3 Commentaires

Tunisie: le gouvernement accepterait une aide d’ « Israël », selon un ministre


Tunisie: le gouvernement accepterait une aide d’ « Israël », selon un ministre.

Tarek Dhiab, le ministre tunisien de la Jeunesse et des Sports a affirmé avec le sourire, que «nous aussi, s’il nous parvenait une aide d’Israël, nous l’accepterions, il n’y a pas de problèmes».
Des déclarations qui risquent de choquer la plupart des Tunisiens, engagés contre toute forme de normalisation avec l’entité sioniste.

le gouvernement accepterait une aide d’ « Israël », selon un ministre.

Tarek Dhiab, le ministre de la Jeunesse et des Sports a affirmé avec le sourire, que «nous aussi, s’il nous parvenait une aide d’Israël, nous l’accepterions, il n’y a pas de problèmes».
Des déclarations qui risquent de choquer la plupart des Tunisiens, engagés contre toute forme de normalisation avec l’entité sioniste.
Ces déclarations ont été recueillies par la station radio tunisienne Shems FM, qui a mis en ligne une vidéo montrant M. Dhiab prononçant ces phrases embarrassantes.
Pour rappel, le ministre avait publiquement déclaré, le vendredi 13 avril, lors d’un meeting à Bab Souika, que «l’opposition était prête à accepter des aides même d’Israël». Une déclaration qui a avait soulevé un tollé sans précédent. Et Tarek Dhiab n’a pas voulu s’excuser comme l’ont exigé des députés de l’Assemblée Constituante. Même s’il admet : «non l’opposition n’a pas de relation avec Israël».  Le ministre a voulu réparer une bourde. En commettant une autre erreur retentissante au passage. Voici qu’il glisse de nouveau sur le même sujet.
Ainsi, selon les déclarations du ministre, le gouvernement tunisien dont la Révolution a permis l’intronisation, serait prêt à recevoir une aide israélienne. Certes, on peut imaginer que M. Dhiab ait voulu plaisanter. Ou même que ses mots ont dépassé sa pensée.
Mais peut-on vraiment se permettre d’ironiser sur un thème aussi grave quand on a la charge d’un portefeuille ministériel ? Et même si son opinion, ne reflète pas nécessairement la volonté politique des autorités, ne fait-il pas pour autant partie du gouvernement ?
Le ballon d’or africain de 1977, le feu follet de l’épopée de 1978, la gloire du football tunisien, n’en finit pas de trébucher. Et en l’occurrence, ses glissades ne sont pas dues à un quelconque tacle assumé par l’équipe adverse, et encore moins par l’opposition. Ce ne sont pas ses analyses footballistiques sur Al Jazeera qui lui auront appris à décrypter les dribbles politiques. Même si la chaîne de télévision qatarie sera devenue entretemps une véritable pépinière pour nos ministres.
Sur le terrain politique, qu’il ne connaît pas, pour n’y avoir jamais joué, Tarek Dhiab tombe tout seul, sans qu’aucun défenseur ne fasse mine de le tacler. Les chutes risquent d’être d’autant plus brutales, et les blessures fatales. Gare aux tirs croisés. A moins que le Premier Ministre, M. Hamadi Jebali ne se décide à l’épargner en nous évitant ce spectacle pas vraiment digne de l’Espérance portée par la Révolution. Mais l’ex-numéro 10 bombardé ministre aura-t-il un carton rouge pour autant ?
Moez E.K
mag14.com
//

 Lundi 30 Avril 2012

 

 

 

3 commentaires sur “Tunisie: le gouvernement accepterait une aide d’ « Israël », selon un ministre

  1. Ceci relève de la traitrise venant de la part d’un ministre Tunisien qui nous ont démontré par le passé ce qu’est la dignité et le courage.
    En tant que citoyen du Maghreb , je me révolte sur cet état de fait et je souhaite que cet individu soit relevé de ses fonction afin qu’il serve de modèle à toute autre tentative de ce genre.
    Les colonisateurs de nos terres de Palestine doivent jubiler de plaisir de savoir qu’il existe un harki en terre qui vient à peine de sortir d’un printemps des jasmins.Ne leur donneur pas ce plaisir sinon ce serait enfoncer davantage le sort de nos frères qui croupissent depuis 60 ans dans une immense prison à ciel ouvert.
    Honte à toi minable « diab »
    signé : un moudjahid de la cause Arabe celle du 1°Novembre 1954

  2. PARTI TUNISIEN حزب العمل التونسي
    DU TRAVAIL
    ( 7e Congrès )

    بيـــــــــان

    إن إحياء فاتح ماي هذه السنة يختلف عن سابقاته. فالثورة التي أدت إلى إسقاط النظام السابق وإختياراته ونادت بتصحيح المسار التاريخي نحو الوطنية وفرض العدالة الإجتماعية والتسريع بمحاسبة من أجرموا في حق الشعب والوطن ما زالت تهز معظم الجهات وتغذي الحركة النضالية التي تعري، كل يوم، التناقضات التي تمزق مكونات التحالف الحكومي وتبرهن عن إفلاسه الناتج عن انعدام المشروع الوطني الذي ينقذ البلاد من الأزمات التي تتخبط فيها.

    إن المحافظة على نفس المسار الذي قامت الثورة ضده، وتخبط مؤسسات الحكومة ومعارضتها، وهروب المجلس التأسيسي, رغم شرعيته المؤقتة, عن القيام بواجباته يؤشر بأن الأزمة غدت مزمنة.

    في غياب البديل الحقيقي لمقاومة الفقر والخصاصة، وأمام فتح البلاد على ما لا يحمد عقباه، يبقى الإتحاد العام التونسي للشغل الضامن للعدالة الإجتماعية والمصلحة العليا للبلاد والحامي لحقوق الكادحين وحرية الوطن وسلامته.

    إن حزب العمل التونسي (المؤتمر السابع) يناشد كل الوطنيين والتقدميين الذين يؤمنون بفشل السياسات السابقة والمؤقتة, بقيادة حزب النهضة, ويؤمنون بالتغيير والإصلاح الحقيقين التحالف مع الإتحاد العام التونسي للشغل.

    تونس في غرة مــاي 2012

    • Là vous parlez du 1° Mai mais vous ne faites aucunement allusion au criminel message passé par le fameux et fumeux ministre et sinistre ministre du sport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :