Poster un commentaire

Pour mémoire: APPEL URGENT A Abdellatif El- Mekki pour arrêter sa grève de la faim.


MEKIAPPEL URGENT A Abdellatif El- Mekki

pour arrêter sa grève de la faim.

Paris le 20 février 2004

Traduit de l’arabe.

« Il arrive cependant que la machine se grippe ou bégaie. Le grain de sable est toujours à prévoir dans un pays souvent balayé par les vents du sud. Le cas d’Abdellatif El-Mekki, ancien secrétaire général de l’union générale tunisienne des étudiants (UGTE, pro-islamiste), illustre le propos. El- Mekki a déclaré avoir été arrêté le 14 mai 1991. Le 18 mai, sa famille envoie une lettre recommandée aux autorités, pour s’enquérir de son sort. Le 22 mai, dans une conférence de presse convoquée pour dénoncer le présumé complot du mouvement Ennahdha, le ministre de l’Intérieur Kallel annonce l’arrestation d’El-Mekki- l’importance d’un tel gibier ne pouvait être passée sous silence. Mais le procès- verbal de la police mentionnera comme date d’arrestation…le 11 juillet 1991 ! (Supplice tunisien- Le jardin secret du général Ben Ali ; P. 160) ».

Appel URGENT A Abdellatif El- Mekki

pour arrêter sa grève de la faim.

Traduit de l’arabe.

Paris le 20 février 2004

 

ABDELLATIF EL- MEKKI :

 « Il arrive cependant que la machine se grippe ou bégaie. Le grain de sable est toujours à prévoir dans un pays souvent balayé par les vents du sud.

Le cas d’Abdellatif El-Mekki, ancien secrétaire général de l’union générale tunisienne des étudiants (UGTE, pro-islamiste), illustre le propos. El- Mekki a déclaré avoir été arrêté le 14 mai 1991. Le 18 mai, sa famille envoie une lettre recommandée aux autorités, pour s’enquérir de son sort. Le 22 mai, dans une conférence de presse convoquée pour dénoncer le présumé complot du mouvement Ennahdha, le ministre de l’Intérieur Kallel annonce l’arrestation d’El-Mekki- l’importance d’un tel gibier ne pouvait être passée sous silence. Mais le procès- verbal de la police mentionnera comme date d’arrestation…le 11 juillet 1991 ! (Supplice tunisien- Le jardin secret du général Ben Ali ; P. 160) ».

C’est ainsi que Abdellatif El- Mekki a été arrêté, puis jugé et  condamné en 1992 à 10 années de prison pour appartenance au mouvement Ennahdha. Il a purgé l’intégralité de sa peine.

A sa sortie de prison il a voulu s’inscrire en médecine pour terminer les trois mois d’internat qui lui restaient à faire et soutenir sa thèse de doctorat. Il en a été empêché. Il a pu cependant s’inscrire en 3ème cycle de Biochimie dynamique à la faculté de sciences et réussir ses examens. Il lui restait tout juste deux mois pour terminer ses études, quand il fut exclu de la faculté sans motif. Le doyen était favorable à son inscription, mais son exclusion, devenue définitive le 13 décembre 2002, émanait d’autres centres de décision.

Il a écrit au ministre de l’Education nationale, au président de la République et à toutes les organisations tunisiennes des DH.

En désespoir de cause il a entamé une grève de la faim illimitée le 7 février 2004 , pour revendiquer tout simplement son droit à finir ses études, à  nourrir sa famille et à avoir un statut social  autre que celui d’ancien prisonnier qui lui colle à la peau et traumatise sa femme et ses enfants.

Nous pensons qu’en l’état actuel des choses en Tunisie, la grève de la faim de militants islamistes, ne mène à rien. C’est pour cette raison que nous lançons cet appel urgent à Abdellatif El- Mekki et Jalel Ayadi, lui aussi dans le même cas, pour qu’ils mettent fin à leur grève de la faim.

 

Assalamu Alaikum

 

Nous avons été surpris par votre décision d’entamer une grève de la faim et nous sommes très inquiets que vous l’ayez déclarée illimitée, donc aux conséquences imprévisibles.

Personne ne conteste évidemment votre droit de recourir à cette forme de combat qui est l’une des rares opportunités laissées aux tunisiens pour protester contre les injustices qu’ils subissent au quotidien et pour revendiquer leurs droits les plus élémentaires, entre autres au savoir.

Mais tu n’es pas sans savoir en tant que médecin mais aussi et surtout à travers les grèves de la faim que tu as menées en prison au cours des années 1992, 1995, 1998, 1999 et 2000 que cette forme de combat est très risquée et qu’elle peut occasionner de graves préjudices à la santé des grévistes, en plus des traumatismes qu’elle occasionne à la famille. De plus, la grève de la faim ne mène à rien dans les circonstances actuelles.

Pourquoi la grève de la faim ?

La grève de la faim est, je vous cite « l’expression du désespoir définitif d’un homme de faire aboutir ses revendications par les voies traditionnelles ». C’est l’appel au secours, le cri du cœur et des tripes à la conscience des hommes pour les appeler à soutenir une revendication légitime. C’est ainsi que nous comprenons cette violence que vous vous imposez. Mais pour qu’une telle forme de revendication ait une chance d’aboutir et d’atteindre ses objectifs, il faudrait qu’il y ait unanimité ou du moins un consensus, dans le conscient et le subconscient des citoyens, gouvernants et gouvernés, autour d’un certain nombre de valeurs éthiques et principalement le caractère sacré de la vie. Tel n’est pas le cas malheureusement.

Cher frère,

La grève de la faim, dans une société qui n’a pas encore réussi à résoudre ses problématiques fondamentales n’est pas le meilleur moyen de régler un dossier et faire aboutir une revendication. Il arrive cependant qu’une telle action, conçue dans une stratégie individuelle, parvienne à résoudre un problème. Il y en a eu de rares cas en Tunisie ces dernières années.

Nous comprenons parfaitement les conditions difficiles que vous vivez à la suite de l’interdiction qui vous est faite de continuer ces quelques mois d’études. Mais nous estimons encore une fois que la grève de la faim ou toute autre forme de combat individuel, n’est pas le procédé approprié pour faire aboutir vos revendications. D’ailleurs vous avez prouvé, au cours de vos longues années de prison, que vous n’êtes pas partisan des solutions individuelles, sinon vous vous serez arrangé pour en trouver une et abréger ainsi vos souffrances ce que nous avions souhaité très sincèrement.

Cher frère,

Encore une fois, personne ne vous en voudra d’avoir essayé de résoudre votre problème par la grève. Mais nous vous conjurons tous de l’arrêter, par amour pour les vôtres, parce qu’elle est sans effet dans les conditions actuelles et que votre message est parvenu à tous.

De nombreux signataires de cet appel vous sont inconnus même de nom. Mais croyez que nous vous estimons tous et que votre santé, votre sort  et celui de votre famille nous importent beaucoup.

Nous vous exprimons toute notre solidarité avec vos revendications légitimes, avec votre droit au savoir, au  travail et à la dignité et nous vous appelons ainsi que votre ami Jalel Ayadi, qui est privé comme vous de son droit au savoir et à la dignité, à arrêter votre grève au premier jour du Nouvel An de l’Hégire. Bonne année 1425 à vous, à tous ceux que vous aimez et à l’humanité entière.

 

Wassalam Alaikum

Premiers signataires :

 

Dr Salah- Eddine Sidhoum, Chirurgien- Militant des DH- Algérie

Dr Mustafa Ben Jâafar: S.G du F.D.T.L : Tunisie

Maître Abdelfettah Mourou : Avocat : Tunisie

Dr Anouar Koutchoukali : S.G. – Justitia  Universalis- Hollande

Maître Brahim Taouti : Avocat- Président Justitia Universalis- Danemark

Maître Ahmed Simozreg : Avocat : Burkina Faso.

Ahmed Smiai: Universitaire: Tunisie

Dr Abbas Aroua : Universitaire : Suisse

Rachid Benaïssa : Expert International : Algérie

Brahim Belkilani : Journaliste( ITRI) : Norvège

Aziz Salmone Fall : Politologue : Montréal : Canada

Dr Bilel Manaï : Universitaire, Chef de projet : France

Sami Ben Gharbia : Ecrivain, demandeur d’asile : Hollande

Alain Lecœur : Commission Internationale des Verts- France.

Fathi Belhadj : Citoyen Tunisien : Montréal : Canada

Dr Nizar Châari- Universitaire- France

Fatiha Talahite : Chercheur CNRS : France

Dr Fayçal Kâabi : Psychologue : France

Père Michel Lelong : Universitaire, Prêtre Catholique : France

Nidhal Hamadé : Office Français des D.H : France

J.F. Poirier : Ecrivain- Philosophe : France.

Claudine Roméo : Philosophe : France.

Chakib Bdira : Ecrivain- Traducteur : France

Malika Khier : Militante associative : Algérie

Dr Abdessalem Lassoued : Universitaire : France

Fausto Giudice : Ecrivain- Editeur : France

Adel Selmi : Universitaire : France.

Ginette Skandrani : La Pierre et l’Olivier : France

Ferjani Amara : Commerçant : Italie

Mohamed Bouriga : Traducteur : Alberta, Canada

Dr Idrissi Boussouf Habib : Maître de Conférence : Paris

Mounir Boughattas : Professeur : France

Dr Sahbi El Amri : Médecin : Tunisie

Beddi Ould Ibnou : Porte parole du Front Populaire : Mauritanie.

Kamel Makni : (ITRI)- Espagne

Maître Mohamed Taheri : Avocat, membre Réseau Euromed : Paris

Mohamed Lamari : (ITRI) : France

Dr Mondher Sfar : Conseil de la communauté Tunisienne : France

Noureddine Khatrouche : Chercheur : France

Lasâad Jouhri: AISPPT: Tunisie

Abdelkhalek Toukabri: Militant pour la démocratie en Tunisie: France

Nabil Rebaï : Ancien  prisonnier politique : Tunisie

Yacine Khlifi : Informaticien : France

Bochra Manaï : Etudiante : France

Mehdi Mosbah : Informaticien- Militant des D.H. : Algérie

Lazhar Abaab : Chef d’entreprise : France

Kamel Besrour : Informaticien : France

Dr Mostafa Brahami : Universitaire : Suisse

Dr Ahmed Zanad : Chirurgien : Suisse

Dr Lise Garon: Professeure: Université: Québec

Dr Anwar N.Haddam : F.I.S. : Washington

Dr Alhabib Haddam: Chirurgien Thoracique et Cardio-vasculaire: Alger

Dr Youcef Nedjadi : Physicien : Grande Bretagne

Saïd Benfarah : Militant associatif : France

Azzeddine Chammam : Ancien membre du B.E. de l’UGTE.

Habib Houar : Militant associatif : France

Moncef Lamari : Militant Associatif : Suisse.

Abdullatif Fakhfakh : Ancien membre du B.E. de l’UGTE : Suisse

Ahmed Manaï : (ITRI) : France

Pour signer  cet appel, veuillez contacter :

Ahmed Manaï: 33 1 69 44 21 52  ou: E-mail: tunisielibre@yahoo.fr,

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :