1 commentaire

France 24 et la langue arabe


Jeudi dernier, France 24 (télé française comme son nom l´indique), a déposé une bien étrange plainte. Etrange, en effet, que de se plaindre d´un délit qu´on a commis soi-même. Et si les faits nous intéressent, c´est bien parce que cette chaîne «arrose» tout le Maghreb (donc l´Algérie bien évidemment) en anglais, en français et en arabe «s´il vous plaît»! Elle veut ainsi ratisser plus large que sa «concurrente» Al Jazeera qui ne diffuse pas en français, une langue largement répandue dans la région par l´occupation coloniale.

Par Zouhir MEBARKI – Samedi 11 Juin 2011

France 24 et la langue arabe

Par Zouhir MEBARKI – Samedi 11 Juin 2011

 Jeudi dernier, France 24 (télé française comme son nom l´indique), a déposé une bien étrange plainte. Etrange, en effet, que de se plaindre d´un délit qu´on a commis soi-même. Et si les faits nous intéressent, c´est bien parce que cette chaîne «arrose» tout le Maghreb (donc l´Algérie bien évidemment) en anglais, en français et en arabe «s´il vous plaît»! Elle veut ainsi ratisser plus large que sa «concurrente» Al Jazeera qui ne diffuse pas en français, une langue largement répandue dans la région par l´occupation coloniale. Mais qui a «agressé» France 24? Lisons le communiqué dans lequel cette chaîne déclare qu´une «invitation a été lancée auprès de l´ambassade qui, contactée par téléphone et par e-mail, a fourni un numéro de téléphone présenté comme étant celui de l´ambassadeur…c´est à partir de ce numéro de téléphone que l´intervention réalisée en direct en français et en anglais sur France 24 a eu lieu, intervention annonçant la démission de l´ambassadeur (de Syrie à Paris, Ndlr) avec effet immédiat». Que s´est-il passé ensuite? La chaîne diffuse en direct (en français et en anglais) «la voix annonçant (au téléphone, Ndlr) la démission de l´ambassadrice syrienne» sur l´antenne. C´était mardi dernier. Le même jour où des militants de l´association française «Reporters sans frontières» (comme par hasard) s´étaient massés pour manifester devant l´ambassade de Syrie à Paris. Il y a plein de journalistes dans cette affaire puisque même l´agence Reuters est venue prêter main forte en balançant une dépêche, peu après, annonçant «la confirmation (obtenue par e-mail) de la démission de l´ambassadrice syrienne par l´ambassade de Syrie». Et patatras! L´ambassadrice de Syrie en France, Mme Lamia Chakkour, intervient sur plusieurs chaînes télés pour démentir «sa démission» et crier au mensonge et à la manipulation. Elle annonce également son intention de poursuivre France 24 en justice. Mais c´est France 24 qui a été la plus rapide à déposer plainte contre on ne sait trop qui. Pas contre Mme Chakkour tout de même? Allez savoir! Dans les gros mensonges pris en flagrant délit, leurs auteurs s´arc-boutent en général et ne reculent devant rien. Tous les psy vous le diront. Voilà jusqu´où le journalisme français est tombé. Mais est-ce du journalisme ou de la propagande militaire? Il est inutile de préciser que l´effet psychologique d´une telle annonce de «démission» est plus qu´évident. Faire boule de neige et inciter d´autres hauts fonctionnaires syriens à suivre l´exemple et emboîter le pas à la «démissionnaire». L´objectif étant, au final, de déstabiliser l´Etat syrien. Où est le journalisme dans une telle action? Nous sommes plutôt dans le monde des «intellectuels faussaires» que décrit dans son dernier livre le directeur de l´Institut (français) de relations internationales et stratégiques (Iris) Pascal Boniface. Un monde qu´il résume en une phrase dans un entretien: «Ce sont des personnalités chargées d´induire en erreur le public pour l´orienter». Des personnalités devant qui s´ouvrent les plateaux télés. Boniface donne quelques noms parmi lesquels on retrouve Alexandre Adler, Bernard-Henri Levy et… Caroline Fourest, la dernière arrivée grâce à son livre «avec de nombreuses erreurs volontaires sur Tarik Ramadan… ce qui lui a ouvert les portes de nombreuses maisons», précise le directeur de l´Iris. Ceci dit, il y a comme un défaut dans cette affaire. Pourquoi France 24 a-t-elle fait intervenir la fausse ambassadrice en langue anglaise, en langue française et pas en langue arabe? N´est-ce pas bizarre qu´une télé qui diffuse en arabe «oublie» cela en interviewant, qui plus est, une ambassadrice d´un pays arabe? La raison coule de source!

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/ext/http://www.lexpressiondz.com/article/2/2011-06-01/89957.html/

Publicité

Un commentaire sur “France 24 et la langue arabe

  1. Journalisme ou politique? Les 2 á la fois? Je pense qu’il faut enqueter sur qui tient les ficelles de la redaction de France 24 et connaitre les liens avec le gouvernement francais,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :