Poster un commentaire

Nilesat, Arabsat et les chaînes syriennes


 Communiqué

Nous condamnons la décision de cesser la diffusion des chaînes satellitaires syriennes, publiques et privées sur les satellites Nilesat  et Arabsat.

Le 5 Septembre 2012, les opérateurs du satellite arabe (Arabsat) et de la société égyptienne de satellites (Nilesat) ont cédé à la décision,  prise le 3 juin 2012 à Doha, par le Conseil des ministres des affaires étrangères arabes, de suspendre la diffusion  des chaînes satellitaires syriennes, publiques et privées

 Communiqué

Nous condamnons la décision de cesser la diffusion des chaînes satellitaires syriennes, publiques et privées sur les satellites Nilesat  et Arabsat.

Le 5 Septembre 2012, les opérateurs du satellite arabe (Arabsat) et de la société égyptienne de satellites (Nilesat) ont cédé à la décision,  prise le 3 juin 2012 à Doha, par le Conseil des ministres des affaires étrangères arabes, de suspendre la diffusion  des chaînes satellitaires syriennes, publiques et privées

La mise en œuvre de cette décision s’est faite, curieuse coïncidence, en même temps que se réunissait au Caire le conseil des Ministres des affaires étrangères arabes.

En conséquence

L’Institut tunisien des relations internationales qui a défendu, depuis sa création en 1998, le droit à la liberté d’expression ainsi que le droit d’accès de tous à des médias libres, diversifiés et impartiaux.

1 – Condamne fermement cette violation flagrante des principes les plus élémentaires de la démocratie, de la justice et de la liberté d’expression, perpétrée par les gestionnaires de ces opérateurs de satellites.

2 – Condamne énergiquement la décision du Conseil des ministres arabes des affaires étrangères, qui prive les citoyens arabes d’accéder à une information objective puisée aux sources les plus diverses,  à une époque dominée par les  médias de la désinformation, du mensonge et de l’incitation à la haine et au meurtre.

3 – Exprime son entière solidarité et son plein soutien aux journalistes et aux chaînes satellitaires syriens face à ces actes arbitraires.

L’Institut tunisien des relations internationales, qui s’est déjà largement investi, avec ses amis, dans la campagne en faveur de la chaîne Al-Manar , empêchée de diffusion sur EUTELSAT , en 2004, réaffirme son engagement à agir, avec toutes les organisations des droits humains et toutes les forces du bien, de  justice et de liberté, afin de faire annuler ces décisions injustes et rétablir le droit des chaînes syriennes à diffuser librement.

I.T.R.I

Ahmed Manai

The Tunisian Institute of International Relations

12Kairouan Street,

Sousse, 4000,

Tunisia

  • Statement

    We condemn the decision to stop broadcasting Syrian national TV channels, both public and private, on Nile Sat and Arab Sat.

    On September 5th, 2012, the operators of the Arab Satellite, (Arabsat) and those of the Egyptian company of satellites (Nilesat) decided to yield to the decision taken by the Council of Arab Foreign Ministers and to implement it. The council had asked these satellite operators to stop broadcasting Syrian national TV channels, both public and private, after a meeting which was held in Doha on June 3rd, 2012.

    Since its inception in 1998, the Tunisian Institute of International Relations has been defending the right to freedom of speech and the right to a free, diverse and impartial media. Accordingly,

    1 – We strongly condemn this blatant violation of the most basic principles of democracy, justice and freedom of speech, perpetrated by the managers of these satellite operators .

    2 – We strongly condemn the decision of the Council of Arab Foreign Ministers as it does not allow Arab citizens to have access to diverse multi-media sources, in a time dominated by media fallacies and distortion of facts as well as incitement of hatred and criminality.

    3 – We express our full solidarity with the Syrian journalists and our full support against these arbitrary actions.

    The Tunisian Institute for International Relations, which already helped firmly in the campaign that supported Al-Manar TV Channel against attempts to prevent broadcasting it on EUTELSAT in 2004, reaffirms its commitment to act, along with all human rights organizations and all the forces of good, justice and freedom, in order to revoke these unjust decisions and retrieve the right of Syrian channels to broadcast freely.

    Ahmed Manai

Translated by   Haifashion  Barhoumi                                 

institut.tunisien@yahoo.fr

www.tunisitri.net/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :