1 commentaire

L’étrange affaire d’Abdallah Kallel


  Selon le journal « Al Maghreb », les autorités saoudiennes ont demandé à l’actuel gouvernement la libérerions de M.Abdallah Kallel, ex-ministre de l’Intérieur. La même source a précisé que le Prince héritier Nayef bin Abdulaziz Al Saoud est derrière la visite du Chef du gouvernement, Hamadi Jebali, à la caserne d’Al Aouina le 02 mars dernier. M. Jebali s’est rendu en compagnie de Samir Dilou, ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle, à la caserne d’Al Aouina. Il s’est entretenu notamment avec Abdallah Kallel, l’ex-président du Conseil Constitutionnel.

Source Marianne du 25 Février 2012

Tunis Tribune | PRESSE TUNISIENNE QUOTIDIENS JOURNAUX ACTUALITE TUNISIE

L’étrange affaire d’Abdallah Kallel

by Candide

C’est un classique : au lendemain des révolutions, la justice ne fait pas dans le détail. C’est ce qui semble se passer en Tunisie avec les vrais et les faux coupables de l’ère Ben Ali. Alors que de réels tortionnaires et des profiteurs notoires entament une nouvelle carrière, l’étrange procès intenté à Abdallah Kallel inquiète les observateurs. Kallel fut le trésorier du RCD, le parti de Ben Ali, et ministre de l’intérieur entre 1991 et 1995 dans un contexte de confrontation violente avec les islamistes, paraît un coupable idéal pour une justice que les tunisiens trouvent trop tendre avec ce qu’ils appellent « la mafia des hommes d’affaires ».

Seulement, il n’y a pas l’ombre d’une preuve, ni de corruption, ni de torture, contre lui, comme le confirment en coulisse de hautes figures de la révolution. Un faux témoin a même été cité au cours du procès qui a condamné Abdallah Kallel, 70 ans, cardiaque, à quatre ans de prison sur « l’intuition » d’un juge s’acharnant sur un dossier vide. Appel le 29 février dernier.

Selon le journal « Al Maghreb », les autorités saoudiennes ont demandé à l’actuel gouvernement la libérerions de M.Abdallah Kallel, ex-ministre de l’Intérieur. La même source a précisé que le Prince héritier Nayef bin Abdulaziz Al Saoud est derrière la visite du Chef du gouvernement, Hamadi Jebali, à la caserne d’Al Aouina le 02 mars dernier. M. Jebali s’est rendu en compagnie de Samir Dilou, ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle, à la caserne d’Al Aouina. Il s’est entretenu notamment avec Abdallah Kallel, l’ex-président du Conseil Constitutionnel.

Source Marianne du 25 Février 2012

Un commentaire sur “L’étrange affaire d’Abdallah Kallel

  1. Un lien vers la source svp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :