Poster un commentaire

Tunisie: LIBEREZ ANIS KHELIFI ET SES COMPAGNONS !


khlifi

Anis Khelifi est rentré en Tunisie en même temps que cinq citoyens tunisiens, résidents permanents en Syrie mais qui étaient en détention à Damas pour non-renouvellement de leurs documents de séjour. Anis Khelifi a réussi à les arracher à la situation dramatique que vivent en Syrie des milliers de Tunisiens coupés de leur pays et sans le moindre contact avec leur administration, depuis que les autorités tunisiennes ont pris l’initiative de rompre les relations diplomatiques avec la Syrie en exécution des consignes du Qatar.

Nous apprenons que notre ami Anis Khelifi, membre de la Coordination populaire tunisienne pour le soutien à la Syrie et Président de l’Organisation LIQA pour la culture et les Arts Arabes, a été arrêté à l’aéroport Tunis-Carthage à son retour de Damas, par le vol 848, Tunis Air, Beyrouth-Tunis, hier soir, lundi 12 mai 2013. J’ai téléphoné à Anis Khelifi juste au débarquement des passagers de l’avion et il m’a informé qu’il attendait ses bagages et qu’il me rappellerait quelques minutes plus tard.

Depuis, tous mes appels, hier et aujourd’hui sont demeurés sans suite. Anis Khelifi est rentré en Tunisie en même temps que cinq citoyens tunisiens, résidents permanents en Syrie mais qui étaient en détention à Damas pour non-renouvellement de leurs documents de séjour. Anis Khelifi a réussi à les arracher à la situation dramatique que vivent en Syrie des milliers de Tunisiens coupés de leur pays et sans le moindre contact avec leur administration, depuis que les autorités tunisiennes ont pris l’initiative de rompre les relations diplomatiques avec la Syrie en exécution des consignes du Qatar. Les cinq tunisiens qu’il a ramenés de Syrie, à savoir Hind bent Ahmed Hidri, épouse Farah, Foued Ben Bouîche Sakkal, Mustafa ben Messaoud Farhat, Hamadi Thawadi, Amira Ammar, sont eux aussi détenus par les autorités policières.

Ne pas se tromper de cible !

Le 18 Mars 2013 je rentrais de Paris. Au contrôle de police à l’aéroport de Monastir j’ai été retenu plus que d’habitude et, pour la première fois, interrogé longuement sur mes nombreux voyages au Liban et en Syrie. C’était les nouvelles consignes du ministère de l’intérieur pour contrôler le flux des voyageurs de et vers les pays voisins de la Syrie et j’ai beaucoup apprécié ces nouvelles dispositions. C’est ce qui a permis, selon les dernières déclarations du ministre de l’Intérieur, d’empêcher qu’un millier de jeunes tunisiens quittent le pays pour aller se faire exploser en Syrie pour les belles barbes de leurs chefs recruteurs terroristes.

Anis Khelifi n’est pas de ceux là. Il a fait le travail des représentants de tout État digne de ce nom, c’est-à-dire garant et respectueux de la sécurité de ses citoyens, au pays et à l’étranger. Il a ramené de Syrie cinq tunisiens et tunisiennes qui ont été abandonnés à leur sort par les autorités de leur pays depuis près de quinze mois. Au mois de juin, dans quelques semaines, nous serons des dizaines de tunisiens à aller apporter à nos frères et sœurs en Syrie, notre soutien fraternel dans le drame qu’ils subissent depuis plus de deux ans et auquel de nombreux Tunisiens ont pris part.

Anis Khelifi sera du voyage avec nous. Anis Khelifi et ses cinq compagnons doivent être libérés immédiatement. Par Ahmed Manai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :