des grandes organisations des droits de l’homme, FIDH, LDH, Amnesty, ACAT et autres MRAP avec lesquelles j’entretenais de bons rapports et dont je connaissais tous les dirigeants à l’époque. C’est comme si l’agression n’avait pas eu lieu sur le territoire Français et que la victime n’était pas un réfugié politique bien connu…
C’était la terreur dans les rangs des opposants tunisiens en France et plus encore en Tunisie! Mes « amis » opposants en Tunisie, Merzouki, auquel je téléphonais pratiquement toutes les semaines depuis 1991, Benjafar, que j’informais de tout et parfois de ce qui se passait dans son voisinage immédiat, étaient inscrits aux abonnés absents. Merzouki se racheta, quelques semaines plus tard, en me faisant passer un message, par l’intermédiaire d’un de ses proches collaborateurs actuels, « il regrettait sincèrement ce qui m’arrivait mais il ne pouvait pas me téléphoner ».

Connaissez- Vous l’Association tunisienne de défense des Tunisiens à l’étranger(ADTE) ?

Mais la surprise est venue d’une association, inconnue jusqu’alors, l’Association tunisienne de défense des tunisiens à l’étranger (ADTE), qui se fendit d’un communiqué, repris par une dépêche de l’AFP:

TRO23 AFA 0 160397- 16H04 TYPE : INT PAYS : TUN 235 Tunisie-France

Une association dénonce une «manœuvre » dans l’agression contre un opposant en France. Tunis, 16 mars (AFP) :

L’Association tunisienne de défense des Tunisiens à l’étranger (ADTE), a dénoncé, dans un communiqué, comme étant «une manœuvre trop grossière cousue de fil blanc » une agression commise, vendredi soir à Paris, contre un opposant réfugié politique en France, Ahmed Manai. Selon des sources policières françaises, M. Ahmed Manai a été victime d’une agression, puis hospitalisé, vendredi soir à Courcouronnes (sud de Paris), et le local du Comité pour la défense des libertés en Tunisie a été saccagé dans la localité proche d’Evreux (Normandie, ouest). Le responsable de ce Comité, Ali Saidi, un opposant tunisien réfugié en France depuis trente ans, a affirmé samedi que la visite en France, prévue en mai, du président Zine El Abidine Ben Ali «n’est pas étrangère à ce qui se passe actuellement». Dans un communiqué transmis dimanche à l’AFP à Tunis, l’ADTE considère que la déclaration de M.Saidi constitue «un indéniable aveu», car « qui a intérêt à organiser ces pseudo agressions, sinon les agressés ? » et «à qui peuvent-elles profiter ? » s’interroge cette association. S’affirmant indépendante, l’ADTE est présidée par une pharmacienne, Mme Nefissa Miled. et regroupe des membres de différents secteurs professionnels et culturels.
AM/jms
Fin de la dépêche de l’AFP

En mars 2011, soit 14 ans après les faits, j’ai pris l’initiative de téléphoner à cette dame, c’était juste pour me rappeler à son bon souvenir et accessoirement pour lui demander ce qui l’obligeait à agir contre la vocation de son association….

La suite au prochain épisode.

4 commentaires sur “Rétroviseur: L’Association tunisienne de défense des Tunisiens à l’étranger dénonce!!!

  1. Hélas, je me rappelle bien de ton calvaire, et je me rappelle aussi, que lorsque je venais te voir, et à part ton épouse, ou tes enfants, je te trouvais toujours seul, dans ta chambre d’hôpital, et je ne me rappelle pas y avoir rencontré aucun de tes « amis » qui pourtant menaient le même combat que toi, contre la dictature !

    C’est ainsi que vécurent, en réalité les grands hommes, nombre d’entre eux, ont été oubliés par l’histoire, toujours écrite ou réécrite par les vainqueurs, circonstanciels.

    Si Ahmed, ton sacrifice n’est pas vain, il est écrit sur le Registre que nul ne peut oublier, sinon ceux qui n’ont ni conscience, ni convictions.

    Ton ami et frère, Si el Hadj Abdelmadjid AIT SAADI

    • Mon cher frère, ami et voisin Si el Hadj Abdelmadjid AIT SAADI, j’ai écrit ce texte hier soir et posté avant la fin de la journée du 14 mars..et bien sûr j’ai oublié de citer ceux qui devraient être cités en premier, Toi bien sûr! J’ai calé sur un nom, que j’associais au tien, celui de notre frère et ami qui nous a quittés, il y a bientôt une dizaine d’années, qui habitait Evreux et chez lequel nous allions ensemble…Rahmatuou Allahi Aleihi. Voudrais-tu me rappeler son nom!!!Badis vient de me rappeler son prénom Mahfoudg mais le nom?
      En fidèle amitié, Ahmed

      • Wa ‘alaikoumou Assalâm wa Rahmatou Allâhi ta’âla;

        Bien entendu, il s’agit du regretté Mahfoudh Benzerrouk, Rahimahou Allah.
        J’en profite pour saluer le courage de Badis, Bilal, Tahar, et tes filles, ainsi que de leur chère mère, Malika, dont l’abnégation, le sacrifice et le courage, t’ont permis de résister, malgré les vicissitudes de la vie, et les maigres ressources dont tu disposais pour donner l’excellente éducation dont jouissent aujourd’hui tes enfants, et leurs petits enfants.

        Quant aux déboires, pour ne pas parler de désillusions, quant à tes « camarades de combat », je t’invite à méditer ces versets, qu’aimait rappeler, Rahimahou Allah, le combattant Yasser Arafat, qu’Allah a préservé de la corruption avancée de ses frères d’armes, en le rappelant à Lui, après avoir pourtant goûté et bu le calice jusqu’à la lie, en compagnie d’autres chefs d’états arabes, comme Sadate, qui étaient allés serrer les mains des sionistes, alors que nous les pensions fidèles à la Nation « arabe », et donc « incorruptibles ».

        Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement); (23) Al Ahzâb, 33
        مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ رِ‌جَالٌ صَدَقُوا مَا عَاهَدُوا اللَّـهَ عَلَيْهِ فَمِنْهُم مَّن قَضَىٰ نَحْبَهُ وَمِنْهُم مَّن يَنتَظِرُ‌ وَمَا بَدَّلُوا تَبْدِيلًا ﴿الأحزاب: ٢٣﴾

        Les soi-disant « printemps arabes », me font craindre par leurs résultats immédiats, n’être qu’un remake des démarches des « petits pas » de Kissinger, annonciateurs de la déliquescence de nos sociétés.

        Un ami fidèle, qui a partagé tes moments de bonheur, d’espoir et de combat, pour la démocratie et les droits intangibles des humains qu’Allah a fait naître libres.

        Si el Hadj Abdelmadjid Ait Saadi

  2. ce billet est simple et très utile je trouve, merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :