1 commentaire

Caroline Fourest : « Aujourd’hui le plus grand danger, c’est la montée du racisme antimusulman »


mosquee-villefontaine-profanéeCaroline Fourest : « Aujourd’hui le plus grand danger, c’est la montée du racisme antimusulman »
Dans une interview croisée avec le journaliste Claude Askolovitch, dont le livre Nos mal-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas fait réagir dans le landerneau médiatique, Caroline Fourest a déclaré ce qui suit :
« Ça suffit, on ne va pas continuer à édicter continuellement de nouvelles contraintes au nom de la laïcité. […] Je suis tout à fait hostile, par exemple, à ce qu’on légifère sur le voile à l’université, lieu où l’expression politique doit rester libre. J’irai même plus loin : je pense qu’aujourd’hui le plus grand danger n’est plus la montée des communautarismes religieux – même plus l’islamisme, en raison de la situation géopolitique qui a dégonflé l’influence des Frères musulmans, et cela a des répercussions ici aussi -, mais la montée du racisme antimusulman*

Caroline Fourest : « Aujourd’hui le plus grand danger, c’est la montée du racisme antimusulman »

Dans une interview croisée avec le journaliste Claude Askolovitch, dont le livre Nos mal-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas fait réagir dans le landerneau médiatique, Caroline Fourest a déclaré ce qui suit :
« Ça suffit, on ne va pas continuer à édicter continuellement de nouvelles contraintes au nom de la laïcité. […] Je suis tout à fait hostile, par exemple, à ce qu’on légifère sur le voile à l’université, lieu où l’expression politique doit rester libre. J’irai même plus loin : je pense qu’aujourd’hui le plus grand danger n’est plus la montée des communautarismes religieux – même plus l’islamisme, en raison de la situation géopolitique qui a dégonflé l’influence des Frères musulmans, et cela a des répercussions ici aussi -, mais la montée du racisme antimusulman*

pour tenter de revenir au vieux clocher, à la France éternelle, où la norme est celle de l’homme catholique. »
Evacuons rapidement la réflexion imbécile à propos de l’influence géopolitique des crimes de l’armée égyptienne contre les Frères musulmans. Cette confrérie étrangère a autant d’influence en France que la chasse à la baleine sur le prix des derniers iPhones. Mais Caroline Fourest a une réputation à tenir. Expertologue en produits dérivés islamiques, elle doit absolument tenir son rang. Mais pas seulement.
Reconnaissance de l’islamophobie
Qui peut comprendre que cette farouche islamopathe qui n’a eu de cesse de combattre les musulmans sous prétexte d’un islamisme de synthèse, un « fake » disent les geeks, qui testerait la République – © Jean-François Copé, sarkothoneur 2013 – puisse comme ça du jour au lendemain balayer d’un revers de main le danger absolu contre lequel elle dit combattre depuis tant d’années ? Personne. Le livre de Claude Askolovitch a peut-être eu un effet thérapeutique sur l’islamopathie de Sainte Caroline. Askolovitch ne serait donc pas seulement journaliste, il serait chaman ?
Tout aussi sérieusement, Caroline Fourest a du flair. Elle sait que le vent tourne, elle sait que continuer à cogner aussi fort contre les musulmans ne va pas être aussi facile qu’auparavant. Aujourd’hui n’est plus hier. Pendant des décennies, médias et politiques ont pu s’essuyer les pieds sur les musulmans. Ces derniers étaient ouvriers, peu lettrés, sans culture de l’information ni prise sur la réalité, dont ils étaient dépossédés. Aujourd’hui n’est plus hier, car aujourd’hui ces musulmans ont eu des enfants qui sont allés à l’école. Des enfants français qui connaissent leurs droits et leurs devoirs et qui sont bien déterminés à les faire valoir. Nous, musulmans d’aujourd’hui, nous parlons, pas tout à fait suffisamment, mais nous parlons ; et nous sommes un certain nombre bien décidés à ne laisser personne nous salir et encore moins à permettre que l’islamophobie continue de coûter peu. L’islamophobie doit coûter très cher, elle coûtera très cher in cha’a-Llah.
L’islamophobie doit coûter très cher, elle coûtera très cher in cha’a-Llah.
Les musulmans servent de chair à canon à l’extrême droite et la droite – le PS est dans une posture particulière, Manuel Valls ayant un problème personnel, pathologique, avec l’islam et les musulmans. Mais le muslim bashing ne suffit plus à cacher la misère qui gangrène la France. Taper sur des gamines voilées n’a pas permis de faire baisser le chômage. S’en prendre férocement à une jeune femme qui voulait porter le voile dans son entreprise, et contribuer ainsi à l’économie du pays, n’a pas empêché les hausses d’impôts. Les musulmans ne sont pas un problème. Caroline Fourest le sait, Caroline Fourest l’a toujours su. La xénophobie, elle oui.
Pragmatisme face à la haine xénophobe
Le Front national est pimpant. Quelques excités à l’UMP lui servent de voiture-balai, à l’instar du sinistre Eric Ciotti, qui veut mordicus interdire aux jeunes musulmanes d’aller à l’université. Jean Roucas, clown périmé qui a permis à la génération Y de constater que ce n’était pas mieux avant, a fait ce week-end son coming-out. François Fillon sait qu’il n’a pas l’étoffe d’un homme d’Etat capable de redonner sa splendeur à toute la France. D’où le braconnage sur les terres du Front national.
Caroline Fourest sait qu’en France on est allé trop loin contre les musulmans. Nous le disons depuis des années. Mais jusque-là, c’était bankable, facile et puis ces musulmans n’avaient pas tant de répondant que cela. Nous sommes clairement à un tournant. La déclaration de Caroline Fourest est du reste un signe de ce tournant. La jeune femme est pragmatique. Certains évoquent déjà un « retournement de veste ». Dans ce cas, disons qu’elle retourne pragmatiquement sa veste.
Si quelqu’un a le 06 de Manuel Valls… ce serait bon de lui dire. Cet été, le ministre de l’Intérieur confia son dépit tout fourestien à la presse. Il faut lui dire pour Caroline.
*après avoir pendant des années soit menti délibérement soit fait état d’une ignorance crasse en affirmant que le mot islamophobie était une invention des mollahs iraniens, Caroline Fourest ne peut pas sans se parjurer employer le mot « islamophobie ». Elle dit donc « antimusulman » ou, dans la même interview », « musulmanophobie ». La politesse veut qu’on ne contrarie pas la demoiselle. Ce doit être déjà difficile pour elle.

http://www.al-kanz.org/2013/09/19/caroline-fourest-volte-face/

alkanz

Un commentaire sur “Caroline Fourest : « Aujourd’hui le plus grand danger, c’est la montée du racisme antimusulman »

  1. C’est vrai, mais il nous faut bien admettre que c’est nous, les musulmans, à partir de nos pays d’abord, qui avons toujours donné l’occasion à tous les Fourest de toute la planète occidentale de tenir de tels propos et d’agir comme ils l’ont toujours fait. Et ce n’est pas le revirement (peut être sincère, va savoir) de l’omniprésente Caroline chaque fois qu’il s’est agi de tirer sur l’Islam sur les plateaux des télévisions qui va changer quoi que ce soit au regrettable et malheureux état de l’Islam dans nos propres pays : il n’est pratiquement aucun espace, pas un m2 des pays à majorité musulmane où les musulmans ne soient pas, les régimes qui les régissent aidant, en train de faire couler leur sang au nom de l’Islam (Textes). Et c’est de notre islam via des individus comme Dalil Boubaker à la solde de la dictature algérienne, un Dalil Boubaker qui vient de s’élever contre la Charte de la laïcité de V. Peillon (une Charte où quasiment pas un mot, pas une virgule n’est absente du Coran), c’est de notre islam dis-je et non de l’Islam en tant que Textes, que la majorité des musulmans de France en butte au racisme et à l’exclusion dont ils sont victimes de la part des Le Pen de France, mais pas seulement, importent le leur. Le Monde musulman est en charpie. Les dictatures qui y sévissent l’ont divisé, réduit en miettes. Pourtant Dieu nous avertit : « Où que vous soyez, tournez vos faces dans sa direction (par une lecture sincère et correcte des Textes – ndlr) afin que les gens n’aient pas d’arguments – hojja – à vous opposer ». Mais « Il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle est un bien pour vous ». La charmante Caroline en est peut être un exemple. Allawa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :